Qu’est ce qui nous a surpris, qu’est ce qui est positif et négatif à ce stade?

cahier des chargesPositif:

1) Nous avons pu modifier continuellement le plan sans problème (OK ça paraît normal)

2) Le cahier des charges est « précis et complet », par le meilleur et pour le pire.

3) Nous avons un bon « feeling » avec notre conseiller et il répond d’une façon claire et transparente.

Négatif:

1) Chaque petit changement est chiffré. Il n’y a pas de largesse. On ne vous dit pas: « pas de problème, ça ira, ça fait parti de l’ensemble. »

2) L’équipement de base est vraiment basique, et on risque vite de demander quelque chose de meilleur sans pour autant rentrer dans le luxe. Exemple: le WC de base est un WC avec un mécanisme hors mur. Il faut donc payer un supplément pour avoir un WC avec un mécanisme inséré dans le mur. C’est bizarre pour une nouvelle construction 2014. C’est en tout cas carrément impensable pour une nouvelle maison (même une ancienne, vieille de 10 ans) au Grand-Duché de Luxembourg.

3) Le matériel doit être choisi dans le show-room de la société Baijot, ce qui veut dire que le prix proposé par m2 de carrelage par exemple ne veut pas dire grand-chose, puisqu’il n’y a pas d’étiquettes de prix (ce n’est pas un magasin).

4) L’architecte « indépendant » nous a envoyé les plans en PDF sans couleur. Nous n’avons pas eu droit à une quelconque présentation en 3D, comme on peut vous le montrer pour une cuisine par exemple. Une maison coûte tout de même beaucoup plus chère. C’est très « sobre », mais suffisant pour se faire une idée.

5) Les ajustements, qu’il vaut mieux appeler les suppléments, sont omniprésents, si on veut un minimum de qualité et de finition. Nous ne sommes pourtant pas branché « luxe ».

6) On n’a pas un sentiment de « générosité » dans les prestations. Tout est plutôt petit (pièces, espaces intérieurs), fin (parois non porteuse 9 à 10 cms), minimaliste (nombre de m2 de carrelages compris sans suppléments de prix), parfois dépassé (fenêtre double vitrage K = 1,1W/m2K), bizarre (pas de volets compris, donc suppléments). La citerne à gaz n’est pas comprise dans le prix.

7) Suppléments (exemples): Vous avez droit à une porte d’entrée, mais seulement avec une poignée, un tirant de porte est un supplément. Les espaces réduits nous obligent à mettre des portes coulissantes, soit un supplément. Nous avons prévu un espace de rangement sous l’escalier, autrement c’est un peu juste. Evidemment c’est un supplément. Le trou d’extraction pour la hotte est un supplément. L’espace sous la toiture transformé en grenier est un supplément. Si le joint des murs extérieurs choisi est différent de la teinte de base, une adaptation de l’offre est réalisée, vers le haut bien évidemment.

Conclusion:

Il est important de ne pas sous-estimer les adaptations de prix (suppléments) et de bien prévoir les mauvaises surprises (par ex. évacuations des terres, branchements en tous genres). Par ailleurs, il faut aussi penser au frais liées à l’achat d’une cuisine, à l’achat de peintures ou tapisseries, aux abords de la maison (pavés ou dalles) ou autres (véranda, haies, plantations, citerne à gaz, assurance TRC, branchements…).

Nous ne nous plaignons pas, nous constatons, nous communiquons, c’est tout. Nous n’en sommes pas à notre première construction (c’est la troisième et dernière…peut-être). Bref, le prix d’une maison indiqué dans un catalogue n’a strictement rien à voir avec le prix définitif payé, à partir du moment où on fini la maison de A à Z (abords, cuisine, peintures, tapisseries, véranda, plantations…).

Maison Baijot reprend la phrase suivante signée Ferdinand Porsche: « La frustration d’une mauvaise qualité dure plus longtemps que la joie, vite oubliée, d’avoir obtenu le meilleur prix ». Notre conseiller a aussi dit: « Nous ne sommes pas les moins chers, et nous ne voulons pas l’être ».

Est-ce que la qualité, le soin et la finition seront à la hauteur de ces paroles. Affaire à suivre…

Ce contenu a été publié dans Avant-projet, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Qu’est ce qui nous a surpris, qu’est ce qui est positif et négatif à ce stade?

  1. Plumy dit :

    Ayant construit avec MB, je ne peux qu’approuver tout ça. Cependant, je tiens à souligner que la majorité des choses (toutes ne fait) se retrouve dans le cahier des charges. Ben oui, il faut savoir prendre le temps de tout lire…

  2. Plumy dit :

    Petite précision : Si par exemple on ne parle pas de platon dans le devis chiffré, c’est qu’il n’y en a pas. Ils prévoient le platon à partir du moment où un drain est prévu. Ce qui est un peu idiot en soit mais aussi logique. Certes, le platon servira à ce que le coaltar ne soit pas endommagé lors de la remise des terres. Mais sans drain, le platon va amener toute l’eau au pieds des murs et rien ne sera là pour drainer l’eau… Pour ma part, j’ai pris ce poste à mon compte et ça ne m’a pris qu’une journée…Surtout ça m’a couté moins de 150€ alors que si ça avait été compris ça aurait été chiffré à au moins 750 voir beaucoup plus !

    Pour le Wc, honnêtement, on a opté pour le Wc basique (faut pas croire qu’en Belgique c’est différent du Luxembourg) parce qu’on ne voyait pas l’avantage de prendre un WC encastré. La logique de mettre un WC comme ça n’est pas non plus rompue. L’entretien de ce genre de Wc est beaucoup plus compliquée. Si tôt qu’il y a un problème il faut presque démonter le caisson, alors qu’avec un autre tout est à portée de main…

    Bref, il ne faut pas tout voir noir non plus, tout ne rappelant que c’est bien précisé dans le devis et cahier des charges.

  3. Tout à fait d’accord avec vous….

    Vous pouvez aller voir notre blog pour vous faire une idée des différentes étapes…

    roselineetfabrice.overblog.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image