[SEM 25] Les chauffagistes

Mercredi 25 avril à 7h00 donc, rendez-vous avec les chauffagistes, ils sont deux, très sympathiques avec un accent namurois. On passe en revue les endroits où ils devront intervenir :

Placement :

– des deux thermostats
– des chauffages à l’étage
– des 2 sèche-serviettes
– des gaines VMC et des bouches d’extraction
– du chauffage au sol
– de la cassolette extérieure, etc…

Deux demandes particulières qui seront refusées :

  • Un seul robinet dans le garage commun au circuit de la citerne et à celui de l’eau de ville, afin de basculer facilement sur le second via deux vannes au cas où la citerne serait vide : interdiction formelle. Ils peuvent toujours installer deux robinets distincts côte à côte moyennant un supplément de 150€ HTVA (!), libre à moi après la réception de… faire ce que je veux.
    D’après les ouvriers, ça ne vaut pas le coup car les chances d’être à sec sont assez réduites étant donné que seuls les WC et la machine à laver seront raccordées sur la citerne de 10000 L. On laisse tomber.
  • Déplacement de la bouche de la VMC au dessus de la future hotte recyclable pour évacuer encore plus rapidement les odeurs du living si on prévoit des choux de Bruxelles au maroilles cuits à la friture.
    Ca ne se fera pas car réglementairement la distance des deux sorties doit être de +- 2m-2m50.
    On me l’aurait quand même déconseillé pour ne pas encrasser rapidement les gaines de la VMC.

***

Jeudi 26 avril au matin, à la demande de l’électricien je m’arrange avec les chauffagistes s’ils peuvent s’occuper du carottage pour la gaine d’attente des éventuels futurs panneaux photovoltaïques, ça sera fait.

J’en profite également pour demander le changement de place d’un chauffage mural prévu sous une fenêtre afin de gagner un pan de mur, c’est le moment c’est l’instant, après il sera trop tard.
Une prise UTP le remplacera.

En fin de journée, on peut dire qu’ils ont déjà bien bossé.

Futur thermostat rez de chaussée

Gaine de VMC plate entre les hourdis.

Arrivée d’eau et évacuation du petit lavabo des WC avec couvercle.

Emplacement future chaudière au gaz propane

Emplacement lavabo salle de douche

Future baignoire

Voilà le fameux carottage dans le mur de briques en terre cuite qui relie le grenier d’à côté à la chambre, le seul endroit possible par où on peut passer une grosse gaine d’attente (photovoltaïque) qui remontera ensuite vers les combles avec les celles de la VMC.

Si à gauche on aperçoit les arrivées d’eau pour le sèche-serviette (relié au chauffage central mais aussi électrique), à droite l’évacuation au sol était obstruée par un chiffon brunâtre, à l’intérieur : le hourdis inférieur. Les maçons ont simplement oublié de le percer jusqu’au vide ventilé et de faire remonter la buse d’évacuation du futur lave-linge. Je suppose que les chauffagistes s’en sont aperçu et termineront le job.

***

Vendredi 28 avril, les chauffagistes signalent à mon épouse qu’ils n’auront pas terminé et reviendront mercredi prochain, ils préfèrent prendre leur temps pour bien faire les choses. Mais ça avance, ça avance !

Scellage des arrivées et évacuations d’eau.




Deux des trois gaines plates de la VMC se dirigeant vers les WC et la salle de douche. Sur la seconde photo, gaine des WC arrivant au rez, elle doit encore traverser le mur.


Les 3 gaines de VMC (Salle de douche, cuisine et WC du rez) qui remontent vers les combles où se trouvera la Renson. Elles étaient plates et deviennent rondes.

A gauche le trou laissé pour la future gaine d’attente (photovoltaïque) demandée hier matin, ce qui agrandit inévitablement le futur caisson vers la droite. C’était la seule solution pour passer les câbles du garage vers la toiture du volume principal.


WC de l’étage, à gauche l’évacuation vers le bas et l’aération vers le haut (toiture).

Bouche de ventilation de la salle de bain avant pose des plaques de gyplat…

… et celle de la cuisine.

Enfin, un problème qui n’a pas été résolu. J’avais demandé aux chauffagistes de carotter dans la poutre légèrement sur la droite pour positionner la descente d’eau contre la colonne de briques : impossible vu l’épaisseur.
Notre future arcade augmentera donc de quelques cm, malheureusement.

Et ce n’est pas fini, cette poutre occasionne un second problème.
Elle oblige les chauffagistes à faire passer les arrivées d’eau par le dessus, ce qui fera monter le niveau du sol de 2 cm à l’étage. On relativise avec nos 1m75 de taille…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image