Permis reçu et première réunion de chantier

Mi-août, nous recevons enfin le précieux sésame, le chantier démarrera donc avec beaucoup de retard et on nous signale que notre futur chef de chantier prendra contact avec nous dans les semaines qui suivent.
Je remarque sur le permis qu’il va falloir modifier l’évacuation des eaux de pluie. A suivre…

  • Première réunion de chantier

Réunion que je qualifierai d’expéditive, nous revoyons le projet, les plans, le choix des matériaux mais aussi les nouvelles contraintes du permis.

Nouvelle réglementation oblige, l’intercommunale Ipalle nous contraint à installer un drain dispersant partant du trop plein de la citerne pour écouler les eaux de pluie dans les terres plutôt que via l’égout suite aux récentes inondations dans la région. Cela implique malheureusement un coût supplémentaire mais aussi une bonne nouvelle, nous pouvons enlever l’ajutage de la citerne initialement prévu et profiter pleinement des 10000 litres.

Autre souci, la crise mondiale du polyuréthane perdure alors que le problème ne devait être  » que temporaire « , le PUR se fait rare et les prix ont explosé.
T&P nous propose des panneaux semi-rigides de laine de verre en 13 cm comme alternative avec des conséquences non négligeables: un mur plein au lieu d’avoir une coulisse d’air de 3cm et un isolant moins performant qui sera aussi soumis à la mauvaise météo d’automne.
Pas du tout convaincu et après négociation, nous aurons notre PUR sans supplément mais avec un nouveau retard de début de chantier, un moindre mal.

Concernant les plans, nous ajoutons une cloison qui séparera le petit coin dressing de notre chambre.

Début du chantier programmé à la Toussaint, enfin !

Permis au frigo et conséquence…

Début juin, un courrier de T&P dans la boîte aux lettres…

Toujours dans l’attente du permis, j’ouvre l’enveloppe, j’y crois, je retiens mon souffle…
 » Oh une facture  » …
Frais administratif de la commune pour l’introduction de la demande : 120 €.
Soit le même effet qu’au Monopoly quand on tire une carte chance et qu’on se prend une taxe en pleine face alors qu’on espère autre chose…

Je téléphone à l’urbanisme, cela fait 2 mois que la demande a été introduite, notre construction suit parfaitement les prescriptions et nous nous trouvons dans un lotissement, donc en théorie ça devait aller assez vite. En théorie.

On me signale par téléphone que notre dossier n’a toujours pas été traité par Tournai et qu’il doit encore évidemment aller se promener du côté de Mons :  » RAAAAAAAAAAAAAA  » !!!
Voyant arriver le spectre des congés d’été, je comprends tout de suite que le chantier ne pourra pas débuter fin août comme nous l’espérions mais en octobre avec pour conséquence une maison non-couverte pour le début de l’hiver. Déception.

Signature du contrat d’entreprise et choix des matériaux

Le 6 mai est une journée décisive, nous retournons à Our pour la signature du contrat d’entreprise et le choix des matériaux de finition.
A notre arrivée, des croissants et du café nous attendent. Appréciable quand on part le ventre vide de son domicile dès 7h du matin !

La journée se résume en 3 phases :

>>> Rencontre avec notre Chef de projets 

Il prend le relai du commercial et de l’architecte et répondra à nos futures questions/demandes.
Durant la matinée, nous revoyons les plans ensemble, les dernières modifications ainsi que le devis. Il y aura bien deux points où je ne serai pas d’accord : deux montants devisés supérieurs à mes calculs.
Pour le premier, ils se rangent finalement derrière mes explications, pour le second, leurs arguments tiennent la route, mais devant ma moue ils me proposent de couper la poire en deux, ce que j’accepte.
N’hésitez pas à faire des tableaux Excel pour préparer cette réunion.
Le reste de la matinée se résumera à de la paperasse administrative dont la signature du fameux contrat d’entreprise.
J’ai vraiment apprécié le contact et le professionnalisme de cette personne, tout est expliqué de A à Z sans la moindre zone d’ombre, ses initiales sont M.H., je vous le recommande.
Pour l’instant, je suis assez positif de notre engagement avec T&P, pourvu que ça dure !

>>> Midi

Le temps passe vite, direction le restaurant de Thomas et Piron situé à 40m qui n’est autre que l’ancienne maison de Monsieur Piron réaménagée.
Un (bon) repas nous est offert avec même le luxe de pouvoir choisir entre plusieurs plats.

>>> Choix des matériaux

Après le repas, retour au show-room pour les suppléments !Lors de notre première visite, nous avions l’occasion de parcourir le show-room seul. Aujourd’hui, soit le Chef de projets nous accompagne, soit c’est son assistante, le but étant de valider un maximum de choix.

Certaines décisions avaient déjà été prises il y a plusieurs semaines à la maison témoin pour l’introduction de la demande de permis d’urbanisme.

Brique Terca Veldwezelt.

** Malheureusement présentée avec un joint trop orangé.
On apprécie le ton sur ton mais nous verrons bien quand les murs seront construits.

Fenêtre en PVC « gris quartz » à l’extérieur et blanc à l’intérieur.

Tuiles plates « béton »** Aussi bien le Commercial que le Chef de Projets nous disent que la mousse accroche moins sur les tuiles béton d’aujourd’hui grâce à de nouvelles techniques de fabrication. 

En fait ils ne font que répéter les propos du fabriquant sans réellement savoir si c’est réellement le cas.
Mais vu le nombre de m² de toiture et le supplément (trop) conséquent pour des tuiles plates en terre cuite, nous validons les tuiles « béton ».


** VMC C+ EVO II. Pourquoi ? Parce que tout est bien résumé sur ce site
==> VMC – L’excellent blog de Batipher


** Nous avions prévu un supplément pour l’escalier car visuellement, c’est quand même un élément important quand on entre dans une maison, le choix s’est porté sur la rambarde de gauche.

** Portes pour le rez de chaussée dont une climatique et une tronquée pour le WC.
Ndlr : L’hôtesse ne travaille pas chez T&P.


** Modèle du cahier des charges, peu esthétique mais bon… vu que c’est destiné à l’étage…

** L’unique porte en verre du living afin d’apporter de la luminosité dans le hall d’entrée.

 

Le tirant sera le plus petit des 3 barres verticales

** Par contre pas de photo de la porte d’entrée car le choix se fera sur catalogue, nous le ferons la semaine prochaine.
Il y a bien la porte de base d’exposée mais bon… pour faire court, essayer quand même de dégager un supplément pour ce poste parce que… Voilà…

 

Sèche-serviette de base pour les salles de bain et douche

Meuble de base pour salle de douche

** Ce sont les meubles du cahier des charges avec robinetterie Hans-Grohe.

Meuble pour la salle de bain mais ce sera décor bois.

Radiateur de base pour l’étage. Pour le rez, ce sera chauffage au sol avec chaudière au gaz ECV.

Uniquement deux choix pour le carrelage de base du garage. Pour nous ce sera le foncé.

Je n’ajoute pas les photos des faïences car elles ne reflètent pas du tout le rendu visuel réel, ce qui est dommage.

Idem concernant le carrelage du rez mais j’ai quand même trouvé une illustration du Novabell Walking Iron en 59.8.

Enfin, j’ai demandé au Chef de Projets d’ajouter un avenant avec le prix de volets électriques que nous avions reçu au tout début du projet.
Le Commercial m’avait déjà signalé que T&P en installait de moins en moins au fil des années.
J’avoue ne pas trop comprendre dans la mesure où les nouveaux modèles installés dès la maçonnerie effacent les ponts thermiques, les caissons n’existent quasiment plus et  cette option reste plus efficace que des stores intérieurs et pas plus chère que des screens extérieurs. Un débat esthétique dès lors ?
Il y a bien le vitrage stop-sol bien moins cher mais c’est un inconvénient en période hivernale.
A suivre…

Il est 17h30, le show-room ferme ses portes.
Dans les prochains jours, nous recevrons les avenants de nos choix du jour et aurons certainement choisi notre porte d’entrée.

Ultime modification de plan

Suite à la visite chez notre cuisiniste et juste avant de nous rendre une seconde fois à Our, nous enlevons le petit mur qui sépare en partie la cuisine du living pour des raisons pratiques et de rangement, mais j’oublie un détail important : la descente du WC calée à l’intersection.

En supprimant le mur, nous nous retrouvons avec un caisson en plein milieu de notre pièce de vie, un peu dérangeant esthétiquement.

Descente d’eaux usées

Chaque problème a sa solution, nous en profitons pour augmenter les dimensions du caisson de 15cm sur 20cm et y mettre de l’isolant pour les bruits de descente d’eau.
Nous créons ensuite son jumeau de l’autre côté de la pièce, les deux seront reliés par une poutre apparente formant ainsi une arcade.
Cela permet une cassure entre la cuisine et le living.

On peut les voir sur l’ébauche de plan de la cuisine, article précédent (sans la poutre non dessinée)

La hotte du cuisiniste

Pour notre cuisine, nous avons choisi de travailler avec Alno qui a une excellente réputation, c’est Allemand et le dealer en Wallonie est basé à Tournai, ce qui facilite les choses. Notre première cuisine de 2004 venait aussi de chez ce cuisiniste et on en est très content.

(Bon, d’accord, nous connaissons bien le gérant aussi qui… question prix… enfin bon vous avez compris… )

Nous partons sur l’idée d’un îlot avec évier et un mur de meubles avec l’électro et la hotte.

Ahhhh la hotte…

T&P part du principe qu’on installera un modèle recyclable et non à extraction !
Ils refusent de perforer le mur pour des questions d’étanchéité à l’air et de PEB.
On peut toujours prévoir l’évacuation mais après la réception provisoire.
Mouais…

En lisant plusieurs avis sur le web, nous nous dirigeons vers une hotte recyclable pour 3 raisons :

  • Nous ne cuisinons que le week-end.
  • Nous avons choisi une VMC Renson EVO II qui fera le job dans les cas extrêmes, quand on dégustera une fondue de poisson à la graisse de frites nappée d’une sauce aux choux de Bruxelles et au maroilles, par exemple…
  • On supprime le risque d’abîmer le meuble car la hotte y sera intégrée.

Première ébauche pour la disposition des meubles

 

 

Première visite du show-room à Our

Début avril nous recevons un coup de fil des Ardennes, c’est le chef de projets de Thomas & Piron : Il est temps de choisir les matériaux de finition et de signer le contrat d’entreprise !

Problème, nous n’avons pas encore eu l’occasion d’aller à Our et on nous avait pourtant conseillé d’y organiser minimum deux visites.
Le Chef de projets en est bien conscient et nous prévoit une première visite le vendredi 14 avril alors que le show-room est censé être fermé ce week-end-là à cause du lundi de Pâques.

Une personne est présente ce jour-là pour nous recevoir, nous et deux autres couples, et pour nous guider et nous apporter quelques explications.
J’applaudis l’initiative car, vu la distance, nos horaires nous empêchaient d’aller à Our en pleine semaine. (2h de route)

En fin de journée, nous sortons du show-room avec une tête en chou-fleur.
On a pas vu passer les heures et on reste indécis sur beaucoup de finitions.
Nous avons heureusement pris plusieurs photos et avons le temps de réfléchir jusqu’au 6 mai prochain, date du grand rendez-vous pour les signatures avec notre Chef de projets.

A noter qu’un sandwich et des petites attentions étaient prévus tout au long de la journée. On sait choyer le client, même un jour de « fermeture« .

Donc pour résumer, passer au moins une journée à Our, ne fut-ce que pour repérer et prendre des notes/photos, est une nécessité avant le grand jour.

Bonne nouvelle pour le local technique

Fin mars, nous recevons une très bonne nouvelle de la part du commercial de la maison témoin de Tournai, le local technique dans lequel se trouvent tous les compteurs va finalement être terminé aux frais de la société.

Je n’entrerai pas dans les détails mais c’est une très bonne nouvelle pour tous les habitants du clos !

Plan final et urbanisme

Mi-février, nous recevons le plan 2.0.

Pour être vraiment certain de la position des fenêtres par rapport à l’ombre des arbres et la trajectoire du soleil, je me rends sur notre terrain par un bel après-midi ensoleillé, je me positionne à l’endroit même où sera notre futur salon : j’ai comme un doute.

Nous n’avons pas prévu d’ouverture sur notre pignon exposé au sud-ouest et je crains un manque de luminosité en période hivernale, comme c’est le cas maintenant.
Nous décidons donc de décaler une des deux fenêtres de façade de notre bureau vers le pignon pour ajouter  » de la vie  » dans le living/bureau et ajoutons des cabochons pour combler l’espace.

Le 27 mars, nous recevons la mouture finale et avec notre accord, la demande de permis est envoyé le 31 mars. Il ne reste plus qu’à attendre. Etant donné qu’il s’agisse d’un lotissement et que nous ne demandons aucune dérogation, on espère obtenir une réponse favorable fin mai.

Nous sommes conscients qu’à partir de maintenant, nous ne pouvons plus modifier l’aspect extérieur de la maison sous peine de devoir réintroduire un permis et de perdre beaucoup de temps.

T&P nous envoie une photo avec la position future de la maison.
La brique sera différente mais ça nous donne un peu plus l’eau à la bouche !

 

Architecte et modifications du plan

Mi-janvier donc, nous avons rendez-vous avec notre architecte du bureau SIA.

Très agréable et très à l’écoute et me donnant l’image de quelqu’un qui s’y connait, on lui fait part immédiatement de notre volonté de modifier beaucoup de choses, plus globalement la disposition des pièces.

Préalablement, j’avais quand même passé plusieurs soirées à dessiner un plan via un programme gratuit que je conseille à tous: https://home.by.me/fr/
Très facile d’accès, cette merveille vous permet également d’avoir une vue en 3D de vos murs, menuiseries et d’y insérer des meubles au cm près. Très utile pour les placer et ne pas avoir de mauvaise surprise lors du déménagement.

Plusieurs raisons à ces modifications :

  • On s’est rendu compte que nous perdions beaucoup d’espace avec le hall d’entrée trop grand, moins pratique. C’est dommage pour une pièce qui n’est finalement qu’un lieu de passage, nous le réduisons et cela nous permet d’augmenter la surface du living et de réduire un peu la taille de la maison de 4m².
  • Le bureau ouvert était trop proche de la cuisine. Nous décidons de le placer en façade et de consacrer tout l’arrière du bâtiment à la pièce de vie principale.
    Nous créons une petite coupure avec le salon pour qu’il reste en partie intégré.
    Le bureau sera plus petit mais suffisant pour y mettre un lit double pour plus tard, beaucoup plus tard, le plus tard possible…
  • Plutôt que d’avoir 2 portes dans le hall, nous n’en avons plus qu’une seule qui nous amène directement dans le living. Nous avons aussi la possibilité de placer le WC sous l’escalier. Seul hic, sa porte sera tronquée et ce seront d’office des contre-marches.
    On reste malgré tout rassuré en voyant le résultat sur un autre blog.
  • Nous profitons de l’espace récupéré par la réduction du hall pour agrandir la buanderie et y installer une douche et un évier. On peut renommer cette pièce en salle de douche avec sèche-linge et machine à laver.
    Le reste du matériel de nettoyage ira dans le garage que nous agrandissons de 50cm.
    A l’inverse, nous supprimons le petit cellier prévu initialement, il faudra donc prévoir un peu plus de rangement dans la future cuisine.
  • Nous supprimons également le grand vitrage au dessus de la porte d’entrée pour éviter l’entretien fastidieux. Evidemment, il y aura moins de luminosité dans le hall, encore moins sur le pallier. C’est un risque que nous prenons mais on souhaitait dès le départ une maison pratique avec le moins d’entretien possible.

Au total, nous verrons 5 fois l’architecte dont un rendez-vous à la maison témoin de Ath qui sera un lieu décisif pour la suite. En effet, la configuration de leur living est à peu de chose près la même que sur nos plans définitifs.
J’ai donc pu me rendre compte que notre pièce de vie ne serait pas trop étroite comme j’avais pu le craindre au départ.

A chaque rendez-vous, il prenait note de nos souhaits(caprices) et les budgétisait via le tarif 2016. Même si les modifications ont lieu en 2017 et que les prix augmentent entre-temps, c’est la date de la convention d’étude qui prévaut.

Exemples d’intérieur avec le programme Home-by-me.

http://hpics.li/9858b0b

http://hpics.li/66c765c

Première facture !

Notre première facture arrive dans la boîte aux lettres début janvier.

L’architecte avait besoin d’un plan cadastral indispensable pour l’introduction du permis d’urbanisme, plan qui reprend entre autres la liste des propriétaires des parcelles voisines.

Nous le recevrons qu’après avoir été invité à payer les 33.30 € au SPW, la Belgique le pays de la bière et des taxes.