Info…

Bonjour,
Ce blog est une sorte de carnet de bord des travaux de rénovation dans lesquels nous nous sommes lancés. Régulièrement, je le mettrai à jour de manière à conserver des traces des différents chantiers.
Dans les articles que vous pourrez lire, vous trouverez toujours un lien (en gras et en bleu) dans le texte qui permet d'accéder à des photos.

Le hall d’entrée.

L’ancienne cuisine était très petite et plutôt rudimentaire, elle sera beaucoup plus fonctionnelle en hall d’entrée.
De plus, madame voulait une vraie cuisinière et l’eau au robinet, comme disait le Glaude : « Les femelles, elles sont comme ça, il leur faut tout le confort moderne ».

  • Avant:

Pour la petite histoire, le châssis en PVC visible sur la 4ème photo est une oeuvre comme je n’en avais jamais vue… Les anciens avaient fixé un châssis en PVC dans une ancienne fenêtre dont ils avaient laissé l’imposte en simple vitrage.

  • Phase 1, démolition et perçage de portes.

Sur la 4ème photo, on voit se dessiner la porte qui reliera le hall d’entrée au salon.

L’ouverture vers les WC.

  • Phase 2, le retour du chauffagiste.

A la base, il voulait faire passer la buse de la cheminée à condensation par le trou au dessus de cette dernière, par mon salon, juste au dessus de la cheminée en marbre blanc…

  • Phase 3, arrivée de la nouvelle porte.

  • Phase4, nettoyage des murs.

Le hall d’entrée donne une petite impression de déjà vu, il a été nécessaire de gratter le plâtrât restant sur les murs, je pensais pouvoir me débrouiller en colmatant les trous mais ce n’était pas réaliste. Nous avons tout bâché, sorti les outils et au final, 7 brouettes plus tard, les briques sont mises à nu.

Petites notes pour l’avenir :

– Nous avions bétonné uniquement la portion de murs sur laquelle se trouve la chaudière (en phase initiale), la prochaine fois, j’irai jusqu’au plafond. Trop difficile et trop de temps perdu pour gratter au dessus de la chaudière. J’appréhende déjà la pose du Gyproc à cet endroit.

– Toujours vérifier le travail d’un « pro du chauffage », le mien avait monté la vanne du radiateur à l’envers. Tout le circuit s’est vidangé dans la pièce et faute de magasins ouverts, j’ai dû remettre le radiateur en place pour pouvoir remettre la pression et relancer ma chaudière.

  • Phase 5, le début du gyproc.

Nous avons mis les plaques sur 3 murs ce weekend, moins que ce que j’avais prévu mais il a fallu retoucher 3-4 petites choses avant de pouvoir placer les plaques.

Première petite chose, remplacer le câble de sonnette que nous avions tiré pour le vidéophone, ce dernier nécessite une ligne type téléphone. 15m à enfiler dans des gaines, que du bonheur.

Seconde petite chose, remplacer une boite de dérivation, voilà ce qui arrive quand on marche sur le couvercle… Qui aurait pu dire que mon poids plume le réduirait en miette?

Troisième petite chose, faire redescendre les câbles des luminaires et les faire sortir par les murs. S’ils étaient restés à leur place, j’aurais dû mettre les lampes dans l’isolant ce qui marche tout de suite moins bien…

Quatrième point, fixer toutes les gaines annelées et tous les blochets.

Cinquième point, retirer le radiateur et éponger l’eau du circuit.

Dernière petite chose, percer le mur de façade pour passer le câble du luminaire extérieur.

  • Phase 6, fin du Gyproc et isolant.

Les murs du hall d’entrée sont maintenant recouverts de 150kg de plâtre colle et 11 plaques de Gyproc, le tour de la porte en PVC ne fut pas facile à réaliser.

Nous avons ensuite attaqué l’isolation du plafond, nous avons utilisé de plaque d’ « iko enertherm » de 8,1 cm d’épaisseur et 2 bombes de mousse PIR pour faire les joints.

Le mur derrière le tableau de fusible et la distribution n’était pas super clean, nous avons profité de l’occasion pour glisser un béton plex sous les 2 éléments.

  • Phase 7, la structure MS du faux plafond.

La structure du faux plafond du hall d’entrée est composée de fourrures « Optima 240  » positionnées tous les 30cm. Ces dernières sont accrochées aux poutres au travers de l’isolant tous les mètres.

  • Phase 8, le Gyproc et le premier placard.

Nous avons placé les plaques de plâtre au plafond, il s’agit de panneaux de 9,5mm.

Par la suite, nous nous sommes attaqué au placard, la structure est composée de demi-chevron de 35X65 et d’un multiplex de 18mm. La porte est une récupération qui provient d’une maison nivelloise de 1928, une ancienne porte de cave.

  • Phase 9, les joints.

Les joints sont réalisés, 2 couches de plâtre, il reste à poncer…

  • Phase 10, le ponçage des joints et le placard pour cacher compteur et la distribution.

Étape passionnante de ce type de chantier, j’ai passé plusieurs heures à poncer et à tirer une fine couche de Finisher sur tous les joints.

Par la suite, j’ai réalisé le placard au fond de la pièce, il reste juste à trouver 2 portes (48X190), idéalement en pitchpin…

  • Phase 11, les portes.

Nous avons mis en place les portes (vers le salon et vers le WC) et les ébrasements, l’opération a nécessité pas mal de temps, il s’agit de porte et planches de récupération qu’il a fallu redimensionner.

Vers le salonVers le WC

  • Phase 12, le papier à peindre.

Nous avons opté pour un gros papier de chez renov’ tout, ce dernier se place facilement aux dires des tapisseuses. Le rendu est agréable, la texture aussi. La pièce est d’un seul coup beaucoup plus claire, moi qui aime le blanc…

  • Phase 13, le rendu fini.
Depuis le post précédent, nous avons mis les murs en couleurs avec un reste de peinture « kraft » de chez Dulux (le même que dans le salon) et mis une couche de couleur corde sur les 3 autres murs.
Nous avons ensuite redimensionné, décapé et traité une paire de porte qui semblent toujours avoir fait partie du placard en fond de pièce.
Le chantier est fini, les photos pour l’avant // après sont faites, une page se tourne…