Permis au frigo et conséquence…

Début juin, un courrier de T&P dans la boîte aux lettres…

Toujours dans l’attente du permis, j’ouvre l’enveloppe en laissant couler un filet de bave.
 » Oh une facture  » …
Frais administratif de la commune pour l’introduction de la demande : 120 €.
Soit le même effet qu’au Monopoly quand on tire une carte chance et qu’on se prend une taxe en pleine face alors qu’on espère autre chose…

Je téléphone à l’urbanisme, cela fait 2 mois que la demande a été introduite et on avait misé sur ce laps de temps pour recevoir une bonne nouvelle, notre construction suit parfaitement les prescriptions et nous nous trouvons dans un lotissement, donc en théorie ça doit aller assez vite. En théorie.

On me signale par téléphone que notre dossier n’a toujours pas été traité par Tournai et qu’il doit encore évidemment aller se promener du côté de Mons :  » BiiiiiiiiiiiP  » !!!
Voyant arriver le spectre des congés d’été, je comprends tout de suite que le chantier ne pourra pas débuter fin août au plus tard comme nous l’espérions et qu’il faudrait probablement le reporter fin septembre/début octobre avec pour conséquence une maison non-couverte pour l’hiver, ce que je voulais éviter.

Plus qu’à relancer les dés et patienter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image