Le gros oeuvre humide

Encore un machin invendable qui moisi, au propre comme au figuré, sur le marché depuis des années.

Un « gros oeuvre » à 115,000. Enfin non, deux gros oeuvre… Ou trois ? On s’y perd…
L’annonce :

Se réjouir qu’une maison pas finie soit « sujette aux droits d’enregistrement et plus à la TVA » me fait toujours rire; cela veut donc dire que ce bien moisi dans son jus depuis au moins 5 ans. On doit sentir comme un malaise au moment de placer sa signature sous une offre pour un bien dont on sait que toute la belgique n’en a pas voulu depuis des années…

Mais vous savez tout ça. Donc, renouvelons un peu le concept « maisonchere »…

Le petit « plus » de cette annonce c’est le logo marrant de l’agence en surimpression.
Ce petit personnage en bas à droite de chaque photo à l’air de nous tendre la perche, de nous montrer de son doigt tout ce qui foire, et s’il ne le fait pas vraiment, et bien permettez moi de lui mettre quelques mots dans la bouche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Bien moisi, Maisons, Situation risible. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image