Les plans

C’est en fait la première tâche qui nous a occupé. Dès que le projet de potentiel déménagement a été connu, nous nous sommes attelés à la réalisations des plans.

En nous basant sur notre maison actuelle, ses dimensions et volumes, sur ce que nous voulions, ne voulions plus, les premiers traits de crayons ont esquissé notre futur chez nous. L’aspect pratique, ne pas traverser la maison avec les courses, salir en rentrant de l’une ou l’autre activité, pouvoir séparer certaines  fonctions sans cloisonner l’espace, savoir recevoir sans pousser les meubles ou être à l’étroit.

Au cours des recherches d’un terrain, nous avons également noter ce que l’on aimait ou pas, dans les habitations que nous croisions: dimensions des fenêtres,  type de porte, couleur des châssis avec ou sans croisillons, forme et couleur des tuiles, disposition des garages, retrait du bâti, présence de pierre bleue. Tous ces éléments, nous ont permis d’établir une liste claire des aspects constitutifs de notre projet.

Enfin, la visite des différentes portes-ouvertes, quelque soit le constructeur, outre qu’elle permet de se rendre compte des différentes qualités de finition, petites astuces d’aménagement, nous a aidé à nous rendre compte plus aisément des volumes, des rapports hauteur des châssis/hauteur de plafond, de dispositions et dimensions cohérentes sur plans mais qui pour nous ne semblaient pas pratiques, fonctionnelles, assez grandes dans la réalité. C’est tout à fait subjectif et dépend de l’organisation, du type de famille et des priorités  de chacun. Les portes-ouvertes permettent une sorte de mise en situation en 3D.

L’avantage d’avoir des plans, élévations, implantation, et une liste des caractéristiques du projet, permet de savoir rapidement si la commune pourrait l’accepter et de connaître ses éventuelles remarques.

Ces « pré » plans et la liste de nos souhaits (cheminée, type de porte, de châssis, hauteur des plafonds, … ) ont permis également de rapidement avoir une évaluation du coût du projet auprès des différentes CSP et de revenir les pieds sur terre en modifiant les dimensions.

L’inconvénient, à nos yeux, de venir avec un projet relativement abouti, c’est le manque de remarques que nous avons reçues.

Au final, c’est sur base d’une PH 34, que monsieur Sarlet nous fait rentrer dans le moule des propositions de construction de Perfection Habitat. Contrairement à ce que nous avons pu lire, si l’ agrandissement en longueur est possible, celui en profondeur l’est également.

Nous avons demandé les plafonds du rez à 2m70 ainsi que la hauteur des châssis à 2m35 au lieu des 2m15 habituel. Un élément important à nos yeux était la présence de l’escalier dans le séjour et pas le hall comme traditionnellement. Même si cette disposition nécessite peut-être plus d’espace. Un salon « cathédrale » en épis, ainsi que deux garages accolés avec un pièce (buanderie) de liaison.

 

 

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image