Nivellement

Le point qui fâche un peu.

Nous avions un plan afin d’évacuer nos terres nous-même. Évidemment, à la dernière minute, ce bon plan s’est envolé et nous nous sommes retrouvés avec nos terres sur les bras. Nous avons mis des annonces sur FB, seconde main, etc. Nous avons été voir d’autres fermiers du coin mais sans succès.

Nous avons donc évacuer 4 camions nous-même en décembre mais vu l’état de la terre (avec les pluies), nous avons décidé de postposer l’évacuation, parce que n’étant pas des pro… C’était assez compliqué ! De plus, fin décembre, il y a un chantier plus loin dans le village ayant besoin de terres de remblais et qui commence en juillet. Le constructeur Maison Baijot nous a fait savoir qu’ils étaient intéressés par nos terres.

Lors de la réunion du 14/01/2020 pour le nivellement final, j’ai proposé de disposer les mauvaises terres à l’arrière du terrain et lorsque le champ qui entoure la maison aurait été  récolté, nous nous serions chargé d’évacuer les terres et de l’amener sur un chantier voisin, ce qui aurait été bcp moins couteux.

Cependant, étant donné que nous participons à la porte ouverte, le gestionnaire de notre chantier a imposé l’évacuation des terres via camion lors du nivellement final. Malgré nos propositions pour essayer de trouver des solutions et d’évacuer le moins de terres possible (relevé le terrain de 10-20cm, créer une butte de 30/40 cm en amont de notre terrain, càd. le long du champ pour éviter que toutes les eaux de ce champ ne dévalent pas sur notre terrain, etc.), rien n’a été accepté par notre gestionnaire. Mon compagnon n’ayant pas pu être présent à cette réunion, je me suis sentie un peu démunie face à ces refus… La seule solution ? PAYER. Il voulait même évacuer de la bonne terre comme de la mauvaise terre car nous en avions selon lui de trop. Nous n’osons même pas imaginer le supplément que nous allons devoir supporter (21Eur la tonne pour amener et déposer la terre en décharge, estimation de 500T, plus à compter les heures de travail de la société de terrassement), nous espérons que nous n’allons pas devoir réemprunter de l’argent auprès de la banque.

L’évacuation des terres et le nivellement a eu lieu la semaine du 20/01/2020, nous trouvons que cela a été très bien réalisé et il est vrai que cela fait du bien de ne plus voir ces tas de terres ! Au final, seule la mauvaise terre a été évacuée et la bonne terre a été répartie sur tout le terrain !

03/02/2020

En rentrant du travail et impatients de voir l’escalier, nous nous rendons compte que ce que nous craignions depuis le début de la confection des plans et le début du chantier s’est produit,  l’avant de la maison est gorgé d’eau/inondé, l’eau menaçant d’entrer dans le garage.

L’architecte nous ayant conseillé à l’époque de descendre la maison de 40 cm par rapport à la route (pour que le permis passe plus facilement auprès de la commune), la rue n’ayant pas d’égouts, de surcroit en pente et le nivellement ayant été réalisé il y a peu, l’eau ruisselle vers la maison… La forte pluie d’hier soir a provoqué un torrent devant notre maison. L’eau du champ dévalait le « talus » réalisé par le terrassier pour se retrouver juste devant la porte de notre maison et l’eau de toute la rue (n’ayant pas de caniveau) se déportait dans la même direction.
Nous avons passé la soirée à créer un sillon sur la limite de propriété afin de dévier les eaux et avons formé avec les graviers des obstacles pour que l’eau continue sa course jusque à la fin de la rue et plus sur l’avant de notre terrain.
Nous en avons fait part à notre gestionnaire de chantier qui peu inquiet, a proposé de mettre un caniveau devant notre garage… Je doute franchement que cela soit suffisant.
J’espère que PH prendra ses responsabilités afin que nous ne soyons pas inondés 3 fois par an par la suite. N’empêche que notre idée de butte le long du terrain aurait été acceptée, nous aurions peut-être eu moins de soucis !

5/02/2020

Notre gestionnaire de chantier nous informe que suite à ce qu’il s’est passé le 3/02, les vides ventilés doivent être vidés…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Nivellement

  1. damien dit :

    c’ est dommage pour l’évacuation mais quand j’ai construit j’aurais bien voulu voir qu’on m’oblige de virer mes terres sur ordre du chef de chantier! 10000 euros en fin de chantier de supplément jamais je n’aurais accepté une telle injonction . Et si votre banque n’allonge pas la suite c’ est PH qui paye l’évacuation ?

  2. cocwa dit :

    je vous souhaite bon courage! Je n’aurais personnellement jamais accepté d’avoir une maison en dessous du niveau de la route, je ne comprend pas bien pourquoi ça devait aider pour le permis ? hauteur sous corniche plus haute que les maisons dans la rue?
    Pour les champs environnants de plus en plus de « barrières naturelles » sont utilisées par les fermiers pour retenir les terres, il s’agit tout simplement de haies. Les arbres retiennent une partie de l’eau et leurs racines forment une barrière. Après je comprends que ce n’est pas une solution rapide et que juste après les travaux la haie n’est peut-être pas financièrement envisageable. Mais pour plus tard… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image