[SEM 37 et 38] Electricité, gaz et sol étage

Vendredi 20 juillet, on reçoit le décompte final de notre électricien pour les suppléments avec… pas mal d’erreurs en notre défaveur.
Facture à payer en échange de recevoir la fameuse attestation de l’organisme agréé pour l’ouverture du compteur… alors que le travail n’est pas terminé. Je trouve cette manière de faire assez discutable.

Malgré tout, l’électricien est de bonne intention et corrige le décompte, nous le payons et recevons le certificat provenant de Certinergie. Nous avions déjà fait appel à eux pour la vente de notre maison, je suppose que T&P privilégie cet organisme pour son cout inférieur au classique Vinçotte…
L’installation est conforme jusqu’en 2043 (25 ans), on a le temps de voir venir, plus qu’à signer un nouveau contrat d’électricité indispensable pour l’ouverture du compteur.
Ne connaissant pas notre future consommation, nous restons chez notre fournisseur actuel (Eneco pour ne pas le citer) et aviserons après la première année.

Nous attendons maintenant un coup de fil d’ORES pour une date en espérant qu’elle ne soit pas trop éloignée.

***

Coup de fil également d’Antargaz qui nous confirme la livraison et le placement de la citerne le 6 août prochain, pile poil le jour de reprise théorique de T&P. Nous leur avons également demandé de la remplir pour permettre aux chauffagistes de tester l’installation à leur retour.

***

Vendredi 27 juillet, l’électricien est venu continuer son travail.

Déplacement de la triple prise de la cuisine demandée lors de notre dernière réunion…

A gauche des deux prises, un cache remplace l’interrupteur pour le volet électrique, idem aux autres endroit de la maison.

…et les fameux connecteurs RJ.

Ca se termine enfin, il ne reste que quelques détails.

***

Durant ces deux semaines, nous avons aussi réfléchi au stratifié pour l’étage. Pourquoi le stratifié ? Essentiellement pour la facilité d’entretien et aussi l’esthétique tranchant avec le reste de la maison entièrement carrelée.
Nous partions d’office sur du Quick Step mais un article de Test achat de 2016 nous fait hésiter, il propose un autre choix de même qualité pour beaucoup moins cher : la marque Decomode de Brico. Malheureusement, très peu de retour sur ce stratifié, il n’en fallait pas plus pour nous faire hésiter.

[SEM 36] La semaine du carreleur et choix du joint de parement

Lundi 9 juillet, dernière semaine avant le congé du bâtiment.
En notre absence, le carreleur, seul, a débuté son travail.

En attendant de terminer par le rez de chaussée, il y stocke le matériel.

Petit bémol dans le hall d’entrée, la dalle peine à sécher. Le hall est situé vers le nord et aucune possibilité d’y créer un courant d’air.

Un carreau posé le long d’un joint de dilatation en guise de test. De là partiront tous les autres, même chose de l’autre côté afin d’avoir des carreaux entiers sur toute la surface centrale du living et conserver une uniformité dans le placement.
A peu de choses près, il a la même couleur que la dalle !
C’est le Novabell S Walking Extra Iron 59,8/59.8 avec 1.05cm d’épaisseur. Vu la taille des carreaux, un supplément a été demandé pour la pose.

La surface du garage est pratiquement terminée, il ne manque que les découpes et les joints.
Il s’agit du Top Caro S Eco Pixel moucheté gris foncé en 31.6/31.6 avec 7mm d’épaisseur, du cahier des charges (2 coloris possibles).

La taque à carreler pour accéder au vide ventilé est assez grande, plus grande même que le trou d’accès.

La dalle du garage est légèrement plus élevée que celle du living du fait que le carrelage choisi est moins épais.

Il a aussi terminé la douche de la buanderie au rez hormis les joints.
La faïence du fond est le Colorker M Touch Perla 24/40.
Les latérales: le Colorker M Touch Wengue 24/40.
Tous deux de base du cahier des charges.

Profilé de finition quart arrondi.

La salle de bain à l’étage, il ne manque que les joints.
Le modèle au sol est le Grespania S Boston Cemento 45/45.

A droite les découpes sont très petites. Le carreleur fait tout pour éviter que ça se produise mais dans notre cas, c’était la seule solution pour avoir un carrelage uniforme dans le reste de la salle de bain. Nous lui avons donc demandé que les petites découpes se fassent dans ce coin puisque car nous avons prévu d’y placer un petit meuble.

Je ne connais pas la surface sur laquelle la faïence est collée, au toucher cela me fait penser à du polystyrène dur, recouvert d’alvéoles pour le collage.

Membrane d’étanchéité avant la pose, présente aussi dans les douches.

***

Au niveau des joints extérieurs, c’est finalement le carreleur qui a posé les 2 nouveaux échantillons ton sur ton qu’on avait commandés en rapport avec notre brique.

Et c’est la grosse déception, le rendu est nettement moins bien que les 3 premiers échantillons. On ne comprend pas car ce sont bien les références reprises sur le site de la société.

Nous restons donc sur notre choix de départ (l’étiquette pendante) qui donnera un joint moins « flash » et confirmera une teinte de brique légèrement orangée par temps clair.
Une attente de plusieurs semaines finalement pour rien.

 

 

[SEM 35] Electricité et premier RDV avec le carreleur

Mercredi 4 juillet, pensant qu »il n’y aurait plus d’activité sur le chantier pour permettre le séchage de la chape avant le congé, le carreleur aimerait nous rencontrer vendredi pour les explications sur la pose des faïences. L’électricien sera aussi présent pour faire une énième fois le tour des travaux, c’est donc un rendez-vous très important.

Jeudi, la veille donc, je me rends sur place pour relever les derniers points à modifier/améliorer… Et bonne surprise, plusieurs problèmes ont été rectifiés début de semaine comme l’encastrement du câble dans le mur de la chambre, le bon positionnement de l’une ou l’autre prise en biais, l’apparition de la goulotte murale (qui finalement été bien présente) …

Nouveau couac, la gaine électrique de gauche était placée 30cm à gauche de l’arrivée d’eau chaude, les chapistes l’ont déplacée pour je ne sais quelle raison.
Conséquence : à l’intérieur de l’ilot central, on risque d’y percer un petit trou dans une cloison pour faire passer le câble. Esthétiquement, on ne verra rien.

***

Vendredi 6 juillet, petit tour donc avec les personnes concernées.

Il reste entre autres l’encastrement des spots de la cuisine.
Point important : l’état des murs. Sales par endroit suite aux oublis des électriciens il y a deux semaines et irréguliers après rebouchage approximatif…
Heureusement un plafonneur passe d’office en fin de chantier ajuster et lisser les murs qui ont souffert. Une bonne chose, il aura du boulot !

Pas très net autour du spot.

D’autres questions soulevées, les câbles UTP arrivant dans le bureau sont  » à nu  » et n’ont pas de connecteurs RJ pour le modem, quid ? Possibilité d’en ajouter moyennant un supplément.
D’après le web, cela ne semble pas insurmontable de le faire soi-même mais il faut être appareillé et précis. Après tout ce qu’on a vécu avec ce poste d’électricité, on ne veut prendre aucun risque.

Au sujet de notre living, je rappelle au chef de chantier que le menuisier doit prévoir une arcade en hauteur entre la cuisine et le living. Il semble tomber des nues, j’en avais pourtant informer notre chef de projet à Our Palliseul.
Le menuisier étant déjà passé prendre des mesures, il devra donc revenir.

Dernière contrariété, pas de nouvelle d’Antargaz qui devait poser la citerne mi-juin, je dois les relancer dès que possible afin que mi-août, les chauffagistes puissent mettre en route l’installation.

***

Et le carreleur dans tout ça ? Très bon contact avec le dénommé Cédric.
Le but de la réunion était de voir avec lui comment positionner les faïences/le carrelage de manière à avoir le moins de petites découpes. Il est en effet impossible d’avoir des carreaux entiers partout dans toutes les pièces.
Autre difficulté, il faut éviter la pose à cheval entre deux chapes sur un joint de dilatation sinon apparition future probable de fissures, d’après le carreleur.
Hormis dans la salle de bain, l’agencement des carreaux semble bon.
Un peu moins d’1h30 plus tard, nous quittons les lieux avec une très bonne impression, il commencera lundi prochain la salle de bain et le garage avant le congé du bâtiment.

C’est aussi lui qui mettra les échantillons de joint reçus la semaine dernière.

De notre côté, on part faire un break quelques jours histoire de nous vider l’esprit, c’est nécessaire ! (Bon je prends quand même avec nous le dossier Antargaz comme devoir de vacances…)

[SEM 34] ORES, chape à l’étage et échantillons joints

Jeudi 28 juin, rendez-vous avec ORES pour la pose du compteur dans le local technique. Une formalité d’une demi-heure car le boitier est déjà présent et le câble en attente.

Par contre, impossible de l’ouvrir car nous n’avons pas encore l’attestation de l’organisme agréé pour notre installation électrique. Sans ce sésame, ORES ne fera rien.
La balle est dans le camp de l’électricien.

***

Le même jour, j’en profite pour monter à l’étage vérifier le plafonnage qui transpirait encore énormément il y a deux semaines. Vu les températures estivales en juin et les courants d’air créés par les vitres en oscillo-battant, le séchage est optimal !

Surprise, je tombe nez à nez avec la dalle de l’étage et les joints de dilatation, elle semble déjà dure. Probablement qu’elle a été coulée samedi dernier en même temps que celle du rez-de-chaussée. N’étant pas monté depuis…

Emplacement de la future rambarde, je ne sais pas comment ils vont habiller la jonction de la dalle avec le plafonnage, avant la dernière étape : la pose du Quick-Step.

***

Près de l’entrée, une boite avec de nouveaux échantillons pour les murs extérieurs, plusieurs pigments dont les deux références qu’on souhaitait d’après le site du fournisseur.

Plus qu’à attendre une bonne âme…