[SEM 24] Fin de la toiture

Jeudi 19 avril, les couvreurs se sont contentés des derniers réglages avec notamment la finition couvrant le zinc reliant le pignon à la toiture, c’est quand même plus propre que la veille.
Encore quelques tuiles posées en attendant l’arrivée d’un camion grue demain qui leur facilitera surement le travail.


Je profite de l’échelle pour atteindre les combles au dessus du pare-vapeur et de l’isolant pour l’une ou l’autre photo, tant qu’il fait encore clair…
Il fait étouffant, un véritable sauna.

***

Vendredi 20 avril, le grand jour, l’apothéose.
Je me pointe sur l’heure du midi pour rafraichir les couvreurs, il fait 26°.
La grue est présente et lève les palettes de tuiles à leur hauteur.
Ils ont terminé à 90%, je ne les dérange pas plus longtemps, hâte d’être en fin de journée pour voir le résultat final.


Fin de journée, visuellement ça change tout ! Les échafaudages ont aussi disparu.
Avec les joints et la pose des châssis, ça donnera encore un tout autre aspect !





Deux ouvertures différentes au dessus des deux fenêtres de toit. Je présume que celle de droite est destinée à la VMC.

Manque une petite drache…

Sortie VMC sans certitude

Je n’avais pas encore remarqué cette sorte de silicone entre la finition et la brique, deux précautions valent peut-être mieux qu’une.

Petite incursion dans les combles pour visualiser les deux sorties de toit. Le flash est nécessaire, on n’y voit évidemment plus rien.

Dernière photo avec une bande collante noire recouvrant la jonction entre la charpente et les murs. Derrière, un petit indice laisse penser à une projection de PUR en mousse, on le sent d’ailleurs en la tâtant.

 » Voilà, c’est fini  » (#jeanlouisaubert), il aura fallu un peu plus de 5 jours pour poser 160m² de toiture, je reste admiratif du travail réalisé par l’équipe.

Prochaine étape, le chauffagiste mercredi prochain.
Je vais aussi devoir me pencher sur les gaines des impétrants passant en sous-sol qu’il faut déterrer pour les envoyer vers le vide ventilé ainsi que le raccordement à l’égout, ça s’annonce compliqué.

 

[SEM 24] Charpente, isolation, pare-vapeur et zinguerie

Splendide semaine ensoleillée et surtout sèche en perspective, l’idéal pour poser la toiture ou du moins s’approcher fortement du résultat final.

Ce lundi 16 avril, Je passe en fin de journée et on peut dire qu’ils mettent le paquet, la fameuse membrane recouvre toute la surface de la charpente et le lattage extérieur a déjà été fait.


La charpente a été fixée, la longueur des clous fait froid dans le dos, dommage je n’ai pas pensé à prendre une photo.


L’emplacement des Velux… euh pardon… des Roto est prévu. La marque Roto fait partie du cahier des charges, moyennant un supplément il y avait possibilité de passer à des Velux mais en fouinant sur le web, qualitativement les deux se tiennent.

Ouverture sur le petit coin dressing

Ouverture de la salle de bain.

Les premières rives de la façade arrière ont été placées.
« Rives »… Je m’étonne moi-même des mots que j’écris, c’est incroyable le vocabulaire qu’on apprend durant un chantier quand on est un pur novice, il y a plus d’un an je ne connaissais quasiment rien.

Le dessous et l’intérieur des planches a été badigeonné par une espèce de goudron noir, probablement contre l’humidité.

***

Mardi 17 avril, les couvreurs ont débuté la pose de l’isolation et du pare-vapeur.

Sur cette coupe, on voit de gauche à droite la membrane, l’isolant et le pare-vapeur.

Dans une des chambres, ils ont déjà commencé le lattage pour la fixation des plaques de gyplat.

Côté extérieur, les premières descentes d’eau ainsi que les chenaux en zinc commencent à apparaître, elles font 80cm de diamètre. Ca blinque… pour l’instant !


Et la pose des rives se poursuit…


La cheminée se prépare à recevoir son habit final.

En deux jours, l’équipe a quand même bien avancé et ne perd pas de temps, ça carbure plein pot !

***

Mercredi 18 avril, avancée toujours spectaculaire.
Placement d’un pare-vapeur blanc dans le garage et lattage.


Le lattage intérieur du corps principal se poursuit aussi.

Côté extérieur, ils ont commencé le placement de quelques tuiles Nelskamp Planum ton « granit » et terminé celui des Roto pivotants.

Finition PVC blanc pour la salle de bain

Finition intérieure bois pour le dressing

L’habillage de la cheminée est terminé, ce sont des ardoises artificielles.
Avec les tuiles plates, ça devrait accentuer le côté 21ème siècle de la maison, c’est du moins ce que l’on recherchait à la base.
Possibilité de faire la cheminée en briques moyennant supplément… bien évidemment.

Pose du zinc sur la toiture jouxtant le pignon gauche, en attente de l’habillage.

 

 

[SEM 23] La charpente ! La charpente !

Vendredi 13 avril, 3 couvreurs sont présents mais pas de chat noir. Ils viennent d’assez loin: Binche.
Les pièces du puzzle sont déjà hissées en attendant d’être translatées. Ils m’annoncent 4 à 5 jours de travail pour la toiture, je m’attendais honnêtement à plus, je suppose que la livraison des tuiles suivra la semaine prochaine.

Tout est déjà préassemblé, gain de temps non négligeable.

Aucune fixation, elle est pour l’instant posée sur la maçonnerie.

Les échafaudages sont fixés directement dans le mur.

L’isolant pour toiture et les blocs de plâtre pour les cloisons entre les chambres sont en attente de pose.

22cm d’épaisseur

Epaisseur 10cm

Un des couvreurs s’est déjà attaqué à la sous-toiture du garage avec la pose de la membrane imputrescible.

Vue intérieure

Je ne rappelle plus du poids maximum au m² pour les panneaux OSB, je dirais sans certitude 120-130 kg. Suffisant pour la déco de Noël et quelques souvenirs, je pense.

Epaisseur de 22mm

La semaine prochaine, c’est l’été jusqu’au week-end prochain, 5 jours de soleil pour couvrir la maison, on ne pouvait rêver mieux pour éviter que la pluie ne s’infiltre dans la laine de verre.