[SEM 30] Les échantillons de joint

Mercredi 30 mai, à notre demande on est venu poser les échantillons  » ton sur ton  » avec leur référence. Avant le début du chantier on pensait déjà partir sur ce choix, il faut dire que les deux échantillons de base (blanc et gris) proposés il y a quelques semaines nous ont définitivement convaincus de franchir le pas.


Si on exclut la teinte rosée de droite, on ne parvient pas à se décider pour le choix final, qu’il fasse ensoleillé ou couvert. On s’attendait aussi à une couleur encore plus proche de notre brique.
En allant sur le site du fournisseur Seifert, j’ai vu qu’ils proposaient 2 références de teinte pour chaque modèle afin d’avoir vraiment le ton sur ton. Et surprise, aucun des 3 sur la façade ne correspond à ceux conseillés.
Peut-être se sont-ils basés sur l’ancienne brique avant qu’on ne soit contraint de changer. Nous devrions les recevoir prochainement.

[SEM 30] Les plafonneurs sur un air de « Polka ».

30ème semaine, probablement la plus intense en terme d’évènements, les plafonneurs commencent ce jeudi 31 mai.

Musique slave à fond les baffles, torses nus, ils sont déjà au travail.
Première étape, les glissières qui permettront d’avoir des angles à 45°.

Une sorte de fin placo près des châssis avant de charger et lisser.

Le coin de la glissière et celui du caisson se rejoignent à l’endroit où arrivera le mur fini. Par moment, il faudra compter sur une couche de 2,5cm de plâtre, ce qui réduira inévitablement notre living de 4 à 5cm de largeur.

Pose du gyplat avant plafonnage.

***

Vendredi 1er juin, les ouvriers poursuivent sur une belle cadence.

La trappe vers les combles, elle aussi « cadrée« .
La couleur jaune peinte sur le gyplat est un accrocheur avant le plafonnage.

Ces ouvriers me font pour l’instant vraiment une très bonne impression.

 

[SEM 30] La menuiserie, enfin ! (et volets)

Lundi 28 mai, belle surprise, les menuisiers ont débuté la pose des châssis extérieurs.

Ils ont mis la dose de PUR avant l’habillage de la colonne, un peu trop peut-être. Vraiment pas de chance pour cette pierre bleue qui devra aussi être replacée correctement.

Côté pile. Le panneau central sera installé au moment de la réception afin d’éviter d’éventuels coups. La couleur choisie est le gris quartz.

Côté face. Toutes les menuiseries intérieures seront de couleur blanche. La porte ferme parfaitement et semble très hermétique.

Un sablage total sur la fenêtre de la salle de douche/buanderie, un partiel sur la porte d’entrée. Un peu déçu par le rendu, un peu blanc lorsque le soleil tape dessus en fin de journée, question d’habitude peut-être.

Un vitrage  » Stopsol  » est prévu pour les deux chambres de l’étage exposées au soleil l’après-midi. A l’intérieur, la lumière est teintée et est moins naturelle mais il y fera moins chaud l’été, c’était la priorité.

***

Mardi 29 mai, pas le temps de rencontrer les ouvriers sur le temps de midi, ils étaient déjà partis le travail accompli. Après le couac de l’électricité, ça fait du bien de rencontrer une équipe compétente.
L’occasion de ressortir la clé temporaire commune aux corps de métier que le chef de chantier nous avait donnée lors de notre première réunion : un plaisir !
A la réception provisoire, les barillets seront changés.

Un des caissons pour les volets à moteur. Ils ne se verront quasiment pas car viennent à fleur du plafonnage, nous sommes loin des modèles encombrants du 20ème siècle.

Les volets seront de la même couleur que les châssis.

Les invisivents présents dans chaque châssis pour la VMC, permettent de renouveler l’air dans l’habitation. Possibilité de les fermer facilement.

Petit souci autour de la citerne, le terrain s’est affaissé à cause des fortes pluies des derniers jours. Bon, c’était à prévoir vu le pré-nivellement provisoire, l’important est que ça arrive maintenant et pas dans un an.

 

[SEM 30] Electricité toujours mitigée

Dimanche 27 mai, après avoir refait le tour durant le week-end, je maile une dernière fois à l’électricien et au chef de chantier les problèmes rencontrés avec cette fois menace de recommandé, de Test-Achat et d’autres procédures si nécessaire, et exige un rendez-vous avec les deux personnes concernées avant que le plafonnage ne commence.

***

Jeudi 31 mai, au milieu des plafonneurs qui débutent ce jour-là à ma grande surprise, l’électricien et le chef de chantier constatent les dégâts.
On repasse tout en revue, prise de notes, photos, ça va du mauvais positionnement de câbles et de blochets à des ajouts qui n’ont pas lieu d’être, l’oubli d’une gaine vide pour l’interrupteur de la VMC, oubli du point lumineux dans le grenier etc… en plus des problèmes déjà ciblés, il y a de quoi faire.
Le chef de chantier me garantit que tout sera rentré dans l’ordre avant le plafonnage.
Il ne lui reste qu’aujourd’hui et demain avant la pose du plâtre lundi prochain.

En marge du rendez-vous, je demande que l’électricien s’occupe du problème de longueur du câble électrique arrivant devant la maison, via une jonction sous-terraine  » dans les règles de l’art « . Je lui signale déjà qu’il pourra envoyer la facture à T&P.
Point positif tout de même, du côté du local technique, il ne faudra pas d’ajout de longueur (ICI), le raccordement se fera sur un autre boîtier électrique en attente, plus proche. ORES peut donc venir poser le compteur le 28 juin prochain.
Initialement, c’était prévu ce 4 juin mais face aux difficultés rencontrées, j’avais du le reporter.

Jeudi après le boulot, je dois encore déchanter, si des modifications ont bien été faites, deux constats :

  • Le point lumineux du plafond du salon a été bougé mais n’est toujours pas aligné à celui de la salle à manger, c’est incroyable. Le perçage de l’hourdis a été fait en biais…
  • Dans la salle de bain, difficile de voir si le pare-vapeur a été bien réparé pour la simple et bonne raison que les plafonneurs ont déjà placé le gyplat… bien évidemment. Je pense que c’est quand même bon après avoir vérifié par les combles, tout semble bien colmaté et la gaine pour le spot de la douche a aussi été déplacée. Je poserai quand même 1 ou 2m² de pare-vapeur supplémentaire dans les combles pour en être sûr avant le déménagement.

***

Vendredi 1er juin à la première heure, je me rends sur place pour m’entretenir avec le jeune électricien (puisque le patron est retourné dans sa tanière): personne.
Coup de fil du chef de chantier qui me signale que le reste pourra être fait après le plafonnage, selon l’électricien parti… préparer son mariage ce samedi.  On ne peut pas dire que notre chantier ait été une priorité…
Et le point lumineux du living encore mal positionné ?
Et l’erreur d’interrupteur non solutionné dans la salle de bain ?
Et le problème du caisson du living avec les gaines placées n’importe comment ?
Et l’oubli du câblage pour la sirène extérieure de l’alarme ?
Et le perçage des hourdis pour l’eau qui y stagne ?

Petite illustration d’un des nombreux problèmes : gaine du futur spot arrière censée être centrée entre la descente d’eau et la porte à droite. Mince, à quelques mm près…

Arrive un moment où on en rit. Regarder les infos et assister aux drames dans le monde de son canapé permet aussi de relativiser sur l’emplacement d’un bête câble électrique.

On poursuit avec du positif et le carottage des hourdis au dessus de la future cuisine.

***

Samedi 2 juin, n’attendant plus grand chose de ce sous-traitant et souhaitant que notre futur plafonnage soit le moins abimé possible, autant prendre les devants.
Grâce à l’électricité de notre dévoué voisin, placement du point lumineux au bon endroit, gaines gênantes du caisson réinstallées et perçage des hourdis pour l’eau stagnante (un seau complet pour l’un d’eux quand même).
Ils peuvent désormais projeter le plâtre au plafond, l’esprit tranquille.

Le caisson pourra enfin venir à ras avec un peu d’isolant.

Il reste donc à faire :

  • Modifier l’emplacement de 2 spots extérieurs à partir du garage.
  • Placer la gaine pour la sirène extérieure de l’alarme (alors qu’ils avaient le plan !)
  • Jonction du câble électrique sous-terrain devant la maison.
  • Choix de la couleur des prises/caches (Niko).
  • Prévoir câblage pour sirène extérieure (et par la force des choses prévoir le replafonnage de la future saignée à l’étage)

Mais si allez, ça va allez…