[SEM 26] L’électricien, acte II

Petite parenthèse concernant l’alarme, lundi 30 avril, rendez-vous avec un premier installateur rencontré lors du salon de Batirama et un autre le mercredi 2 mai.
En attente des deux devis, je ne développerai pas plus ce point.

***

Mercredi 2 mai, après avoir revu de A à Z la disposition des interrupteurs et des prises, on envoie un plan complet des emplacements et de nos souhaits.
Nouveau rebondissement et probablement le dernier au sujet de l’éclairage de la cuisine, nous abandonnons finalement l’idée du faux-plafond et privilégions des spots encastrés dans les hourdis, principalement à cause des caissons des volets électriques. En cas de problème et d’intervention, il aurait fallu démonter le faux plafond : non merci.

***

Samedi 5 mai, nous recevons le devis avec les suppléments d’électricité.
Par devis, j’entends un simple tableau Excel. Un acompte de… 60% est demandé avant les travaux, c’est totalement excessif mais je ne m’étonne même plus.
Passons en revue le détail, à mon grand étonnement l’électricien nous compte plusieurs centaines d’euros de suppléments pour les 10 gaines censées être prise en charge par T&P, l’éclairage extérieur et tous les câbles UTP pour la TV/téléphone/internet, alors que certains points sont repris dans le cahier des charges.
Selon lui, les 10 gaines sont vides et ne vont que du sol au plafond. Non, non, et encore non !
Le contrat stipule bien 10 gaines CABLEES, je me rappelle encore du Commercial qui nous avait expliqué qu’elles serviraient à l’installation de l’alarme et qu’on comptait une gaine CABLEE par morceau coupé, peu importe la longueur.
J’attends des nouvelles du chef de chantier ce lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image