L’affaire Diffusion Menuiserie

téléchargement

Nous avons commandé nos portes/parquets (+ de 8000€) chez diffusion menuiserie au courant du mois de juillet 2014 avec un livraison prévue en octobre. Lors de cette commande le délégué commercial s’est basé sur nos plans d’architecte et les épaisseurs des baies ne nous ont pas été demandées. Sur le bon de commande des fourchettes de dimension étaient spécifiées pour chaque ébrasement de porte ex: 17 à 22cm. Donc je pensais évidemment recevoir des ébrasements de portes d’épaisseur ajustable (Je ne suis pas du tout un expert en ébrasement :D). En réalité ce ne fut pas le cas, on a reçu des ébrasements deportes coupés à la taille maximale de la fourchette … càd totalement impossible à poser ! Il a donc fallu recouper les ébrasements, diffusion menuiserie a réduit ses prix de manière à ne pas faire de profit sur ces découpes (il ne manquerait plus que ça) … pour moi c’était insuffisant la faute était partagée entre nous et le commercial, mais coincé par une proposition financière plus intéressantes qui n’arrivait pas, on a finalement payé les découpes…

Malheureusement un ébrasement manquait à l’appel lors de la livraison initiale et est toujours manquant 3 mois plus tard. Diffusion menuiserie nous ballade par téléphone ils cherchent soit disant l’ébrasement depuis 3 mois. Sachant que c’est pour la porte qui fait la liaison entre la maison et le garage, la situation est fort inconfortable et l’air froid du chauffage investit tous le rez de chaussée … Finalement après plusieurs contact avec le SAV une nouvelle commande d’un ébrasement est passée, mais lorsqu’il est arrivé on nous a demandé de le payer ! Nous n’étions évidemment pas d’accord, le service transport certifiait l’avoir livré alors que ce n’était pas le cas (malheureusement ma compagne n’avait pas signalé que l’article était manquant lors de la réception il faut dire que la commande comprenait 100m² de parquet et 10 portes). Après contact avec un responsable de chez diffusion, on finit par avoir gain de cause et on repart avec l’ébrasement sans devoir le payer une seconde fois !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, une fois rentré, horreur l’ébrasement n’est pas coupé à la bonne taille. Et mieux sur l’ébrasement figure le numéro de la commande initiale et non pas celui de la nouvelle commande ! Donc nous avons reçu l’ébrasement qui n’avait pas été livré en octobre et que diffusion certifiait nous avoir livré ! Cette fois ci s’en est trop ! Au vu de ce manque de professionnel, nous prenons contact avec Diffusion pour avoir un ébrasement correct mais également une compensation pour le manque de conseil nous ayant coûté 211 euros supplémentaires de découpe, pour nos nombreux trajets/transport d’ébrasements engendrés par les multiples erreurs, pour le temps perdu au téléphone et à rédiger des mails pour essayer d’avoir un service convenable (et c’est pas peu dire) et pour le coût que cela a engendré au niveau du chauffage alors qu’on s’était justement pris en temps et en heure pour avoir cette porte avant les températures hivernales ! 

Update : Après notre plainte, Diffusion menuiserie a finalement produit un nouvel ébrasement à leur frais, et proposé en dédommagement une réduction de 20% sur la prochaine commande avec les frais de transport offerts. J’en ai donc profité pour commander des poutres 6/18 pour un futur projet, ça tombe bien parce que j’aurais eu du mal à les transporter moi-même. Nous avons donc finalement reçu le dernier ébrasement, 6 mois après la commande et 3 mois et demi après la livraison initiale, il aura fallu pas moins de 4 visites sur place, 25 emails et 15 appels téléphoniques. Beau mais encore loin du record détenu par Belgacom !

 

 

La déclaration PEB

peb

La déclaration PEB est composée de 3 parties, les deux plus importantes sont la déclaration initiale qui représente ce qui va être mis en oeuvre dans la construction et la déclaration finale qui décrit ce qui a effectivement été mis en oeuvre. La déclaration PEB est rédigée par un responsable PEB, qui peut être votre architecte s’il bénéficie de l’accréditation.

La déclaration initiale va vous permettre d’avoir une idée des performances énergétiques et une idée des primes que vous allez pouvoir quémander. Soyez particulièrement attentif au niveau d’isolation K, et au performance de chauffage Ew. Pour bénéficier des primes de la région wallonne il faut un K de minimum 35 et un Ew de 65. La déclaration initiale nous donne un K de 36 et un Ew de 55. Nous décidons donc de modifier l’isolation de la toiture, seul poste à notre charge, pour faire baisser le coefficient K  de 36 à 35. La toiture va donc accueillir 4cm de panneau de PUR en plus de la laine de verre.

Cependant coup de tonnerre au moment de la déclaration finale PEB, les chiffres obtenus par le logiciel sont K 35 et Ew 66 … nous passons à coté des primes après avoir fait l’effort d’augmenter l’isolation du grenier ! Je contacte donc directement le responsable PEB en lui demandant comment peut-on passer d’un Ew de 55 à 66, sans aucun changement dans le cahier de charge. Il m informe que lors de l encodage dans le logiciel PEB, une pénalité nous a été infligée car nous n’avons pas réalisé de blow door test (donc en plus d’un débit par défaut de 12m³ une pénalité est infligée …), et la PAC a été encodée comme réversible selon le numéro de modèle (alors qu’en réalité elle ne l’est pas !). Bilan après correction de l’encodage de la PAC, on passe à un Ew de 63, … on est au final très déçu de ces données PEB … Si nous avions su qu’un blow door test pourrait faire passer le Ew de 63 à 55 nous l’aurions fait, le prix aurait été compensé par un surplus de prime de 880€.

 

La Réception Provisoire

La réception provisoire avait été fixée mi-octobre avec notre architecte et l’entreprise JMD. La réception provisoire est un constat d’achèvement des travaux mais la plupart des contrats proposés prévoient que par la réception provisoire l’acheteur « agrée » les travaux. C’est-à-dire qu’il accepte de considérer qu’ils ont été éxécutés correctement. Un procès-verbal de réception est signé par les parties. Les défauts visibles relevés sont signalés dans le PV et devront être mis en ordre pour l’entrepreneur. Dans notre cas excepté une tablette de fenêtre mal fixée, le travail de JMD était impeccable! Si un défaut non visible (ex: conduite d’évacuation mal fixée) nous a échappe à la réception provisoire, il sera couvert par la garantie du batîment et reste à la charge de l’entrepreneur. Enfin la réception provisoire reste l’occasion de faire pèter le champagne !

maxresdefault

Les demandes de raccordements

Pour les demande de plan nous avons utilisé ce magnifique outil qui permet de contacter la plupart des gestionnaires d’impétrants ! Facile et rapide !

1. Raccordement à l’égout

Première tuile à la suite de ma demande de plan, l’IBW me répond :

Madame, Monsieur,
Par la présente, nous vous informons que nous ne possédons pas de collecteur à l’adresse indiquée.
Bien à vous.

Contrairement à la commune qui affirme avoir installé un collecteur à cet endroit là, ce qui est confirmé par les habitants de la rue … je vois que l’IBW n’est pas très à jour au niveau de ses plans. Afin d’écarter tous nos doutes à ce sujet je vais les contacter par téléphone !

Update: En effet l’IBW ne possède pas de collecteur à notre adresse, c’est la commune qui a installé un collecteur (ou un tuyau d’égouttage) et techniquement il n’appartient donc pas à l’IBW. Renseignement pris le tuyau a un diamètre de plus ou moins 30cm et serait à une profondeur de 75cm à l’endroit de notre raccordement. Nous allons tenter de réaliser sur raccordement nous même conformément aux bonnes pratiques en la matière.

2. Raccordement à l’eau

Seconde tuile: Conformément au plan d’impétrant reçu (voir ci-dessous), l’alimentation en eau ne passe pas devant notre terrain, un comble puisque nos voisins de gauche et de droite sont alimentés ! Afin d’effectuer le raccordement, un supplément d’information appuyé par la commune a été demandé à la SWDE en novembre 2013, ce courrier est actuellement sans réponse.

Update: Après contact avec la SWDE, nous avons obtenu un RDV avec un deviseur sur notre terrain. L’extension de moins de 50 mètres nous est offerte (cout + de 8000€) et le raccordement sera effectué une fois le bâtiment fermé (1400€). Le contact avec le deviseur était très bon mais les démarches administratives sont un peu longues. Le raccordement devrait avoir lieu fin mars début avril.

Update 2: Après plus d’un mois d’attente et une réactivation des neurones par telephone, je reçois enfin la description des travaux auquel je dois donner mon accord.

Update 3: Il aura fallu de nouveau plus d’un mois à la SWDE pour m’envoyer la facture pour le nouveau raccordement, une fois la facture payée je peux fixer un RDV pour le raccordement.

Update 4: Le RDV pour la mise en oeuvre des travaux est fixé au 19 mai

3. Raccordement à l’électricité

Réponse rapide d ‘INFRAX qui nous confirme qu’une ligne basse tension est disponible. La demande de raccordement a été introduite sur leur site. Le système est entièrement automatique nous avons reçu une facture pour un raccordement à 15,6kva qui pourra être effectué une fois les différentes étapes de l’électricité accomplie.

Update: Infrax possède la palme de l’efficacité pour l instant, et nous allons fixer un RDV le même jour que le raccordement d’eau.

4. Raccordement au téléphone

Ahhh mes amis de Belgacom ! Malgré le peu de contact que j’ai eu avec eux, ils m’ont déjà gratifié de grands moments : mic mac avec les données d’un autre client, raccordement fantaisiste, technicien qui laisse en plan des interrupteurs démontés et qui se casse sans rien dire …! Bref au vu des autres blogs, je dois m’attendre au pire. Ma demande de plan a cependant été traitée rapidement mais j’ai reçu par la poste un plan datant du pré-cambrien auquel on ne comprend à moitié rien avec une légende en suomi ! La suite au prochain épisode !

Update: Contact efficace au téléphone, le collaborateur a éviter de justesse de raccorder un de mes homonymes, la description nouveau raccordement et sa facture sont prévus.

Update 2 : Belgacom est saturé de demande et les travaux sont postposé au mois de juin.

Update 3 : Belgacom n’a pas trouvé de solution à la saturation du réseau, le dossier est en attente pour un délai indéterminé pouvant aller à plusieurs mois selon leur conseiller. Une nouvelle fois Belgacom est pathétique …

Update 4: La situation est maintenant débloquée, un courier de demande de travaux adressé à la commune était resté sans réponse. Il nous aura fallu 4 mois et pas mal de persévérance ! Je tiens à remercier le responsable des travaux Belgacom pour la commune de Chastre qui a fait avancer le dossier !

5. Raccordement à la télédistribution

Nous hésitons fortement a demander le raccordement à la télé distribution qui fait à l’heure actuelle double emploi avec le téléphone…

 

 

L’hypothèque

Après avoir signé les documents relatifs à l’emprunt, il est nécessaire de contracter une hypothèque sur le bien auprès de son notaire. Cette hypothèque est exigée par la banque. Je conseille aux maîtres d’ouvrages de prendre leur temps pour signer l’hypothèque (en général un délai de 3 mois est prévu entre la signature de l’emprunt et la signature de l’hypothèque) car c’est à partir de cette date que va courir la période sans frais de réserve de l’emprunt.

Le permis d’urbanisme

Le permis d’urbanisme est le « Graal » du maître d’ouvrage, il fait l’objet de beaucoup de cultes sataniques et autres prédictions macabres en particulier pour les gens qui ont des dérogations aux prescriptions urbanistiques dans leur plans de construction. Ce qui n’était pas notre cas, heureusement… Tout au long des étapes administratives, nous avons eu l’appui du personnel de la commune de Chastre qui nous a guidé et a attiré notre attention sur les points capitaux à respecter. Notre architecte était également rodé sur le sujet et confiant puisqu’il avait déposé avec succès un permis moins d’un mois auparavant à cette même commune. Afin d’augmenter nos chances de succès, nous avons également pris un rendez-vous pré-dépôt avec l’architecte communale et l’échevin de l’urbanisme afin de leur présenter notre projet. Cette réunion s’est parfaitement déroulée et nous étions confiants, peut être un peu trop …

En effet quelques jours après notre départ en vacances, en pleine nuit (environ 11a.m.), coup de téléphone de l’architecte, il était notablement énervé. Entre deux sons inaudibles, j’ai compris que notre dossier avait été refusé car incomplet (alors qu’il était jugé complet deux semaines auparavant). M. Goffin s’obstinait à me poser des questions de clôtures que sur le coup j’avais mis sur le compte de l’énervement. Mais en réalité le document manquant était la description des clôtures … Sachant que nous ne comptions pas en placer, M. Goffin a dû rédiger une note pour préciser l’absence de clôtures dans le projet de construction.

Après les 35 jours réglementaires, le fonctionnaire délégué de la province n’a pas daigné donner un avis sur notre projet, et le permis d’urbanisme nous a donc été octroyé ! La missive est arrivée par la poste et nous avons siphonné du champagne pendant une semaine. Conformément au règlement (et non pas pour frimer), nous afficherons une copie de ce permis sur le terrain au-moins 15 jours avant le début de la construction.