Essais de sol

Mi-décembre, j’apprends pas notre futur voisin que la société Inisma est venue faire les essais. Je suis un peu déçu, j’aurais préféré que T&P me prévienne, ne fut-ce que par curiosité. C’est toujours intéressant, j’aurais certainement appris pas mal de choses.

Mais cette petite déception est vite effacée par les résultats qui sont bons, nous l’apprendrons début janvier via un coup de fil de l’architecte.

C’est un soulagement car notre voisin de gauche avait du supprimer ses vides ventilés pour bâtir directement sur une dalle en béton, la faute à des résultats décevants, alors que de l’autre côté, les résultats étaient très bons.

Tout au plus devra-t-on élargir l’épaisseur de la semelle du coin arrière droit de quelques cm car le terrain se trouve très légèrement en « pente ».
Coût : supplément de 421 € HTVA.

Signature de la convention d’étude

Début décembre, nous recevons le premier véritable plan en couleurs ainsi que le montant TTC du projet et décidons de nous lancer : on signe la convention d’étude à la maison témoin.

Cette convention implique une série d’études liées au terrain (PEB, géomètre etc…) mais surtout les fameux essais de sol tant redoutés. On nous annonce un délai de 3 semaines maximum, il ne nous reste qu’à attendre les résultats.

A partir de ce moment-là, c’est un architecte du bureau SIA qui dirige la suite des opérations avec le commercial de T&P qui n’est jamais très loin.
On ne le choisit pas, tel un avocat  » il nous est commis d’office « , nous verrons bien…