Le terrain

Le terrain est finalement ce qu’il y a de plus important. En effet, la maison est ce qu’il y a de plus visible et de plus concret mais le terrain est primordial car c’est l’endroit où vous vivrez (voisins, passage, facilités,…).

Il y en a de toutes les tailles comme on dit et pour tous les goûts.

Notre première optique était d’en trouver un dans un endroit qui nous plaise et en restant dans notre région. On a donc fait passer la superficie et les commodités en second sans pour autant les négliger. Ce qui comptait pour nous : le calme et la campagne.

Depuis septembre 2015, on était donc en mode recherche. Comme lors de notre achat de maison, on en a vu de toutes les sortes et surtout avec des arguments qui parfois laissent perplexes… Car, il faut bien le dire, en Belgique, on est jamais loin d’un arrêt de bus, d’un magasin, d’une grande ville, d’une école… tout est question de point de vue. Dès lors, s’entendre dire que le prix est haut parce que vous trouvez tel ou tel argument… pas chez moi.

On a aussi été attentif au fait que le terrain soit plat ou presque plat pour les surcoût que cela engendre.

Finalement, début du printemps, on trouve un terrain de 11 ares dans nos prix, dans une zone campagnarde et où la majorité des terrains ne sont pas constructibles (zone agricole). On se dit que c’est trop beau, qu’on ne l’aura pas…

Ben si ;-)! En plus, il s’avère que madame connaît aussi l’autre madame :-), ce qui facilite les échanges.

Dernier point, on pourra peut-être à l’avenir racheter quelques ares au voisin si on n’avait pas assez…

On passe les actes en août 2016

 

DSC_9878 DSC_9879

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image