Accueil > Non classé > Le choix du terrain

Le choix du terrain

A partir du mois de janvier, nous avons commencé activement à chercher un terrain. Nous cherchions un terrain en dehors de Bruxelles mais sans idée précise de la région. Nos principaux critères étaient :

– La proximité d’une ligne de train direct vers Bruxelles (pas de changement) avec une durée de trajet en train de maximum 30 minutes. Cette durée a été prolongée à 45 minutes par après.

– Un terrain suffisamment large pour accueillir une maison 4 façades (dans la plupart des cas, il faut au minimum 3 mètres de chaque côté entre la maison et la limite du terrain). Il nous fallait un terrain de minimum 16 mètres de façade.

– Un terrain bien orienté. Nous cherchions une exposition sud/sud-ouest pour le jardin afin d’avoir le soleil en fin de journée sur la terrasse arrière. Evidement l’exposition est une question de goût mais elle doit être prise en considération lors de l’achat d’un terrain.

– Un terrain qui ne serait pas en zone inondable ou en zone d’aléa d’inondation ou en zone à risque d’inondation. Cela peut se vérifier sur le site : http://geoapps.wallonie.be/inondations

– Un prix qui rentrerait dans notre budget

Avec ces critères, nous avons pris la carte des chemins de fer belges disponible sur le site de la SNCB : https://www.belgiantrain.be/fr/travel-info/prepare-for-your-journey/leaflets. Avec cette carte, nous avons dessiné un cercle autour de Bruxelles correspondant à la distance/durée du trajet maximum et nous avons vérifié toutes les gares et les villes se trouvant dans le périmètre. C’est un exercice qui nous a pris du temps mais nos recherches ont ensuite été facilitées.

Avec notre liste des villes possibles, nous avons fait fonctionner le moteur de recherche d’Immoweb mais aussi notaire.be, Immovlan, logic-immo, 2èmemain, … . Beaucoup de terrains correspondaient pour 2-3 critères mais souvent il manquait un critère important. Lors de nos recherches, on nous a souvent indiqué qu’il ne fallait pas être trop exigeant et que le terrain parfait n’existait pas. Nous avons malgré tout continué nos recherches en gardant tous nos critères.

La plupart des professionnels que nous avons rencontré avaient le même discours, les lignes de train vers Namur ou vers Liège ont été les premières « prises d’assaut » par les Bruxellois voulant construire hors de Bruxelles, ce qui fait que sur ces lignes, les terrains étaient plus chers et il nous fallait déjà aller loin pour en trouver un dans notre Budget. Nous nous sommes donc tournés vers les lignes de Soignies et d’Ath en espérant trouver notre bonheur.

Nous avons été visiter plusieurs terrains dans les mois qui ont suivis. Ça nous semblait étrange au début d’aller visiter un terrain. Après tout, il n’y a rien à voir. Et pourtant c’est une étape essentielle. Cela permet de voir l’environnement (route bruyante, vitesse sur la route, voisinage, …).

Nous sommes tombés sur un terrain à Braine-Le-Comte, en fait il s’agissait de deux petits terrains adjacents qui pouvaient être liés pour n’en former qu’un. C’est la première offre que nous avons faite et la première désillusion que nous avons eue. Le notaire en charge du dossier n’était pas au courant de grand-chose et nos questions étaient souvent prises pour des questions sans importance (il y avait un espace de plusieurs mètres à l’arrière du terrain et impossible de savoir à qui cela appartenait). Nous avons quand même décidé de faire une offre sur ce terrain, une offre groupée pour les deux terrains. L’attente entre la remise de l’offre et la réponse du vendeur est toujours particulièreJ. Nous avons été avertis 2h00 plus tard que notre offre avait été surenchérie. Certains notaires ne sont pas vraiment au courant de ce qu’ils vendent. N’hésitez pas à prendre vos renseignements ailleurs comme à la commune ou sur le site du cadastre https://www.cadastre.be/Cadastre/Cadastre_en_ligne

Après moultes désillusions, nous avons fini par trouver un terrain qui correspondait à tous nos critères. Après visite sur place, nous avons pris contact avec la commune afin d’avoir les prescriptions urbanistiques et les différents renseignements nécessaires (terrain à bâtir ?, zone d’habitat rural, paysager ?, …). Les prescriptions urbanistiques liées à un terrain sont essentielles. En effet, elles imposent certains critères à respecter pour la construction. Si par exemple votre rêve est de construire une maison à toit plat et que la commune l’interdit via ses prescriptions urbanistiques, le terrain n’est pas celui qu’il vous faut. Pour nous, après lecture des différents documents, vérification sur le site pour les zones inondables, revisite et calcule de prix, nous avons posé une offre. Et celle-ci a été acceptée. BINGO, nous avions trouvé le terrain de nos rêves.

Ne perdez donc pas trop vite espoir et ne reniez pas vos critères trop vite car votre maison et votre terrain sont des investissements à long terme et il serait dommage de regretter dans les 5 ans que le soleil/la gare/l’école/le supermarché/le travail ne soient pas là où vous le désirez.

 

Categories: Non classé Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image

Lire les articles précédents :
Pourquoi construire du neuf ?

Bonjour tout le monde, Nous avons décidé d'écrire ce blog afin de partager nos expériences de la décision à la...

Fermer