[SEM 32] SWDE et chauffagiste : suite

Ce lundi 11 juin, surprise. Un agent de la SWDE me contacte pour la pose du compteur et attend devant le local technique… Ah ! Sauf que je n’ai pas été prévenu de sa visite, encore moins de la date de pose, de plus le socarex n’a pas encore été allongé, impossible de le raccorder au compteur.
Ce n’est pas un problème, la SWDE ne place que le compteur et ne s’occupe jamais des raccordements privés, les chauffagistes termineront donc le travail.

Ces derniers sont justement de retour pour installer la chaudière ACV Prestige 32, elle est un peu plus imposante que je ne l’imaginais. Je savais qu’une partie de mon pan de mur allait être utilisé, c’est plus la profondeur (60cm) qui m’embête, on ne va pas pouvoir s’offrir un Hummer… Plus sérieusement, elle contient le ballon d’eau chaude, d’où le volume imposant.

Placement des radiateurs muraux à l’étage, ce sont des Radson E. Flow Integra, modèle du cahier des charges.

A notre demande les chauffagistes ont posé un modèle plus étroit dans une des petites chambres. Rendement identique mais gain d’un pan de mur sous l’autre fenêtre.

Pose des thermostats, différents selon l’étage.

Living

Salle de bain

Pose de la baignoire en attendant l’habillage.


Pose des grilles en aluminium de la VMC, nous n’avons pas choisi le modèle même si le site Renson en référence plusieurs.
Pas vraiment problématique, ces petites bulles au plafond nous conviennent très bien. Possibilité de les peindre.

Celui du WC (un chouias en biais)

***

Mardi 12 et mercredi 13 juin, fin de mission pour les chauffagistes avec la pose du receveur de douche de la buanderie/SDD.

Placement de la pompe hydrophore et des filtres. Alimentation uniquement de la machine à laver et les WC.

De retour dans le local technique, le socarex trop court sous la dalle a été rallongé…

… pour ressortir par le haut après un carottage et rejoindre le compteur de la SWDE. Une bonne chose de faite, plus qu’à isoler.

Même chose du côté maison, il ne reste qu’à combler l’écart dans la gaine. Ensuite, ce sera au tour du câble électrique avec un coffrage spécial et enfin le piquage sur le câble téléphonique.

Pose de la cassolette.

Dernière intervention, l’écoulement et les arrivées d’eau du futur l’ilot (demi)central

… et gaine d’évacuation du futur trône !

Prochaine étape, probablement le chauffage au sol.

***

Vendredi 15 avril, la facture de la SWDE attend déjà dans la boite aux lettres, ils sont aussi réactifs que T&P concernant l’envoi des factures. 🙂

Coût du compteur et de la pose : 304.22 €.

[SEM 28] Fin de la tranchée, électricien et porte de garage

Lundi 14 mai, j’arrive enfin à bout de cette tranchée.

Petit élargissement en cours où seront effectués les raccords d’électricité, d’eau et le raccordement du câble téléphone.
Je préfère les avoir tous au même endroit par facilité plus tard en cas de pépin.

***

Mardi 15 mai, je reçois enfin des nouvelles du chef de chantier.

Etant dans l’impasse avec l’électricien au sujet du devis et afin de débloquer la situation ,  » T&P fait un geste commercial exceptionnel et prend en charge les suppléments du gainage de l’alarme et de l’éclairage extérieur  » alors que tout est compris dans notre contrat signé à Our ! On croit rêver !
Pas d’accord sur la forme mais qu’importe, le principal est qu’on puisse continuer.
Pour l’UTP, c’est moins évident car le devis est interprétable de différentes manières. Bien qu’on estime avoir raison, on accepte le supplément UTP, ce sera du minimum cat5e, obligatoire pour l’alarme et une transmission plus rapide que le cat5 utilisé il y a encore quelques années. Le cat6 n’est pas nécessaire pour notre future utilisation.

L’électricien pourra donc commencer la semaine prochaine, ça me laisse le temps de choisir notre installateur d’alarme.

Ensuite, le plafonnage serait lancé. Ca m’étonne, je pensais que les châssis seraient posés avant cette étape.

***

Vendredi 18 mai, surprise ! La porte de garage a été placée. On la trouve magnifique associée à la brique, couleur gris quartz.



Aucun indice d’une éventuelle future pose des châssis par contre. A suivre.

[SEM 27] Calme plat et tranchées

Lundi 7 mai, aucune nouvelle du chef de chantier, le pessimiste dira que je suis sur liste rouge, l’optimiste dira qu’il est en attente de la réponse de T&P pour notre problème de longueur de gaines.

Livraison des tablettes intérieures ce qui annonce peut-être la pose des futurs châssis.

***

Mardi 8 mai, le petit couloir pour l’égouttage est terminé, il ne reste qu’à raccorder.
J’ai volontairement oublié le « T » en bas à gauche sur la photo pour éviter des coudes à 45°.

***

Dimanche 13 mai, la tranchée des impétrants touche à sa fin, non sans mal avec la couche de cailloux qu’il a fallu percer, il ne manque que 2 mètres à faire après les heures de bureau !


Je retrouve un peu plus loin le pont orange qui protège le câble téléphone du lotissement. C’est de là que je vais demander à Proximus de créer le raccordement vers l’intérieur du garage.
C’est aussi à cet endroit que seront prévus, je l’espère, les prolongements des gaines, du câble d’électricité et du socarex afin de tout centraliser en un seul endroit en cas d’éventuels futurs soucis.

Et le chef de chantier dans tout ça ? Aucune nouvelle depuis la semaine passée, aucun coup de fil, aucun mail, aucun SMS. Même constat concernant l’électricien, tout est figé.
Je n’ai pas non plus de perspective pour la suite des travaux, quel corps de métier et quand ? Toujours pas d’échantillon ton sur ton non plus.
Il est vrai que nous sortons de deux périodes de ponts avec le 1er mai et l’Ascension.
Agacement et fatalité prédominent.

Quittons cette semaine malgré tout sur une note positive,  j’ai profité de ce petit congé pour sauver la grande quantité de tuiles laissées par les couvreurs.
Les avantages du vide ventilé. 🙂

 

 

[SEM 26] Chauffagiste, joints, impétrants et… gros problème

Lundi 30 avril, les chauffagistes ont terminé leur 1ère partie de travail.
Pose du coffret pour le raccordement de la future citerne de gaz propane.

Placement des raccords en laiton.

A l’étage à gauche, placement de cette fameuse goulotte en attente qui rejoint le grenier du garage aux combles du volume principal, essentielle pour installer plus tard des panneaux photovoltaïques. Même si ce n’est pas un gros travail, logiquement l’électricien le comptait comme supplément, les chauffagistes l’ont fait gratuitement, merci à eux.
Les menuisiers coffreront le tout.

Cette semaine, trois étapes importantes :

  • Sortir de terre les gaines arrivant sous notre terrain, elles sont censées contenir les câbles de téléphone, d’électricité et un socarex. Une fois déterrées, je pourrai retrouver les bons bouts parmi ceux des parcelles non raccordées dans le local technique, à l’entrée du clos.
  • Ouvrir une tranchée de 10-12m jusqu’au garage et envoyer les 3 dans le vide ventilé.
  • Relier la taque d’égout au réseau des eaux usées, soit 2m à combler.

***

Mercredi 2 mai après-midi, avec l’aide de mon père, on parvient à sortir les gaines repliées sur elles-mêmes, non sans mal et avec 2 mauvaises surprises : elles sont trop courtes jusqu’au garage et l’une d’entre elles est vide, pas de câble de téléphone !
C’est la cata, l’entreprise qui a réalisé les aménagements du lotissement avant la faillite a vraiment mal calculé son coup ou bâclé son travail.
Nouveau mail transmis au chef de chantier pour trouver une solution, les parcelles étaient censées être équipées, à partir du moment où T&P rachète le lotissement, ils reprennent selon moi les obligations et responsabilités de l’ancien entrepreneur.

Trop court

Petit changement visuel sur le chantier, le sous-traitant pour le jointoiement est enfin venu poser les échantillons, il n’y en a que 2 alors que je m’attendais à 4 comme sur d’autres chantiers…
Et pas de ton sur ton, il est toujours en commande, il faudra patienter.

Esthétiquement, on trouve le blanc hideux car trop tranchant avec la brique et le gris est passable, sans plus. A suivre.

***

Samedi 5 mai, avec l’aide de notre futur voisin qui nous a déjà bien aidés, on parvient à identifier l’autre bout du socarex et du câble électrique arrivant sous le local technique, et… nouvelle mauvaise surprise, ils seront trop courts là aussi, il manque 2 bons mètres pour les relier aux futurs compteurs !

Je me retrouve donc avec des gaines souterraines trop courtes de part et d’autres et toujours pas de trace du câble de téléphone.

En scrutant les câbles des autres parcelles, nous ne sommes apparemment pas les seuls du lotissement à avoir connu ce problème de longueur au niveau du local car pour 3 d’entre eux, des boites de dérivations et ajouts de morceaux de socarex ont été nécessaires avant la jonction aux compteurs.

La plupart d’entre vous ne seront probablement jamais concernés par ce genre de problème, ma démarche dans ce cas-ci est de montrer la réaction de T&P à résoudre le problème à l’amiable, nous verrons, je n’ai pas encore reçu de réponse du chef de chantier.

Ce week-end, début aussi de la petite tranchée pour l’égouttage.
De gauche à droite, la chambre de visite par où arrivent les eaux usées et la buse reliée au réseau sous le plastique noir. En gris les eaux de pluie qui ne me sert plus à rien étant donné l’obligation de l’Intercommunale d’utiliser un drain dispersant à l’arrière du bâtiment.

Dimanche 6 mai, une éclaircie, je pense avoir trouvé le câble de téléphone sous le petit pont orange, ouf !

[SEM 23] Fin de la maçonnerie, SWDE

Lundi 9 avril, la dernière fenêtre de la maison a pris forme.

L’ouverture à droite est plus haute que celles de l’autre pignon, à cause de la proximité du versant de la toiture du garage.

Encore un petit effort, la pointe… pointe le bout de son nez.

Notre nouvel escalier est déjà placé. Plus sérieusement, il permettra aux autres corps de métier d’accéder plus facilement à l’étage.

***

Mardi 10 avril est une date importante, la maçonnerie est enfin terminée !


La cabine des maçons est déjà partie sur un autre chantier, les déchets déjà emballés et préparés à l’enlèvement. Ils ne perdent pas de temps, les retards se sont accumulés un peu partout.
Le bilan est très positif, je suis passé chaque jour et ai donc pu me rendre compte du professionnalisme de l’équipe.

***

Rendez-vous également avec la SWDE, entretien qui durera 4 minutes étant donné que tout est déjà pré-installé, juste le temps de faire une photo du futur emplacement et plus qu’à attendre le devis.
Même situation que pour ORES, je dois retrouver la gaine reliant le local technique à la parcelle et l’amener à hauteur du futur compteur.
Contrairement à l’électricité, le paiement se fait après la pose.

Les gaines d’électricité, d’eau et probablement de téléphone passant sous le lotissement et arrivant sur chaque parcelle.

***

Mercredi 11 avril, c’est le calme plat, j’en profite pour faire le tour du bâtiment et relever d’éventuels soucis, j’en note trois petits :

  • La pose de la pierre bleue à l’angle du salon n’est pas optimale car le futur joint n’arrivera pas à la pointe de l’angle.
  • Absence de laine de verre sur le contour dans la coulisse d’air de la dernière fenêtre du pignon gauche.
  • Toutes les briques dans le bas d’une poutrelle de l’étage ont la bougeotte. Si ce n’était qu’une seule, je comprendrais… mais toutes ?

-> Petit mail en fin de soirée envoyé à notre Chef de chantier dans lequel je demande aussi les prochaines échéances, notamment la date où aura lieu le pré-nivellement car j’aimerais demander un petit service au terrassier.

***

Jeudi 12 avril, il est 10h00, Tournai s’éveille.
Comme d’habitude, le Chef de chantier me répond rapidement. La pierre bleue sera modifiée, la laine de verre placée, par contre les briques dans les poutrelles ne doivent pas être scellées car elles ne servent qu’à combler le trou :  » Lors du plafonnage, elles se fixeront définitivement. « 

Je lui repose la question avec le pré-nivellement et il me dit qu’il est quasiment terminé. Hein !? Quoi, déjà !? Il était prévu ce matin !
Je me rends directement sur place, les déchets ont été enlevés et les trous de fondations remblayés avec le reste de briquaillons et du tas de sable, apparemment c’est une sécurité avant d’accueillir les couvreurs.



Le terrassier est encore présent, très sympathique je lui demande s’il ne peut pas finir d’enlever 4 souches d’arbres longeant le mur du fond qui risquent de m’emm… inévitablement plus tard, c’est le moment où jamais vu le matériel à sa disposition.
Son collègue avait déjà commencé le travail lors du terrassement en novembre, il accepte de le terminer alors qu’il était déjà occupé de nettoyer ses chenilles, sympa !