[SEM 47 et 48] Finitions à l’étage et réparations

Du samedi 22 septembre jusqu’au mercredi 3 octobre, nous nous consacrons aux finitions à l’étage :

  • Les joints aux arêtes de l’étage
  • Un primer conseillé par T&P
  • La pose du parquet

Tout un programme.

Les deux premiers auront été un véritable calvaire avec cette saleté de silicone que je déconseille sauf si vous avez de l’allure. 🙂

Heureusement, la pose du primer fut plus facile avec la dalle en béton sous nos pieds, on pouvait y aller gaiement.

Juste le temps de terminer l’étage qu’on peut commencer la pose du parquet : très difficile malgré que ce soit du Quick Step. Les planches s’emboitaient difficilement et nous avons eu pas mal de chutes et de malchance dans les découpes au point d’utiliser tous les paquets, malgré une marge confortable.
On a préféré en recommander un de réserve pour plus tard, au cas où…

Très satisfait du rendu, on voulait le contraste avec l’escalier et les portes.

Dimanche 30 septembre, j’envoie plusieurs remarques au Chef de chantier, des petites réparations à faire :




***

Mardi 2 octobre, le finisseur de TP arrive pour procéder aux réparations/modifications/oublis et préparer la réception de la cornière d’angle.

J’en profite pour lui demander son avis sur une fissure apparue il y a plusieurs jours sur la dalle à l’étage dans le sens des hourdis : « aucune inquiétude, la maison se met simplement en place« .

C’est aussi l’occasion de boucher les trous d’aération dans les murs de parement par où s’engouffrent les souris pour passer l’hiver au chaud dans le grenier… J’en avais vu deux se cacher au fond du terrain sous une souche.
J’ai donc placé un morceau de grillage de très petits carreaux 0.5 à replier, ils en vendent au mètre dans le commerce. Pensez-y.

Mercredi 3 octobre, deux sous-traitant(e)s passent dans l’après-midi par la maison pour le nettoyage final. En arrivant ça bosse dur, nettoyage des fenêtres à l’étage, aspirateur… Le lendemain, je déchante. Si on peut qualifier le nettoyage du sol et des fenêtres du haut de passable, celui des fenêtres au rez est médiocre. On dira que c’était un pré-nettoyage.

La réception provisoire prévue le lendemain est reportée au mardi 9 octobre, la veille de notre déménagement afin de vérifier les derniers problèmes éventuels.

 

4 réflexions au sujet de « [SEM 47 et 48] Finitions à l’étage et réparations »

  1. Bonjour,
    Avez-vous poncé vos murs avec éventuellement une ponceuse girafe avant de mettre le primer?
    Bonne soirée

  2. Bonsoir, non. J’ai gommé un peu les imperfections avec une feuille de ponçage très fine et frotté au chiffon légèrement humide.
    Nous envisagerons plus tard de placer un papier à peindre, raison pour laquelle on a pas utilisé de ponceuse. Mais même sans papier à peindre, je n’ai pas l’impression qu’une machine soit nécessaire.

    Par contre, ne faites pas la même erreur que moi à l’étage, ne mettez pas de silicone dans les angles immédiatement. 4 mois après notre emménagement, tout le silicone est déjà fissuré car la maison se met seulement en place, je pourrai donc recommencer.

  3. Bonjour,
    J’ai trouvé votre blog très instructif. J’imagine que maintenant vous devez être pleinement installé. Nous signons la mission d’étude dans 15 jours et j’avoue que je suis assez stressée. Y-a-t-il des choses que vous n’avez pas noté sur votre blog et que vous regrettez après coup. Recommenceriez-vous avec T&P? Au plaisir de vous lire. Belle journée.

  4. Bonjour, actuellement depuis octobre, nous ne rencontrons pas de problème particulier hormis un souci de fixation de cornière de décoration à la fenêtre d’angle. TP est venu réparer et le travail semble cette fois bien fait. (Faut vraiment que je termine le blog !! 😉 ), bref le suivi du chantier continue bien après la réception provisoire.
    Evidemment on se rend compte maintenant de petites bêtises, comme le sens d’ouverture d’une porte à l’étage, la position de l’évacuation du lave-linge pas idéale, un oubli de prise sur un pan de mur, un oubli de gaine extérieure avant le remblaiement, etc… Des choses minimes. Vous passerez certainement par cette étape mais ce n’est rien de grave. Autre exemple d’inconvénient qu’on a négligé au moment de la construction : la position des chambres de visite de l’égouttage autour de la maison, il faut être vigilent, il y en a une qui est un peu mal placée, on s’en rend compte seulement maintenant car on commence à s’intéresser à l’espace extérieur.
    Je pense avoir noté sur le blog l’ensemble des problèmes rencontrés. A ce jour, je touche du bois, pas de souci particulier, si je devais recommencer je le referais avec TP mais différemment, dans le sens où nous avons acquis de l’expérience quant à l’élaboration et au suivi du chantier. Nous serions plus attentifs sur le pré-devis avant la signature par exemple. J’entends par là demander les prix d’un maximum d’options écrits noir sur blanc pour ne pas ajouter des avenants pendant la construction, avenants sur lesquels TP se sucre en gonflant ses prix (comme toutes les sociétés clé sur porte)
    La règle d’or est donc de demander un maximum de prix pour un maximum d’options avant de signer le contrat. Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image