header image

Toiture

La toiture, petite chose importante et portante par ailleurs. Elle est souvent au dessus de nos têtes et a une fâcheuse tendance à laisser s’échapper sa pourtant évidente captive : j’ai nommé la chaleur.

Par la cheminée, rien de plus normal; ce qui l’est moins, c’est qu’elle soit assez perméable que pour laisser sortir les kw de chauffe.

Première constatation, la cheminée est à ras de la toiture et pas en très bon état à l’intérieure.

Ne cherchez pas, on ne la voit pas..

Quelques jours plus tard et à renfort d’euros, elle apparait comme par enchantement…

Petits désagrément, il faudra démousser…plus tard. Nous en avons profité pour une remise à neuf des faîtières, l’ajoût d’un solin manquant (l’ancien propriétaire était peut être adepte des douches à l’eau de pluie !) et de nouveaux zincs apparaitrons lors du remplacement des châssis.

Côté intérieur, ce n’était pas la joie non plus, aucune isolation de sous toiture n’avait été prévue et il fallait donc y palier. Sous les conseils et calculs savants de mon chef de chantier (alias Etpaf The Beast), nous avons rentrés quelques balles de laine de verre (68 rouleaux de 15 cm d’épaisseur par 45cm en largeur languetté; le tout accroché à des voliges reliant les poutres. Un contre lattage surmonté de plaques de plâtre viendront achever le chantier toiture.

Sous toiture initiales :

Pose des voliges :

Prochaine étape : pose de la laine de verre. Celle-ci a gagné ce dimanche 24 par ko de l’agrafeuse 🙁

30 mars : le tubage de la cheminée a été effectué par des pros que je recommande également pour un très bon compromis qualité/prix/sérieux/rapidité. Il s’agit des établissements L&D energy http://www.ldenergy.be/ à Saint Symphorien (Mons).

5 avril : la laine de verre Ursa 15 cm prend doucement sa place :

Retour à l’accueil

Leave a response -

Your response:

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image