header image

Living

Avec un living de 62 m², il y a de la place

22 octobre : journée rangement dans cette pièce :

P1030689

le gros tas de plaque de plâtre a fondu considérablement et disparaîtra totalement sous peu

P1030688

côté des outils : chacun a trouvé sa place dans les boites à outils.

30 novembre : mis à part les châssis, peu de choses avaient été entreprises dans cette pièce. Effectivement, nous servant d’entrepôt pour les matériaux et outils divers, elle restera donc la dernière a être transformée. Quoiqu’il en soit, pendant la saison, nous étions habitués de nous restaurer dans celle-ci mais l’hiver s’annonçant peu à peu, nous devions colmater quelques trous. L’idée est en chemin puisque les des bandes de styrodur 6 cm sont maintenant préformées pour prendre place dans les vilains trous à vents frais. Dans peu de temps ils seront scellés à la mousse PU à expansion contrôlée.

P1040179

vue au dessus de la porte fenêtre arrière

P1040180

idem pour la fenêtre face Nord.

8 septembre 2014 : retour dans cette pièce après près d’un an. Il est vrai que celle ci nous sert d’entrepôt de matériaux divers et ne pouvait donc que difficilement évoluer jusqu’alors. Cela ne saurait tarder. Elle vient de subir une légère modification mais qui laisse présager de son avenir. L’ouverture vers le haut dessine la future mezzanine :

WP_20140908_007

Ensuite la venue ce jour du représentant Décopierre met en projet la texture de la moitié de ses murs :

intérieur decopierre

un décor mural de ce style devrait apparaître. nous devons encore approfondir.

Mercredi 15 octobre :  Après une petite chasse aux objets considérés comme intrus et/ou inutiles, nous avons vidé une demi partie du Living, celle en fait qui recevra son recouvrement décopierre le 1er décembre.

WP_20141015_009

1ere photo après nettoyage, mieux demain après d’autres prises 🙂

Jeudi 16 octobre : Au programme de la journée figuraient la quête du lambris pour le plafond du living ainsi que du rangement dans l’appartétage (enlever tous objets et déchets inutiles); préparer les mûrs à restaurer dans le living;  enlever le plafonnage abîmé sur une moitié de la surface et charger la voiture de déchets divers en vue d’un passage au parc à conteneurs. Programme un peu rogné par la perte de temps dans l’achat lambris. L’appartétage n’a pas pu être nettoyé à fond comme prévu.

WP_20141016_001

Voici le responsable de la perte de temps de ce matin. Un lambris cérusé brossé de chez Artens de 205 cm x 13,5 cm sur 11,5 mm d’épaisseur. Joli à l’oeil et doux au touché, ce lambris plaira.

WP_20141016_003

Préparation des mûrs à rectifier. Enlever l’ancienne électricité et ses supports, disquer les supports radiateur et tracer les zones à enlever pour ensuite laisser place au marteau burineur.

WP_20141016_008

Traçage et élimination de la zone critique.

WP_20141016_002

De ce côté, tout le plafonnage devra être enlevé. Cela implique encore du travail et de la poussière .

WP_20141016_007

La journée n’a pas été pénible pour tout le monde 🙂

WP_20141016_011

Lucifer s’est même permis de squatter le panier de Murphy (parti à l’entrainement lol)

Pour terminer la journée, remplissage de la voiture avec les objets encombrants :

WP_20141016_009

Samedi 18 et Dimanche 29 : après un rangement minutieux,  re chargement complet de la voiture pour entamer le week-end au parc à conteneurs. Le gardien m’a offert une visite guidée car j’avais un peu de tout et étrangement j’étais le seul client à ce moment. Bref le rêve de tout un chacun pour occuper son samedi 🙂 Par la suite, le temps étant clément, il fallait en profiter pour tondre la pelouse décidément productive cette année, la tondeuse en a profité pour cramer son câble d’alimentation…

WP_20141019_004

Rangement des outils, clous, visses et autres… Tout ou presque tient en ce volume.

Petite séance de nettoyage forcé ensuite avec la perte des eaux de nos bon vieux radiateurs (environ 15 à 20 litres par radiateur). Evidemment cela aurai été chose aisée si on avait pu les vider par le haut mais l’eau a une fâcheuse tendance à subir la gravité également et c’est donc par le bas et à renfort de serpillères que nous avons dû évacuer l’eau. Quoi de meilleur qu’un bon bain d’eau sale et  odoriférante ? Bref ils seront plus facile à emmener par les amateurs éventuels.

WP_20141019_002

Ci-dessus l’un des deux monstres, vidé et dépendu de ses supports.

WP_20141019_003

Enlèvement de la tuyauterie gênante.

Dimanche, madame a décidé de nettoyer les vitres de l’étage quelque peu poussiéreuses. Pour ma part j’ai entamé la préparation des poutres de la pièce afin d’y apposer ensuite les lattes de support de notre futur lambris.

WP_20141019_001

Lattage effectués avec le champ de câbles décalé à chaque fois. Sur la photo on a l’impression que le champ est droit mais un décalage des lattes est nécessaire. On ne sait jamais; si d’aventure on tombait à cet endroit pour fixer notre lambris, il vaut mieux ne pas avoir de vide tout au long 🙂 Toutefois une mise à niveau sera nécessaire lors de la pose du lambris. Les poutres, pourtant placées par des pros à l’époque, ne sont pas toutes à la même hauteur. Avec le temps, certaines ont également vrillé un peu.

Samedi 25 octobre : pour entamer les hostilités quoi de mieux que de s’échauffer en soulevant un peu de fonte. Nous avons fait disparaître les gros radiateurs du living. Petit conseil, ne jamais penser pour soulever de tels objets que vous avez encore 20 ans quand ce n’est plus le cas. Tour de rein  assuré et pour moi çà c’est fait !

WP_20141025_001

ci dessus les deux plus gros sont venu rejoindre le 110 x 110 ci dessous. Ils seront partants pour le recyclage contre rétribution dès que possible.

WP_20141025_002

Ceux du dessus me vaudront quelques jours d’inactivité hélas. J’ai tout de même tenté d’entamer les saignées pour les canalisations de chauffage et électricité de la pièce mais victoire du dos sur la bête (moi).

Par contre, la bonne fée était passée à mon retour puisque le premier radiateur de la pièce avait été posé par l’équipe du jour

WP_20141025_005

Le gardien de la maison aura enfin son coin douillet puisque son chauffage perso est arrivé 🙂 Le radiateur 90 x 90 a été posé sur des supports en saillie étant donné la couche de crépi structuré qui devra être posé ultérieurement.

Samedi 1er novembre : Les préparatifs vont bon train pour abattre le plafond d’une moitié environ afin de créer une mezzanine. La création d’une rambarde s’avère nécessaire afin d’éviter les accidents type chute de chats distraits. Nous avons également redonné une seconde vie aux anciennes poutres pour confectionner la-dite rambarde et la tête du muret de l’étage.

WP_20141028_002

Dernière soirée de jeu pour notre petit Lucifer avant l’enlèvement de cette partie de plafond… car le lendemain : place au travail effectué dans l’appartétage. Le boulot accompli devient enfin visible pour nos locataires du rez de chaussée. Sur la droite de la photo ci-dessous nous apercevons le muret créé par la réduction du mur séparateur à l’étage. Les anciennes poutres sont visibles sur son faîte.

WP_20141102_002

Petite Curiosité ci-dessous : la semelle de la jambe de force avait disparue ce qui fait que cette partie de la charpente ne reposait sur rien d’autre que le blochet encastré dans le mur.

WP_20141102_003

Petit schéma pour expliquer :

D-fermes-02

Ci-dessous vue plus détaillée de ce muret. On aperçoit maintenant la sous toiture de l’apartétage qui devra encore être recouverte de lambris.

WP_20141102_004

Ci-dessous en continuant la vue vers la droite, la rambarde trône fièrement. Le maître de chantier a eu l’idée de récupérer une ancienne poutre également afin de créer les barreaux . Lé velux maintenant découvert pourra faire profiter pleinement le living d’une luminosité supplémentaire.

WP_20141102_001

Pour la jonction des plaques de plâtre, nous avons opté pour des demis rondins en bois traité.

WP_20141105_001

De ce fait, Lucifer, mécontent de l’ablation d’une partie de son terrain de jeu, a décidé de squatter la table de salon.

Samedi 8 novembre : l’enjeu était aujourd’hui de créer un soutien visant à remplacer la semelle manquante (voir schéma quelques photos plus haut). Reprenant une technique maintenant connue, une ancienne poutre redimensionnée au rabot.

WP_20141108_004

Ci-dessus, le travail accompli. Bravo à Loïc pour cette réalisation. Il ne restera plus qu’à mettre une protection bois sur cette poutre et sur la rambarde.

Par après nous somme passé à la mise en un seul plan du mur de pignon : métal et gyproc à l’honneur pour ce chantier. A ces endroit nul besoin d’effectuer les joints étant donné que cette partie sera recouverte d’enduit structuré.

WP_20141108_001

Parallèlement à cet ouvrage, l’électricien en a profité pour mettre quelques fils dans les pieds 🙂

WP_20141108_003

Pour terminer la journée, un peu de dégommage de mur :

WP_20141108_002

Dimanche 9 : pour donner suite à la photo précédente : fin du dégommage du mur :

WP_20141109_003

nous avons poursuivi avec le rebouchage des troutrous laissés par les anciennes poutres :

WP_20141109_004

un petit lattage pour accueillir le lambris sous le balcon :

WP_20141109_002

et pour terminer après avoir placé quelques câbles électriques, rebouchage d’une saignée.

WP_20141109_001

Le circuit prises est prêt dans cette partie de la pièce. Il ne restait plus qu’à enlever les déchets encombrant la pièce et les charger dans la voiture pour une visite prochaine au parc à conteneurs.

Du lundi 10 au dimanche 23 : comme annoncé dans l’historique, l’objectif était de terminer la préparation de la venue de la firme Décopierre afin de réaliser le crépis intérieur. De nombreuses petites tâches nous attendaient à savoir placer l’électricité, camoufler celle-ci, replafonner les surfaces atteintes, terminer la plateforme… Ci dessous quelques photos des étapes en question :

WP_20141116_004

placement des différents câblages prises et interrupteurs et rebouchage des saignées

WP_20141123_001

Plafonnage des endroits assainis et encastrement des prises et interrupteurs. Brigitte dans ses premières armes en plafonnage s’est très bien débrouillée. L’occasion de voir que ce métier est question de feeling au niveau de la consistance de l’enduit à appliquer. Le but, somme toute n’était pas d’obtenir un plafonnage prêt à recouvrir mais de revenir à niveau avec la partie saine supérieure qui n’avait pas été enlevée et qui de surcroît, n’avait pas dû être tranchée dans le vif par des saignées sauvages et destructrices 🙂

WP_20141123_004

pose des prises sur la partie gyproc, la difficulté résidait dans le fait de mettre les blochets à bonne distance pour accueillir les 2 cm d’enduits mural qui recouvriront cette partie.

WP_20141116_005

Le thermostat quand à lui retrouve sa place initiale. Le vieux papier peint demeure l’une des deux tâches à terminer avant la venue du crépis décoratif que nous espérons plus gracieux 🙂

WP_20141110_008

préparation de la prise plateforme qui alimente ses deux soeurs au dessous d’elle.

WP_20141116_001

pose du lambris plafond de la plateforme et mise en protection bois la balustrade (1ère couche)

WP_20141123_002

la même balustrade avec sa deuxième couche de protection et la finition pin qui masque la vieille poutre et les joints dégeus.. 🙂

WP_20141116_002

application de la première couche de protection sur la poutre centrale

WP_20141123_003

La même avec sa deuxième couche de protection et les finitions pin sur les vieilles poutres et joints. Ces finitions seront ultérieurement cérusées blanc des baguettes de finition teintées couleur brunes seront posées afin de rappeler les deux couleurs de la pièce.

WP_20141117_001

Côté matériel, le lambris mural prend la température de la pièce.

WP_20141117_002

Il s’agit d’un lambris pin brossé haute densité (plus résistant) de 16 mm d’épaisseur sur 18 cm de large sur une longueur de 2,37 m. Nous avons choisi une teinte gris clair sensiblement différente du lambris plafond (brossé blanc). Des lattes de finition couleur brune distingueront les deux parties.

Lundi 24 novembre :  préparation du caisson au dessus de la porte fenêtre; nous avons collé à la mousse isolante un styrodur de 6 cm sur la maçonnerie. Première étape bloquer le styrodur via une volige afin que celui ci ne recule pas avec le gonflement de la mousse isolante. Ensuite reculer la volige à dimension voulue afin qu’elle serve de base au gyproc de recouvrement :

Etape 1 :

WP_20141124_001

Etape 2 :

WP_20141124_002

Par ailleurs nous avons appliqué, après ponçage, la première couche de céruse sur les plaques de finition du tour de la mezzanine. Visuellement pas encore de gros changement donc pas de photo pour l’instant.

La demi pièce  est bientôt prête pour l’arrivée de son habillage en crépi structuré. Une prise à placer au dessus de la plateforme et enlever le restant du vieux papier peint et le tour sera joué. Un grand changement se prépare encore pour cette pièce.

29 et 30 novembre : journées dédiées au détapissage des murs encore vêtus des bons vieux papiers peints. Surprise à certains endroits, le papier avait été pré-encollés au….papier collant et à d’autres à bonne colle Pattex jaune bien solide. Quoiqu’il en soit, la location d’une détapisseuse fut nécessaire. Ci dessous, la photo, pour le principe,d’un mur fait.

WP_20141201_001

2 et 3 décembre : un grand changement s’annonce, non sans certains frissons tout de même. Quelques inquiétudes pointaient à l’horizon. Avons nous bien choisi ? Le résultat sera t’il intéressant ? Etc. … Première surprise, le travail s’effectuait en deux jours (ce dont on ne nous avait pas prévenus mais bon vu la somme de choses à faire, nous avons compris le pourquoi. Première journée : préparation des supports. A chaque type de support, son enduit accrocheur correspondant. Parallèlement à cela, le deuxième homme effectuait la tâche ingrate de masquer les zones à ne pas enduire (boiseries, pvc…).

WP_20141202_003

Ci dessus nous voyons : les plastiques de protection au sol, sur le pvc, l’enduit sable/colle/accrocheur sur les briques partie gauche et colle/plâtre/accrocheur sur le Gyproc. Des trames de treillis sont posées sur les joints gyproc.

WP_20141202_002

Sur les pilasses et mûrs recouverts de plafonnage, le même enduit que  pour les plaques de plâtre.

WP_20141202_001

Un coup d’oeil sur le matériel et l’enduit posé.

Deuxième journée : suite et fin du masquage des fenêtres, portes, vitres et boiseries. Pendant ce temps le chef prépare l’enduit à projeter (chaux/ciment/plâtre et résine).

 WP_20141203_002

Début de la projection de l’enduit…

WP_20141203_003

L’enduit recouvre les supports de 1,5 à 3 cm suivant les endroits et les irrégularités des murs.

WP_20141203_001

Partie basse déjà recouverte. Pour les 42 m², le temps estimé était d’une heure environ pour la projection.

WP_20141203_004

Pré-modelage au couteau des formes de pierres.

WP_20141203_005

Après la pigmentation de l’enduit, sculpture improvisée des futures pierres (couteaux, racloirs et crochets).

WP_20141203_006

Lissage des joints au pinceau.

WP_20141203_011

Quelques photos du travail fini. Solide après un jour et définitif après 2 à 3 semaines (suivant aération donnée).

WP_20141203_008

WP_20141203_010

Les dessins et pigmentations choisies donnent finalement un très bel effet de pierre, quasi réel à la vue.

WP_20141203_014

Travail terminé pour le moment. Il est conseillé pour les propriétaires de bestioles à dents longues et à pattes griffues d’enduire la texture d’une solution permanente incolore et hydrofuge après environ 3 semaines. Avant ce délais vous ne pouvez que prier pour que rien n’arrive….

Du 04 au 31 décembre 2014 : le côté A étant arrivé aux finitions, nous nous sommes attaqué au côté B du living. Tout était encore à faire. Etant en hiver, nous avons commencé par le plus urgent : l’alimentation en chauffage et pose des radiateurs. Pour ce faire, il nous fallait réaliser l’ossature du futur recouvrement mural mais aussi des radiateurs et quelques saignées pour l’alimentation en eau de ceux ci :

WP_20141209_003

Ci dessus l’arrivée des petits serpentins colorés logés dans leur saignée 🙂

WP_20141220_002

Réalisation de l’ossature de support du revêtement mural et des radiateurs

WP_20141209_001

Pose du premier petit monstre côté pignon

WP_20141209_002

et du second côté façade. Tous deux sont de type 22 et de 180 cm  x 60 cm

WP_20141216_004

Nous avons prévu une ligne d’eau indépendante pour l’extérieure. Celle-ci ne passera pas par l’adoucisseur d’eau et servira à l’alimentation d’un tuyau d’arrosage ou d’un karcher.

WP_20141216_003

Sortie du petit bleu 🙂

WP_20141216_002

Place ensuite à l’alimentation électrique et…

WP_20141220_003

audio/multimédia (pas encore bien arrangé sur cette photo lol)

WP_20141211_001

Le tout sous la haute surveillance du cerbère, pas touche au matériel 🙂

WP_20141228_004

les ingrédients étant réunis, il n’y avait plus qu’à recouvrir au moyen du lambris mural 18mm. (Mur pignon côté gauche)

WP_20141228_001

Mur pignon côté droit.

WP_20141228_002

Vue d’ensemble du mur pignon, çà commence à ressembler à quelque chose et les misères se cachent peu à peu.

WP_20141231_003

Si on rajoute le mur de façade, c’est encore mieux 🙂

WP_20141231_002

et ensuite on termine le côté façade.

WP_20150102_002

On recouvre enfin les trous de câblages avec leurs petites finitions et la journée est terminée. Dans cette partie de la pièce, il nous faudra attendre d’avoir mis les lattes de plafond à niveau avant de poser la dernière rangée de lames de lambris mural. Viendra ensuite le lambris plafond et nous serons déjà aux finitions également.

Du 1er au 17 janvier 2015 : le living a été quelque peu délaissée au profit d’une avancée sur le lambris de la mezzanine. Le fournisseur (moi) ayant comptabilisé une botte trop peu concernant le lambris mural, il fallait donc stopper. Parallèlement les lattes du plafonds devaient de toute manière être réajustées pour la mise à niveau afin d’accueillir les futures lames de lambris. Ce réajustement étant au programme du week-end, nous avons donc décidé de modifier un tantinet l’aspect de la pièce. Vieux objets virés, bois inutile scié, meubles déplacés et le tour était joué. Ci-dessous, quelques vues des modifications :

WP_20150117_001

WP_20150117_004

Madame en crise de rénovation 🙂

WP_20150117_005

Tous comptes faits les vieux meubles vont encore bien dans la maison. les nouveaux ne seront donc pas une priorité.

WP_20150117_003

Inauguration de la piste de danse.

WP_20150117_006

Les premiers luminaires ont pris leur place dans la pièce. Pour le moment j’ai mis Abby de faction afin de donner l’impression qu’ils sont raccordés 🙂

23 avril 2015 : nous en étions resté à des luminaires factices, ceux ci sont maintenant raccordés et opérationnels :

??????????

sur le même bloc d’interrupteur, la commande des futurs plafonniers du salon et celle des lanternes extérieures du pignon. Sur celui-ci, une ligne a été tirée afin d’alimenter également les détecteurs de mouvement.

Du 23 avril au 23 juillet 2015 : avec les aménagements extérieurs; l’intérieur avait été un peu laissé de côté. Nous avons tout de même apporté quelque amelioration au living  avec l’ajustement des câblages électriques, la mise à niveau des lattes de supports lambris et la pose du lambris. La sortie cheminée a été adaptée afin d’accueillir l’arrivée d’un nouveau poele « Godin », des tablettes de fenêtres ont été posées. Nous en sommes maintenant aux finitions dans cette pièce.

demi plafond

Mise en place definitive des câblages électriques et de sonorisation; mise à niveau des lattes supports de lambris et début pose du lambris plafond.

plafond lustre

pose de l’éclairage principal

plafond

Fin de la pose lambris et pose des éclairages annexes

tablettes

pose des tablettes de fenêtres.

WP_20150724_003

Le poêle « Godin » a pris place. Une mise à niveau de la buse de sortie a été nécessaire.

1er août 2015 : quelques acquisitions afin de d’aménager le living :

cheminee

Un manteau  de cheminée en chêne pour le dernier mur à aménager dans cette pièce.

meubletv

un meuble tv en chêne, sans une griffe. (trouvé à 49€ sur Kapaza)

meuble hifi

un meuble en chêne pour la chêne hifi (trouvé sur kapaza à 25€)

De bonnes affaires compte tenu de l’état des différentes pièces.

Avril 2016 : reprise des hostilités, quelques finitions :

pose des moulures de finition plafond

WP_20150921_006

pose de la sonorisation pour le home cinéma

WP_20150921_005

pose des tours de fenêtres :

WP_20150921_003

pose des plinthes :

WP_20150921_002

Prochaine étape dans cette pièce : pose du tablier de cheminée, fibre de verre, contours finition de fenêtres, un peu de peinture, le dernier éclairage LED (ruban) et … du rangement !

22 mai 2016 : ajoût d’une barre à tentures qui attendait patiemment son placement. Chose faite 🙂

WP_20160522_13_01_38_Pro

Retour à l’accueil

Responses -

Hmmmm… Plus très à jour cette page… 🙂

La suite ! La suite !

Désolé le photographe était parti aux sports d’hiver. Il est maintenant revenu et m’a envoyé quelques photos 🙂

Leave a response -

Your response:

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image