Plan du blog

Salut,
Toutes les semaines, enfin celles où ce sera possible, je placerai un article en ligne pour expliquer le périple des derniers jours. Les articles contiendront des liens (en gras et en bleu) qui mènent aux différentes pièces qui ont été touchées. En haut de l'écran, des liens permanents donnent accès aux différentes pièces de la maison.

Reprise de contact avec les copeaux

Il y a quelques semaines, j’ai trouvé 3 palettes sur une poubelle, l’occasion de réveiller les scies et ponceuses en ce pluvieux weekend. Première chose à faire, désosser les 3 palettes, j’utilise 2 techniques qui fonctionnent pas mal. Si ce sont des petits clous, pas des europal, un burin plat glissé entre la planche et le blochet et un bon coup de massette permet de couper les clous et de démonter sans casse. Pour les europal, j’écarte un petit peu la planche du blochet, juste assez pour passer une lame à métaux entre les 2.

Sur les 3 palettes, 2 n’avaient pas de blochets, les planches étaient clouées sur des chevrons en hêtre. Je les ai redimensionnés, 2 mesurent 90 cm et ont les bords arrondis, 2 mesurent 60cm. L’assemblage est fait avec un boulon à bois de 8mm.

Pour amorcer l’assise, j’ai relié les 2 structures avec des planches de 50cm de long, elles sont espacées les unes des autres de 18mm, soit l’épaisseur d’une planche. La profondeur de l’assise est de 50 cm.

Le dossier utilise aussi des planches de palettes, 75 cm de long. Pour obtenir l’effet éventail, j’ai positionné 2 planchettes de 50cm, une à 5cm du bas des planches de dossier, l’autre à 10cm du sommet (15 cm aurait été mieux, je n’aurais pas dû découper l’arrondi dedans). Pour le bas du dossier, j’ai déduit de la planchette l’épaisseur des 2 chevrons  et ai réparti les planches à égale distance. Au sommet, j’ai réparti les planches sur les 50cm. L’arrondi est tracé grâce à une cuvelle de maçon et détaillé à la scie sauteuse.

Pour l’accroche du dossier, j’ai vissé la planchette du bas de ce dernier à une autre planchette de 50cm de façon à faire un « L », ce « L » est ensuite vissé aux chevrons. Pour les appuies coudes, j’ai ajouté une planche fixée dans les montants verticaux, l’extrémité est coupée à 45° et un petit triangle, dans la chute du chevron est plaqué contre la pointe. L’autre extrémité de l’appuie coude est fixée dans une planche qui rigidifie le dossier à mi-hauteur.

L’appuie coude est finalisé par une planche vissée horizontalement sur la planche structurelle verticale.

Il manque encore le vernis mais le résultat me plait. Je suis confiant pour l’idée suivante, le remplacement de notre table de salon. Cette réalisation sera sans doute de meilleure qualité car le bois ne sera pas aussi vrillé que celui des palettes.

 

Comments

comments

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image