Permis reçu et première réunion de chantier

Mi-août, nous recevons enfin le précieux sésame, le chantier démarrera donc avec beaucoup de retard et on nous signale que notre futur chef de chantier prendra contact avec nous dans les semaines qui suivent.
Je remarque sur le permis une contrainte inattendue concernant l’évacuation des eaux de pluie.
A suivre…

  • Première réunion de chantier

Réunion que je qualifierai d’expéditive, nous revoyons le projet, les plans, le choix des matériaux mais aussi les nouvelles contraintes du permis.

A ce sujet, nous relevons une erreur au niveau du carrelage, T&P s’est trompé entre le carrelage de la salle de bain et celui du rez-de-chaussée. Nous ajoutons également l’option demi-sablage sur la fenêtre de la porte d’entrée. L’avenant suivra.

Ensuite, nous passons à un premier problème: nouvelle réglementation oblige, l’intercommunale Ipalle nous contraint à installer un drain dispersant partant du trop plein de la citerne pour écouler les eaux de pluie dans les terres plutôt que via l’égout suite aux récentes inondations dans la région.
Ca implique malheureusement un coût supplémentaire mais aussi une bonne nouvelle, nous pouvons enlever l’ajutage de la citerne initialement prévu et profiter pleinement des 10000 litres.

Autre souci, la crise mondiale du polyuréthane perdure alors que le problème ne devait être  » que temporaire « , le PUR se fait rare et les prix ont explosé.
T&P nous propose des panneaux semi-rigides de laine de verre en 13 cm comme alternative avec des conséquences non négligeables: un mur plein au lieu d’avoir une coulisse d’air de 3cm et un isolant moins performant qui sera aussi soumis à la mauvaise météo d’automne.
Pas du tout convaincu et après négociation, nous aurons notre PUR sans supplément mais avec un nouveau retard de début de chantier, un moindre mal.

Concernant les plans, nous ajoutons une cloison qui séparera le petit coin dressing de notre chambre.

Notre conducteur de chantier nous donne un numéro de téléphone d’un terrassier avec qui T&P travaille pour l’évacuation des terres, ce dernier me donne un prix au m3 que je vais comparer à d’autres sociétés.

Début du chantier programmé à la Toussaint, enfin !

5 réflexions au sujet de « Permis reçu et première réunion de chantier »

  1. Bonjour,

    Nous allons également construire avec TP à Bassilly, donc avec les impositions d’IPALLE pour l’évacuation du trop plein de la citerne. Pourriez-vous me donner une idée du surcoût entrainé par la tranchée et la pose du drain de dispersion svp? C’est en effet une donnée qui me semble importante dans l’établissement du budget car non négociable pour IPALLE malheureusement…

    D’avance merci et félicitations pour votre Blog.

    Quentin

  2. Bonsoir, j’ai du signer un avenant de 640 € HTVA. Sur quoi se base-t-il pour arriver à ce prix, je n’en sais rien. Ils auraient pu indiquer 1500€ que j’aurais de toute manière été obligé d’accepter à cause d’Ipalle.
    Bon courage pour la construction, vous passerez par des moments de stress mais aussi de satisfactions. 🙂

  3. Merci pour l’info et bonne continuation. Je continue à suivre votre blog 🙂

    Quentin

  4. Bonjour,

    Votre blog est très instructif, je vous en remercie.
    Nous allons également (enfin, après plusieurs demandes de permis) pouvoir démarrer sous peu notre chantier dans la région avec T-P.

    Nous avons également eu droit aux demandes d’Ipalle…
    Puis-je vous demander si le prix de 640htva que vous indiqué comprend également l’analyse de perméabilité/infiltration des eaux?
    Pour notre part la décision indique (en premier) « l’infiltration des eaux épurées et (totalement ou partiellement) des eaux pluviales … »

    merci pour votre retour
    bàv

  5. Bonsoir je suis incapable de vous dire s’il y a eu une étude du sol spécifique pour la pose du drain. Peut-être ont-ils consulté une base de données ou qu’un spécialiste est venu entre-temps sans que je ne le sache. En tout cas, notre sol absorbe facilement les eaux en période de pluies intenses, c’est déjà rassurant.
    En y réfléchissant maintenant, il y a de fortes chances qu’en réalité ça soit plus cher que 630€ (me suis trompé de 10€…) car à la base une citerne avec ajutage était prévue et notre avenant indique « drain en remplacement de la citerne » qui a été déduite du coût total.
    Je l’ai dit sur un autre commentaire, impossible de savoir si le prix demandé est justifié ou pas, je pense aussi que c’est au cas par cas selon le terrain, la pente etc…
    Comme « l’infiltration des eaux épurées et (totalement ou partiellement) des eaux pluviales » et la pose d’un drain étaient l’option numéro 1 et donc faisables, il nous permet d’avoir une citerne d’eau complète à notre disposition plutôt qu’une de 10000L amputée de 5000L d’eau partant à l’égout à cause d’un ajutage.
    Quoi qu’il arrive, un supplément devra à mon avis être prévu à cause d’Ipalle.
    Bon m… pour votre projet. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image