Conclusions de notre aventure…tuyaux, avis, conseils et astuces!

Sur cette page, j’essayerai de donner en toute modestie quelques tuyaux afin d’obtenir une construction de qualité. En effet, malgré les nombreuses nuits blanches à plancher sur les différentes technicités en terme de chauffage, d’isolation, de déco,.., nous avons fait, encore, quelques erreurs. Ce sujet traitera donc de quelques points à ne pas négliger avec une construction en bois massif. Je tiens à rappeler que ces avis, conseils ne sont pas exhaustifs. Libre à vous de faire ce que vous voulez,bien entendu!

Commençons pas le début:

1.Le terrassement

  • Assurez-vous que les prix soient dans les normes en effectuant plusieurs devis;
  • lors du placement des tuyaux, veillez  vérifier le niveau de l’écoulement ainsi que les raccordements; on est jamais assez prudents en sachant que ce sera recouvert par de la terre et peut-être par une terrasse. ce serait dommage de tout casser!
  • veillez à prévoir des évacuations pour piscine, rigoles de terrasse, …;
  • ne pas avoir peur de mettre des tuyaux d’attentes (rouge) pour un éventuel portail, interphone, raccordement abris de jardin, climatisation, éclairage de jardin,…;
  • prévoir un budget pour l’enlèvement des terres car ce n’est pas très esthétique d’avoir une belle maison et de rester avec un tas de terre, des mauvaises herbes autour;

2.La construction (montage des madriers)

  • Bien que le travail soit correctement effectué, n’hésitez pas à contrôler les niveaux des murs ainsi que les mesures afin de placer vos futurs meubles;

3.L’isolation

Notre choix d’isolation a été un fait à la va-vite! En effet, si c’était à refaire je ne mettrais pas d’isolation directement. C’est à dire que je laisserais un vide entre les madriers et la brique et seulement ensuite insuffler des TFpearls de Thermofloc/Ecoperles. Via ce procédé, le bois respirera et plus de pont thermique dans les coins de la maison, ni de trous d’air. Bref, le Deltavent que nous avons mis, serait tout à fait inutile. Juste une petite remarque que m’a fait remarqué Thierry, le nouveau cahier des charges de Mi Casa est très performant au niveau de l’isolation à savoir 60mm d’isover+70mm de recticel et 3cm de vide…j’adhère évidement complètement à ce système! De plus l’isolation du toit est dorénavant de 22mm!

Pour ce qui est du toit, le choix fut bon malgré les doutes de Madame. Nous avons mis 20cm de laine de verre. Je pense que je referais la même chose à l’exception de la sous-toiture. A la place de la menuiserite, je placerais du Celit 4D. Le panneau Celit 4D constitue un panneau de sous toiture suffisamment imperméable à l’eau, avec une rainure astucieuse qui évacue l’eau vers l’extérieur. Même sans couverture, le panneau de sous toiture Celit 4D protège pour un temps limité (max. 6 semaines) contre les intempéries. Ainsi, il convient comme couverture provisoire, sans autre étanchéité, et protège le gros œuvre de manière fiable contre l’humidité (source Celit4D)
Comme toutes les fibres naturelles, les panneaux isolants en fibres de bois se rétractent dans un environnement sec. Il arrive donc que des panneaux même parfaitement jointifs s’écartent. Mais avec Celit 4D, le profil spécial des chants veille à ce que les eaux de ruissellement s’évacuent toujours vers la face supérieure des panneaux (malgré leur retrait) – même aux endroits critiques où les joints transversaux et longitudinaux se rencontrent. Ce profil spécial dispense donc en règle générale de coller les joints vifs.

4.La ventilation

Voici un choix qui ne se pose plus! En effet, j’étais assez retissant quant à l’installation d’une ventilation.  Je pense qu’a l’heure actuelle et vu le changement radical en matière d’isolation, je conseillerais un système D avec un échangeur enthalpique. Notons que le système C est un peu moins cher et moins efficace. Il est bon de souligner que les moyennes données par les fabricants de VMC sont trop hautes; la récupération de chaleur de soi-disant 80% est fausse! Je pencherai plutôt pour un 60% maximum!

Qu’est qu’un échangeur enthalpique: Il s’agit d’un échangeur de chaleur semi-perméable. Ce dispositif permet de laisser passer la condensation instantanée produite dans l’échangeur, sans laisser passer l’air vicié. Cela marche très très bien sur les groupes STORKAIR (modèle dans notre maison confo D (luxe)). Il n’y a aucuns risques de contamination bactérienne, vu que l’air vicié n’est jamais en contact avec l’air renouvelé. Ce système va maintenir le taux d’hygrométrie entre 45% et 60%. Cet échangeur ne gèle plus non plus. un autre avantage. Mais par contre, c’est un supplément à 819 €/htva. Prévoir une évacuation des condensats.
Éventuellement,  prévoir un groupe de ventilation avec échangeur rotatif (par ex. SWEGON) qui va maintenir l’hygrométrie entre 40% et 50% – idéal pour une maison en bois ou avec beaucoup de parquets. Ce système ne nécessite plus de prévoir d’évacuation des condensats et ne gèle pas non plus… Le rendement de l’échangeur est de 90% pour un groupe qui cube 450m3/h… et pas de suppléments – construction suédoise. Une des meilleure machine à ce jour, sur le marché belge.

 5. Le chauffage

A suivre…

2 Responses to “Conclusions de notre aventure…tuyaux, avis, conseils et astuces!”

  1.   Philippe Demol
    février 10th, 2013 | 8:34

    Bonjour et félicitations pour votre maison et votre site !
    Nous allons construire avec Micasa et nous n’arrivons pas à nous décider quant à la pré-peinture. A refaire, nous conseillez-vous la pré-peinture des boiseries et meubles ?
    Merci.

  2.   Légaut
    octobre 12th, 2014 | 9:13

    Bonsoir,

    Bravo pour votre maison et les photos, c’est magnifique !
    De notre côté, nous sommes aussi dans l’aventure Mi Casa, avec un projet qui doit se terminer dans 2 mois.
    Nous souhaitions avoir votre avis sur les poignées de porte T/L : sont-elles pratiques à l’usage, ou est-il finalement préférable un modèle plus classique (double L) ?
    merci

Laisser un commentaire

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image