Test d’infiltrométrie – Test d’étanchéité à l’air – Blower-door test

Que de noms pour un « simple test » ….. Mais kesako ?

L’arrivée du PEB à poussé/obligé les futurs propriétaires à faire attention à leurs futurs bâtiments si ils ne voulaient pas avoir un résultat catastrophique lors du résultat final du PEB.

Je peux concevoir aisément que l’on pousse le futur constructeur à isoler au mieux son bâtiment, à veiller à ce que toute les étapes de la construction du bâtiment soient soignées, à veiller aux matériaux utilisés tout ça dans le but d’obtenir un bon résultat pour le PEB.

Par contre ce que je ne peux concevoir c’est que l’on force quasi le futur propriétaire à investir dans des tests comme celui-ci sous peine de voir descendre son PEB !

Pourquoi me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que, lors du calcul du PEB, si il n’y a pas de test interférométrie, il n’est pas possible de mesurer le débit de fuite et donc il faut prendre une valeur par défaut qui est de 12. Quant on sait que les nouvelles constructions peuvent aisément descendre en dessous d’une valeur de 3-4, vous comprenez pourquoi je signalais plus haut que l’on forçait l’exécution de ce test.

Oui ok mais ca ne me dit toujours pas ce qu’est ce test …… Oui, oui désolé, je poussais un petit coup de gu…… héhéhéhé

Bon, pour en revenir à nos moutons, le test d’infiltromérie mesure le débit de fuite de votre maison. En gros on place un gros ventilo à la porte et on extrait l’air afin de voir si votre bâtiment est bien isolé. Si c’est une passoire, l’air rentrera dans votre maison de partout. Dans le cas contraire (est c’est tant mieux) l’air ne rentrera quasiment pas. Ensuite le test est fait dans le sens inverse (on retourne le ventilo tout simplement). Cela permet donc de mesurer la dépression et la surpression de votre bâtiment. Une fois les deux résultats obtenu et bien …. on en fait la moyenne. Plus le chiffre est bas mieux c’est ! Lors de ces deux tests, l’appareil effectue plusieurs mesures (une centaine par palier). Chaque palier correspond à une puissance exprimée en Pascale (Pa). Voici les différents paliers lors de notre test : 20-30-40-50-60-70-80-90-100.

Tout est minutieusement noté, calibré, testé et tout ces résultats sont repris dans le rapport final. Tout y est décrit, on y reprend même la température intérieur et extérieur, si les siphons sont remplis d’eau, si la PAC fonctionne, ……

Au total (montage et démontage compris) cela aura pris environ 1 heure. Je dois dire que le Mr qui est venu (de la société DEL expertise) était vraiment très bien et expliquait vraiment pas mal de chose sur le test.

En ce qui concerne le test je ne peux malheureusement pas vous donner une fourchette de prix, celui-ci étant pris en charge par notre CSP.

A la base (il y a quelques années) lorsque PH se lançait dans la construction, il garantissait une test inférieur à 3. L’expert nous a signalé qu’au début il craignait de ne pas avoir un tel résultat mais à force de travail, de perfectionnement dans la construction et en faisant attention à pas mal de petites choses, ils ont pu rapidement descendre en dessous de ce chiffre.

Comme nous savions que nous allions avoir un test d’infiltrométrie, nous avions demandé (en option) que l’on place des bandes d’étanchéité autour des châssis de fenêtres. A refaire (et Mme va râler en lisant ceci hihihi) je ne pense pas que je le referais. Je risque surement d’avoir des détracteurs mais pour moi, il y a d’autres endroit qui sont bien plus des « gruyères ».

En effet, une fois le matériel placé, nous avons mis en route le ventilateur et nous avons fait le tour. De cette manière j’ai pu me rendre compte des endroits problématique. De l’avis de l’expert il nous a signalé que la marque de nos châssis (SCHUCO) était une très bonne marque et bien conçu pour l’étanchéité. En passant notre main partout autour des châssis, nous avons pu nous rendre effectivement de la qualité des châssis. On ne sentait l’entrée d’air qu’à hauteur des charnières (et c’était minime). Nous avons pu nous rendre compte que le balais du bas de porte de la porte d’entrée n’était pas tout à fait bien réglé grâce à ce test, nous avons donc apporter des modifications.

Par contre j’ai pu me rendre compte qu’il y avait une vrai passoire à l’étage (enfin j’exagère un peu dans le terme). En effet, les spots encastrés dans les plafonds de l’étage ne sont pas placé dans des blochet hermétique et du coup si le pare-vapeur situé derrière n’est pas tip-top calfeutré, l’air s’engouffre par là. C’était vraiment flagrant. Je pense donc (mais ce n’est que mon avis) que si j’avais du faire quelque chose pour ce test cela aurait été de rendre beaucoup plus hermétique les spots. Cela aurait été bien plus profitable que les bandes autour des châssis.

L’expert nous a dit qu’il y avait souvent une chose qui jouait en défaveur de ce test, c’est lorsque le garage est compris dans le volume principal. En effet, il n’est pas toujours facile d’isoler correctement la porte de garage, dès lors, pas mal d’air rentre par là. De notre côté, vu que le garage n’est pas compris dans le volume principal, c’était donc un risque en moins.

Pour notre test, le ventilateur a été monté dans la porte climatique entre le garage et la cuisine. Bien évidement, la porte du garage était quant à elle grande ouverte pour permettre l’entrée et l’expulsion de l’air lors des deux tests. Toute les portes intérieures sont ouvertes. Préalablement au test, la VMC a été neutralisée (scotch placé directement à la sortie de la VMC).

     

Le test dure environ 10 minutes, ça va très vite. Le résultat quant à lui est instantané, directement après les deux tests, la moyenne s’affichait !

L’expert nous a signalé qu’en général, la valeur du test varie entre 1,5 et 2,5.

Pour notre test, la valeur de dépression était de 1,76 et de surpression de 1,85 soit un résultat final de : 1,8.

Je suis plutôt satisfait du résultat même si certains s’obstinent à dire que le résultat devrait être de zéro hihihihi

Ce contenu a été publié dans 3) Sortir de terre .... notre rêve fera.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Test d’infiltrométrie – Test d’étanchéité à l’air – Blower-door test

  1. Nena dit :

    Merci pour cet article une fois de plus très intéressant!

  2. vogoshin dit :

    Avec plaisir ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
Pour eviter les robots publicitaires, repondez a la question SVP.
Anti-Spam Image