Abords – 7 octobre 2016 – Pourquoi les abords ne sont-ils pas encore terminés?

Mais pourquoi les pavés commandés en automne 2015 ne sont-ils pas encore livrés et posés ?

Explications

En 2015 nous avons (malheureusement) confié l’aménagement des alentours de la maison à la société Crapule Rénovation (nom modifié) de Esch-sur-Alzette. Mais nous étions insatisfait de leur travail et à juste titre. D’un commun accord, nous avons décidé de nous séparer en bon terme (ça c’est la théorie) et après avoir soldé le volet financier. Mais il y avait un hic !! (un mensonge).

Novembre 2015

Depuis novembre 2015 nous attendons que les pavés que nous avons payé à Crapule Rénovation pour faire les alentours de la maison soient payés à Bâti C, le fournisseur des pavés. L’argent que nous avons versé à Crapule n’a jamais été transféré à Bâti C. Nous ne pouvons donc pas continuer à faire les travaux avec une autre société ou nous devons repayer ce que nous avons déjà payé.

Décembre 2015 à avril 2016

Le temps passe, des mails sont envoyés, les coups de téléphone et les visites chez eux n’ont pas le résultat escompté…Les 2 gérants C. J.Martins Mentiroso et F. M. Pinto Idiota (noms modifiés) sont des personnes malhonnêtes et menteuses. Ils ne font pas de virement, ils ne paient pas.

Mai 2016 à août 2016

Comme Crapule Rénovation ne paie pas, nous avons été obligé de les attaquer en justice. Le juge de paix nous a bien évidemment donné raison, même si Crapule a contesté pour la forme afin de gagner encore du temps. La société prétend qu’elle ne nous doit rien, mais qu’elle doit de l’argent à Bâti C. Crapule n’a même pas daigné se présenter à l’audience. Le juge a dit que les coupables ne viennent en principe pas à la convocation.

Comme Crapule ne semble pas impressionné par le jugement, nous sommes allés chez un huissier. Il va essayer de les rappeler à l’ordre.

Septembre 2016

Le huissier somme Crapule de payer l’intégralité du montant de la facture des pavés + les frais et les commissions, sous peine de saisie imminente.

Octobre 2016

Crapule a fini de rigoler. La société paie la somme intégrale (+ intérêts et frais de huissier) afin d’échapper à une saisie de son matériel. La justice triomphe parfois contre les gens malhonnêtes. Mais quel temps perdu et quels énervements.

 

 

Ce contenu a été publié dans Abords, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image