header image

Le mois d’octobre

Posted by: sjauquet | 5 novembre 2013 | 4 Comments |

Le mois d’octobre est passé, rien d’énorme mais ça avance tout doucement.
– Le chauffage au sol à été placé
– La chape à été coulée, chape de 5cm, plus fine et donc plus réactive (+-1h30), dans une maison basse énergie, je pense que c’est indispensable pour pouvoir avoir un confort de chauffage accu, les pertes étant minimes, c’est difficilement compatible avec un temps de réaction de chauffage de 4h…
– plomberie terminée et chauffage lancé
– le mode séchage de chape a fait monter la température dans la maison à 30° alors qu’il y avait 6° dehors, il a fallu ouvrir rapidement les fenêtre pour ramener la température à quelque-chose de plus raisonnable :-s imaginez si on avait allumé les radiateurs à l’étage !!!
http://www.bricozone.be/fr/plafonnage-gyproc-parois/t-sechage-plafonnage-chauffer-ou-ventiler-par-ce-temps-page3-55309.html
– phase deux de l’électricité et pose des modules domotique.
– achat du poële à bois
http://www.bricozone.be/fr/chauffage/t-quel-insert-dans-maison-tres-basse-energie-avec-pac-et-vmc-page3-56966.html

under: Chauffage, Domotique, Electricité, Isolation, Non classé
Tags: , , , ,

Blowdoor test et chape isolante

Posted by: sjauquet | 5 novembre 2013 | No Comment |

On a obtenu 2.16 au blowdoor test, pas mal, sachant qu’il y a encore pas mal de chose qui doivent être faits.
le but étant de voir s’il n’y avait pas de grosses pertes avant de couler les chapes.

under: Gros oeuvre, Isolation, Non classé
Tags: , , ,

La suite se passe bien, merci :-)

Posted by: sjauquet | 7 septembre 2013 | 5 Comments |

Le travail à repris le 19 aout dans la joie et la bonne humeur.
– Le plombier à terminé sa pré-installation
– On a posé les conduites et regards de l’égout
– les impétrants on tous étés raccordés le même jour, Belgacom y compris… je suis pas peu fier 😉
– Le menuisier à posé les châssis
Un châssis est arrivé cassé, une vitre ne correspondait pas aux plans et la grande vitre verticale n’était pas encore disponible.
– l’électricien à fini de tirer les câbles la semaine passée
– Le menuisier a posé la porte de garage qui a été livrée après les châssis
– la plaquiste à posé ses gyplat en une journée
– les plafonneurs sont occupés (Leur devise sur leur camionnette vaut le détour) 🙂

Travail impeccable jusqu’ici, comme d’habitude 🙂

Voici quelques photos pour illustrer tout ça.

under: Chauffage, Electricité, Gros oeuvre, Isolation, Jardin, Terrain
Tags: , , ,

Domotique, zwave etc.

Posted by: sjauquet | 5 juillet 2013 | 6 Comments |

J’en parlerai plus tard, mais je souhaite déjà parler un peu du système domotique que je souhaite installer.

Après avoir écumé internet pendant des jours, si pas des semaines, mon choix s’est posé sur la technologie Zwave et sur le constructeur Fibaro.

Cette nouvelle technologie est assez exceptionnelle, fiable, modulaire, sans fil et peu encombrante (pas de tableaux monstrueux) et abordable (installation à +- 2500eur)
Un petit aperçu: http://www.fibaro.com/en/the-fibaro-system

Quelques vidéos promotionnelles assez bien faites sont visibles ici: Videos de promotion

Un truc super sympa aussi est qu’il existe une interface entre l’alarme et la box, ce qui veut dire que tous les capteur de l’alarme peuvent remonter les infos à la box domotique (présence, fenêtres ouvertes etc)

La box est un vrai serveur web qui peut très bien envoyer les requêtes http et lire des XML.
Il existe des modules universels qui peuvent détecter des états , des tensions et bien sur également commander des relais, dimmers et sorties variables.

Le dernier sujet discuté ici: me permettra par exemple de commander la ventilation de la maison.

En quittant la maison par exemple, il y aura un interrupteur ou une tablette graphique qui permettra d’un click d’éteindre toutes les lumières de la maison, couper toutes les prises que l’on désire, activer l’alarme, mettre la ventilation en mode absent, fermer les volets, activer les webcam etc. et si on a oublié, pas de problème, un click sur le smartphone permet de le faire à distance.

Si quelqu’un vient sonner en notre absence, le son et l’image sont envoyés sur notre smartphone.

La domotique permettra aussi de suivre la consommation des prises, lampes, les consommations totales d’eau de gaz et d’électricité, d’allumer les lampes en cas de présence et d’obscurité, d’utiliser la domotique pour alumer les lumières le matin, allumer les lampes a 1/2 puissance si on se réveille la nuit, etc.. etc ..

voici les deux derniers modules sortis:
RGBW controller et module I/O universel
et
Prise intelligente multiusages

Je vous laisse rêver aux millions de possibilités possibles rien qu’avec ces deux modules trouvables à +- 50euros en cherchant un peu.
Et le plus beau est qu’il ne faut pas tout penser et planifier à l’avance.

Si un jour vous vous réveillez et vous dites « tiens j’aimerais faire un capteur de courrier dans ma boite aux lettres », en 2 heures c’est fait…

Voici un blog sympa de quelqu’un qui utilises la même technologie pour entre autres faire des économies d’énergie … et c’est assez sympa à lire.
Adresse principale: http://klh-man.over-blog.org/

under: Domotique, Electricité
Tags:

Pose du toit

Posted by: sjauquet | 5 juillet 2013 | 2 Comments |

Ici aussi, souci du détail pour l’étanchéité à l’air, la pose de l’isolation et la qualité du travail.
Rien à redire !!!
Jugez vous même sur les photos.

under: Gros oeuvre, Isolation
Tags: , , , , , ,

Je voudrais faire un petit retour en arrière pour illustrer les étapes qui ont mené au design définitif de la maison sur ce terrain particulièrement difficile.

Prélude:
Nous voulions une maison bien isolée, c’est dans l’air du temps avec le prix de l’énergie qui monte et bien sûr nous avons pensé à une maison passive; après avoir laissé cogiter un peu, j’ai commencé à reprendre le problème dès le départ:
Première question à se poser: Le prix de l’énergie monte-t-il vraiment de manière catastrophique … ??
Réponse: non, et nous payons même moins cher pour nos chauffer que nos parents.. hérésie ? non, le fait est que la majorité des gens se basent sur le prix qui monte mais ne prend pas en compte la dévaluation de l’argent. Voici un petit graphique qui montre que par rapport au pouvoir d’achat de nos parents, nous payons effectivement moins cher notre énergie maintenant qu’au début des années 60, date du choc pétrolier…
http://www.contrepoints.org/2011/01/24/11966-evolution-du-prix-de-l%E2%80%99essence-1960-2008
Héééé oui !!!
Fini donc pour nous de nous laisser mener par les théories que le prix de l’énergie va doubler dans les 10 prochaines années, ce qui pourrait justifier le surcoût d’une maison passive.

On décide donc de rester raisonnable, de rester dans les techniques de construction standards et éprouvées pour notre climat. Nous allons juste essayer de trouver le bon rapport qualité prix pour l’isolation en ayant une vision d’économies à moyen terme.

Une maison bioclimatique.
Penser à l’isolation est une bonne chose mais il faut penser également dès le départ à construire une maison bioclimatique afin d’optimiser l’apport d’énergie solaire et surtout le confort de la maison, ce qui diminuera les besoins de chauffage mais aussi de refroidissement en été. Moins de techniques actives (chères, consommatrices, sujettes aux pannes, à l’entretient etc). En définitive une maison bioclimatique est une maison simple, confortable et sans soucis.

Les règles de base veulent que pour une meilleure optimisation on place côté nord (plus froid) les pièces qui on moins besoin de chaleur et de lumière et plus particulièrement les pièces où l’on va rarement.
Exemples: les hall d’entrée, couloirs, salle de bain, salle de douche, buanderie etc..

On essaiera aussi de placer la maison pour que les pièces de vie profitent au maximum de l’apport solaire. Des petits trucs comme mettre des carrelages foncés au sol vont permettre de tirer profit des rayons directs du soleil. Bien sûr il faut aussi faire attention à ne pas avoir de surchauffe en été. Pour cela, le principe le plus important est qu’en hiver, la course du soleil est plus basse qu’en été et que les arbres n’ont pas de feuilles en hiver. En hiver donc le soleil peut rentrer « loin » dans la maison. En été par contre le soleil est plus vertical et le soir quand il descend, ses rayons peuvent être bloqués par les feuilles d’un arbre. Pour prévenir de la surchauffe en été, j’ai tenu compte des arbres feuillus à proximité des grandes baies au sud. Si ce n’est pas le cas il est possible de mettre des brises-soleil qui laisseront passer la lumière en hiver mais casseront les rayons directs du soleil en été aux environs de midi.

Pour des raisons de confort également j’ai écarté l’idée des maisons en bois qui offrent une inertie thermique beaucoup plus faible que les maisons traditionnelles en dur. En effet, une maison en bois peut être très bien isolée, même souvent mieux qu’une traditionnelle, mais elle va stocker beaucoup moins la chaleur/fraicheur en hiver ou en été. Une maison en bois est un peu comme un thermos avec peu d’eau dedans, dès que le capuchon est ouvert, l’eau va se refroidir très vite. Une maison en brique est comme un thermos plein d’eau qui restera chaude ou fraiche même si le capuchon est ouvert 15 minutes. Le problème des maisons en bois donc est surtout en été: fenêtres ouvertes la maison ne gardera que très peu la fraicheur de la nuit passée.

Méthode:
Pour m’aider dans tout cela j’ai utilisé le logiciel de Google, « SketchUp », qui permet de positionner la maison sur le globe terrestre et de l’orienter. Il y a moyen de faire varier la position du soleil en fonction de l’heure mais aussi des mois et des saisons.

J’ai donc tout d’abord créé des volumes très simples et je me suis amusé à positionner les arbres et les maisons voisines afin de voir l’impact sur l’ensoleillement de la maison.
Malgré ce terrain difficile je suis très content car j’ai pu vérifier que même en hiver les éléments extérieurs ne privent la maison de soleil que un maximum de 2 à 3 heures par jour alors qu’en été les arbres procureront un ombrage bienvenu.

Il y a bien sûr moyen de faire tout cela de manière plus professionnelle en utilisant le logiciel phppp. Personnellement je n’ai pas trouvé le temps et j’ai préféré utiliser la méthode pifométrique basée sur les expériences des autres.

Le calcul PEB qui a été réalisé par la suite a effectivement montré que la maison est bien bioclimatique avec un coefficient de surchauffe faible (malgré le fait qu’il ne tient pas compte de la présence des arbres).

Ensuite avec ces plans amateurs j’ai été voir plusieurs constructeurs et architectes indépendants et je leur ai demandé de me faire des offres. Je vous passe les détails mais c’est l’entreprise Thomas et Piron qui a remporté l’appel d’offre.

under: Aménagement, Chauffage, Gros oeuvre, Inspiration, Isolation, Jardin, Non classé, Plans, Terrain
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Gros oeuvre maçonnerie presque terminé

Posted by: sjauquet | 19 juin 2013 | 2 Comments |

Vu le temps pourri qu’on a eu, je trouve que ça a bien avancé finalement !

under: Gros oeuvre, Isolation
Tags: , , , , ,

Fixation de l’isolation au mur intérieur.

Posted by: sjauquet | 20 mai 2013 | No Comment |

Comme prévu, l’isolant sera fixé au mur en deuxième phase, juste avant la pose du mur extérieur.
Pour éviter les ponts thermiques entre le mur extérieur et le mur intérieur, on utilise des chevilles spéciales pour fixer les ancres à travers l’isolant.

Il y a quelques jours, je suis passé sur le chantier en fin de la journée et j’ai remarqué que certaines ancres ne tenaient pas très bien. Certaines s’enlevaient en tirant dessus à la main, d’autres a l’aide d’une simple pince universelle.
J’ai fait des recherches sur internet et je me suis rendu compte que les chevilles utilisées n’étaient pas les bonnes. Celles qui avaient été fournies sur le chantier étaient des ancres à fixer dans du béton et non prévues pour des blocs de type Porotherm.

Le lendemain matin première heure, je suis sur le chantier pour demander d’arrêter la construction du mur extérieur qui n’était encore qu’à 20cm de haut et j’informe le conducteur de chantier qui envoie immédiatement quelqu’un acheter les bonnes chevilles.

Apparemment la communication est mal passée car quand je reviens visiter le chantier le soir, le bas du mur avait été monté avec les anciennes ancres (pour béton) et ce n’est que le haut du mur (au delà de 80cm) qui utilisait les nouvelles ancres. il y avait donc deux rangées de mauvaises ancres.

Je re-téléphone au conducteur de chantier et le lendemain matin quand je passe sur le chantier, tout le mur extérieur qui avait été maçonné la veille est démoli et les bonnes ancres sont placées avec leur casse-goutte en plastique.

Voici quelques photos avec les anciennes et les nouvelles ancres et un bon rappel qu’il faut passer si possible tous les jours sur son chantier et surtout lors de phases critiques comme la maçonnerie et la pose de l’isolant.

Ici le soucis est venu du fait que Thomas et Piron n’est pas habitué à travailler avec cette technique de construction. Je ne considère donc pas ça comme du travail bâclé par manque de professionnalisme mais j’aurais préféré que le conducteur de chantier le remarque avant moi..

Jusqu’ici le travail de T&P était impeccable, avec un souci du détail pour l’isolation et les coupures thermiques remarquables. J’espère que cela va continuer lors de points critiques suivants comme la pose des châssis, l’isolation du toit, pose du pare vapeur, trappe d’accès au grenier etc.

under: Gros oeuvre, Non classé
Tags: ,

Je ne sais pas si je suis le premier à demander ça à Thomas et Piron, mais vu l’état neuf des échafaudages, il ne doit pas y avoir foule.
Cette technique est la meilleure mais elle à un coût en temps et en matériel.
T&P travaille généralement en une seule phase, pour la pose de l’isolant, pour diverses raisons, ce n’est pas a meilleure technique… voir mes post dans cette page http://www.bricozone.be/fr/construction/t-thomas-piron-page40-159.html

Pour bien comprendre la technique utilisée par T&P mais aussi par bcp d’autres en Belgique c’est comme ça:

1) on monte par exemple 1m de mur extérieur.
2) on monte le mur intérieur
3) on glisse l’isolant entre les deux et on met des espaceurs pour tenir l’isolant contre le mur intérieur

Les avantages sont:
– Pas besoin de grue, les palettes de briques sont déposées à l’intérieur du bâtiment par le camion livreur 3 fois seulement. une fois dans la cave, une fois au rez, puis une dernière fois au premier.
– Pas besoin d’échafaudages, le maçon monte avec les étages à l’intérieur, juste un petit échafaudage mobile est nécessaire.
– Gain de pas mal de temps donc, de matériel et d’argent, y’a pas de miracle…

L’inconvénient majeur: L’isolation:
– pas de contrôle possible de la pose de l’isolant
– pas possible de mettre du tape
– Petit pont thermique pour les tiges métalliques de liaison mur intérieur – mur extérieur
– Il faut découper les panneaux pour le passage de ces tiges et ça veut souvent dire panneaux non jointés
– L’isolant est plaqué contre le mur et non fixé, peut bouger avec le temps.

Sur le forum il y a quelques photos pour illustrer tout ça
On y voit les tiges métalliques et toutes les étapes en cours.

under: Gros oeuvre, Isolation
Tags: , , , ,

Escalier en béton et dalle du 1er

Posted by: sjauquet | 30 avril 2013 | No Comment |

La dalle du premier à été coulée ainsi que les escalier.
comme d’habitude travail impeccable et souci du détail.

under: Gros oeuvre, Isolation
Tags: , , , ,

Older Posts »

Categories