Les premières démarches et les premiers contacts

Pour commencer, nous sommes partis à la recherche d’un terrain.

Les critères de recherches sont propres à chacun mais pour nous, il s’agissait avant tout de trouver un terrain qui répondent aux conditions suivantes:

  • pas trop petit puisque le nôtre est grand (histoire de ne pas être dépaysé)
  • pas trop grand non plus (on a l’expérience du nôtre, je me répète, on vieillit et on n’arrive pas toujours à en profiter)
  • on fixe un prix max
  • on décide de la région et de critères kilométriques par rapport à la famille et aux trajets professionnels
  • le terrain doit être au calme et à la campagne
  • on n’a pas d’exigence d’orientation ni de raccordements si celui-ci nous plait

Tout en cherchant notre terrain, on commence par faire comme la majorité des gens, on demande de la documentation et des renseignements.

On profite de quelques salons aussi pour en rencontrer quelques-uns.

Cela commence fort puisque déjà lors de ces 2 étapes, de fameuses différences apparaissent:

  • T-P.lm-> on a jamais reçu les infos. On a eu le catalogue par des amis qui font construire avec eux

Déjà, ça commence mal :-). Mais on se dit, on va quand même regarder. On ira pas plus loin, les modèles ne nous plaisent pas, et ce manque de réponses nous a refroidi (on a quand même fait 3x la demande…)

  • Ba.j.t-> on reçoit rapidement les infos et on a quelques contacts sur un salon. Cela se passe bien (un des délégués est de ma région natale). Néanmoins, le délégué qui nous est « attribué » ne nous laisse pas bonne impression et nous paraît « mou ». En résumé, chaque fois qu’on l’appelait pour des terrains, on avait l’air de l’embêté. On ne laisse toute fois pas tombé car les modèles nous plaisent et nous avions entendu qu’on pouvait demander à changer d’interlocuteur.
  • Co…re-> le plus ch…: on le rencontre sur un salon. Personne sur le stand, du coup il nous fait un plan et un devis. On dit merci mais on précise bien qu’on n’a pas encore le terrain et que la démarche sert à déterminer le budget et à sélectionner les éventuels entreprises qui nous intéressent. Quelques 3 coups de fils plus tard en 2 semaines, on a zappé ce monsieur. A force de lui répéter que tant qu’on n’avait le terrain, cela ne servait à rien d’aller plus loin, j’ai perdu patience. De plus, après quelques recherches sur le net, nous apprenons que cette société est une société identique à Blavier (même patron). Et désolé de cet apriori, mais les échos concernant cette entreprise ne nous avaient jamais emballés.
  • Th.mas et P.r.n: on reçoit les renseignements sauf les tarifs. On finit par les avoir via un proche. S’en suit un rendez-vous. Celui-ci durera plus de 3h! On ressort de là avec 4 croquis et des prix mais que ce fût long. Il faut dire entre tous les intermèdes concernant sa vie privée… Pour revenir aux prix, cela les avaient embêtés qu’on les ait eus par avance…
  • P.qu.t:On décide d’aller voir car pas de gens dans mon entourage professionnel ont fait construire avec eux. On discute avec un représentant qui ne restera pas dans nos mémoires, en tout cas positivement! Il a passé son temps à critiquer les autres concurrents, critiquer nos choix de construction (un comble je trouve) et critiquer notre maison actuelle… Bref, il a été vite (dé)classé.

C’est là, qu’on s’est dit qu’on était embarqué dans une sacré aventure. Un vrai panier de crabes si je peux me permettre.

Et puis, enfin, quelque chose et surtout quelqu’un qui répond à nos attentes. En tout cas, à la première impression.

  • Perfection habitat: on entendait les pubs mais sans plus. C’est en discutant avec notre véto qu’on a décidé de demander les infos. Pourtant elle n’a pas fait construire avec eux (malheureuse!) mais elle avait hésité jusqu’au bout.

On reçoit le catalogue assez rapidement et heureux hasard, une porte ouverte est bientôt organisée. Comme nous avions bavé (excusez le terme mais c’est vrai) en voyant le catalogue, on s’est dit: allons-y.

Nous voilà donc à la porte ouverte. La maison retranscrit vraiment ce qu’on voit dans le catalogue. Mais reste un point crucial: le prix!

On demande donc s’il y a moyen d’avoir quelques infos à ce sujet-là et on les a eues. On avait peur car on pensait que ce serait hors-budget.

Finalement on se rend compte que c’est possible.Entre-temps, nous avions fait expertiser notre maison et fait quelques démarches bancaires, histoire d’avoir des certitudes et non des illusions.

On décide donc de voir un délégué de PH plus au calme lors d’un rendez-vous à Dolembreux.

Les recherches de terrain se poursuivent en parallèle.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image