22-26/06/2020 : la brique, la brique la brique la brique !

Cette semaine quelques maçonneries de bloc ont encore eu lieu mais le gros avancement pour nous était de voir la brique monter.

Lundi ils ont fait le mur à l’étage qui entoure la trémie de l’escalier, on commence à mieux visualiser la hauteur de cet endroit. Ils ont mis la brique sur le coté gauche de la maison (là où ils avaient posé l’isolant vendredi) et ont mis de l’isolant sur la façade arrière. C’est méthodique, nous nous attendons donc à voir de la brique sur la façade arrière le lendemain.

Mardi, petite déception pour nous : pas de brique à l’arrière. Ils ont « juste » monté un mur qui est un renfoncement à l’étage (il ne reste maintenant plus que le mur de la douche italienne à réaliser à  l’étage).

Mercredi ils sont certainement venu beaucoup plus nombreux que la veille. Plusieurs points avancent : le mur séparant nos deux portes de garage monte (précédemment il ne faisait que 2 blocs) mais ne semble pas terminé, on se demande pourquoi ça semble pourtant presque fini. Les briques de la façade arrière ont débuté et sur la façade avant ils ont continué les briques et ont monté un échafaudage. On se dit que si chaque jour ils faisaient autant tout irait plus vite.

 

Jeudi nous remarquons que la poutre en métal devant surplomber la fenêtre de notre chambre a été livrée. Ils ont continué à monter la brique de la façade avant et ont tracé sur le sol l’emplacement du mur de la douche italienne.

Vendredi les briques de la façade ont continué à monter et un impressionnant échafaudage a été placé sur la coté gauche de la maison ainsi que sur le coté droit du volume principal (dans le garage). Nous supposons qu’ils vont réaliser le pignon gauche du garage et maçonner les briques qui seront au dessus du toit du garage.

D’après le planning théorique reçu le 29/05 la pose du toit devait être réalisée entre le 24/06 et le 1/07 (et le gros oeuvre devait être terminé le 17/06) – à priori ce ne sera pas le cas. On nous a dit que ce planning était mis à jour mensuellement, j’ai donc hâte de recevoir la mise à jour pour les 2 prochains mois! D’un coté ce planning est intéressant pour savoir « vers où on va » mais j’ai l’impression que la personne qui l’a réalisé a peut-être oublié de compter que les maçons doivent travailler moins nombreux pour respecter les distances (covid-19). En tout cas ce n’est pas la météo qui a empêché le chantier d’avancer donc de toute évidence le planning n’a pas été super bien calculé.

La semaine prochaine nous n’irons peut-être pas sur le chantier tous les jours, en effet pour la brique c’est bien parti donc ça ne vaut peut-être pas la peine de venir chaque jour. Si nous allons pour le moment très régulièrement sur le chantier c’est pour communiquer au plus vite les petites erreurs constatées. Pour le moment les deux « bugs » étaient la fenêtre de la cuisine transformée en porte fenêtre et la fenêtre de la SDD trop large. Au plus vite l’équipe est prévenue au plus simple est la correction.

 

20/06/2020 : rendez-vous chez Klinkenberg

Nous avions rendez-vous chez Illudesign à Angleur à 10h pour notre rendez-vous électricité.

Je pense que c’est le rendez-vous que nous avons pu préparer le plus en détail avant d’y aller : d’une part nous avions imprimé des plans au format A4 afin d’y placer les luminaires souhaités ainsi que les prises, le nombre, la place. Il faut savoir que Mr est analyste-développeur (informaticien) et que je fais du télétravail, vous pouvez donc imaginer que nous n’avons pas radiné sur les prises au bureau par exemple.

Klinkenberg nous avait également demandé de regarder les luminaires sur le site illudesign.be. Nous avions alors regardé quelques modèles qui nous plaisent, sachant que nous n’avons pas forcément une idée précise du style souhaité dans chaque pièce, à mon avis au début on aura simplement un fil avec une ampoule dans certaines pièces. Néanmoins pour la cage d’escalier j’ai quelque chose en tête et j’avoue que cela m’arrangerait qu’ils placent le luminaire pour nous à cet endroit au vu de la hauteur sous plafond et de l’accès difficile.

Nous rencontrons un jeune homme et le rendez-vous se passe sur une table où se situe une plaque de plexiglas pour nous séparer. Cela est très pratique et nous évite de devoir porter un masque durant tout le rendez-vous. Nous passons en revue chaque pièce : points lumineux, interrupteurs, prises (électriques / RJ45 / autres). Tout est dessiné très proprement sur des plans A3.

Pour info, j’ai demandé la différence de prix entre une prise simple et une prise double, elle est de 16€. Si vous hésitez entre une ou deux prises, ne vous bloquez donc pas pour 16€, on le sait : on n’a jamais assez de prises 😉

Nous avions lu des articles concernant la domotique et potentiellement son utilisation afin d’optimiser (entre autre) la consommation de la production de panneaux photovoltaïques. La maison de mes parents est équipée de domotique et je dois avouer que même si c’est « pratique » la plus-value dans notre quotidien nous paraissait peu énorme. La personne en face de nous nous indique que le sur-coût serait entre 5000 et 6000€ et ne semble pas plus emballé que nous par la domotique, nous laissons donc ce point de coté.

Il nous demande alors si nous souhaitons être contacté par la dame qui s’occupe des installations photovoltaïques. Nous répondons qu’une offre nous intéresse même si le but est pour nous de rester 1 an sans PV afin d’adapter au mieux notre installation par rapport à notre consommation (et d’en savoir plus sur le fameux tarif prosumer qui se profile à l’horizon).

Il nous demande alors si nous souhaitons être contacté par la personne qui s’occupe des systèmes d’alarme. Nous répondons que oui, nous avons en effet pris le précablage alarme en option et connaitre le prix d’une installation reste intéressant. Nous ne connaissons pas le système qu’ils proposent car il existe plusieurs marques j’imagine mais nous posons quelques questions. Etant donné que nous avons un chat nous posons la question de la tolérance de l’alarme. Il nous indique que l’alarme a une tolérance « petits animaux » (moins de 10Kg) – il est clair qu’avec notre croquette de chat de 2,5 kg on est large ! mais si vous avez un maincoon, par exemple, ça reste limite. La question se pose aussi d’un futur chien… et puis le Mr nous dit « oui il ne faudrait pas que le chat saute sur les meubles peut-être aussi… ». Bon il est clair que si leur système d’alarme se déclenche dès que notre chat monte sur le canapé on est mal barré… Nous attendons leurs infos mais nous renseignerons sur d’autres systèmes certainement !

Les prochaines étapes sont :

  • nous recevrons un devis provisoire de leur part
  • lors de la RTC nous allons ensemble dessiner sur les murs l’emplacement de chaque élément, c’est après la RTC que le devis sera finalisé (car nous pouvons changer des choses à ce moment)
  • Une fois notre accord reçu une équipe viendra rainurer et placer le cablage
  • Après plafonnage les prises et interrupteurs seront placés
  • Il faudra faire agréer l’installation par SOCOTEC, une fois que ce sera ok nous devrons envoyer une copie à Ores qui nous branchera alors sur le réseau
  • Une fois sur le réseau nous devons prévenir Klinkenberg qui viendra tester toute l’installation et placer les luminaires

 

Nous avons à la fin du rdv fait un petit tour du showroom. Je vous présente un coup de cœur pour la cage d’escalier, le vendeur m’indique qu’il est « cher ». En effet le socle rond de ce superbe luminaire coûte 466€ ou 480€ (j’ai mélangé les prix) et CHAQUE BOULE coûte 466/480€. Dans le showroom le luminaire présente 7 boules… je vous laisse faire le calcul ! Je pense que son nom est Kelly, de studio italia design.

 

15-19/06 : cloisons étage et début de la brique !

Lundi les murs des chambres « 2 et 3 » qui avaient été commencés vendredi passé montent et sont à mi-hauteur

Mardi les chambres 2 et 3 sont terminées et les murs du wc de l’étage sont à mi-hauteur. Nous avons également eu notre premier « repas à la maison » suite à un gros craquage pour des croustillons / churros dans un stand sur le bord de la route !

Mercredi il a commencé à dracher à partir de 15h – pas de visite de chantier pour nous !

Jeudi nous constatons donc le résultat de 2 jours de travail : le wc étage est terminé, la salle de bain également, le dressing et notre chambre ont commencé. Il y a eu une grosse livraison sur le chantier: on a des plaques d’isolant PARTOUT ahah, elles prennent une place impressionnante dans le séjour et d’autres sont également stockées à l’étage. Les briques ont également été livrées, nous avons hâte de les voir maçonnées ! 😀 Le maçons ont également commencés à placer les plaques d’isolant sur la façade, la pose est très propre !

Le début du terrain est légèrement en contrebas par rapport à la route et la pluie d’hier n’a rien arrangé : c’est vraiment très boueux. Les ouvriers ont du rencontrer des problèmes car nous remarquons des planches de bois pour créer des passages. Il faudra faire attention à bien niveler cette zone lors du terrassement final.

Vendredi les premières briques sont maçonnées en façade ! La maçonnerie est propre et régulière, nous sommes contents de notre choix de briques 🙂 nous remarquons un seul « hic » : une brique fendue a été maçonnée. Nous le signalerons plus tard. A l’étage les cloisons dressing et chambre sont terminées.

Samedi nous avons rdv chez Klinkenberg à Angleur pour l’électricité. Cela fera l’objet d’un autre article.

8-12/06/2020 : suite de l’étage

Lundi, il ne reste que la façade avant à  terminer. Vendredi passé nous avions remarqué que la fenêtre de la salle de douche était trop large mais pensions que les maçons n’avaient pas terminés… Eh bien non ils ont monté les murs en gardant cette même largeur… On a donc vite envoyé un mail à Mr S. afin de le prévenir. En effet tant que la « poutre » en béton au dessus de la fenêtre n’est pas placée, la correction sera certainement plus facile, on n’a pas envie de faire perdre du temps à qui que ce soit.

Mardi nous sommes très étonnés de remarquer qu’un pré-nivellement a eu lieu : on aurait aimé être prévenu… D’une part il me semblait que les maçons devaient « dévier » les drains agricoles qui avaient été trouvés : nous doutons fortement que cela ait été réalisé. Sur la façade du garage on retrouve un platron (mais juste à cet endroit), peut-être par sécurité car c’était l’endroit où le drain agricole était le plus visible? (flaques au milieu des fondation à cause de ce drain dans le garage – j’en avais parlé ici). Nous avions néanmoins signalé en avoir vu à hauteur du milieu de la maison et sur le coté gauche… On aurait aimé avoir été consulté, ou au moins prévenu des choix faits, des raisons… C’est un peu la déception de ce coté là car on ne nous communique pas grand chose.

Mercredi plusieurs « mini travaux » ont été effectués : des cordes ont été tendues afin de maçonner le pignon gauche de la maison, les remblais placés devant la maison ont été tassés (d’ailleurs je ne sais pas si ces remblais resteront « pour toujours » mais on y trouve : terre, carrelages cassés (ça ok), morceaux de plastiques (tuyaux par exemple), ça j’aime moins… et enfin des bouts de verres qui peuvent être dangereux. Le mur séparant les deux portes de garage a été commencé et des briques ont été maçonnées dans la poutre surplombant la baie vitrée.

Jeudi le pignon gauche est monté, Mr stresse un peu car des alertes oranges sont annoncées.

Vendredi le pignon droit est monté, et les cloisons intérieures de l’étages commencent : on distingue deux chambres pour le moment.

1-5/06/2020 : on commence l’étage

Lundi nous ne sommes pas allé sur le chantier (férié)

Mardi on se demande si ils n’ont quand même pas travaillé lundi ! D’après notre conducteur de chantier c’est possible. En effet le pignon du coté du garage est complètement monté et on remarque que certains joints sont beaucoup plus secs que d’autres. Mr remarque qu’il n’y a pas de bloc ytong au niveau de la base du pignon afin de completer l’isolation sous charpente du garage (qui sera un espace de rangement comme le grenier du corps de logis). En effet nous vérifions sur les plans et une ligne de blocs ytong doit belle et bien être présente. Nous aurons Mr S. au téléphone de la semaine qui confirme qu’il y a en effet erreur. Il va demander aux maçons de proposer plusieurs solutions pour corriger cela. A l’étage ils ont tendu les fils conducteurs et déjà placés un bloc sur le pourtour.

Mercredi on se dit qu’ils ont enclenché la vitesse supérieure et c’est impressionnant ! En effet les murs arrière et gauche sont à hauteur de fenêtre et les deux autres cotés avancent bien. Nous décidons de monter voir comment ça se passe là haut : Mr tient l’échelle et moi je monte, c’était la stratégie la plus « safe » selon nous – si je tombais il pouvait toujours (essayer de) me rattraper! J’ai ainsi pu mesurer que toutes les fenêtres arrières étaient bien placées selon les plans (je le répète, ce n’est pas un manque de confiance, mais il vaut mieux prévenir que guérir, l’erreur est humaine).

Jeudi le mur arrière est quasi terminé et ils sont arrivés à hauteur des fenêtres à l’avant. Opération mesure n°2, tout semble ok sauf la fenêtre du hall de nuit décalée de 5cm. C’est une fenêtre à laquelle nous faisons attention car elle est normalement collée dans un angle dans le hall de nuit : si elle est décalée le mur doit donc être décalé également. Suite à ce décalage si nous ne voulons pas toucher aux chambres les WC seraient 5cm moins larges. Heureusement nous avions déjà prévu d’élargir la SDB et les WC en décalant la cloison des chambres de 10cm, au total les WC auront donc 5cm de plus que sur les plans donc cela ne nous dérange pas.

Nous réalisons également une simulation de notre cuisine. En effet nous avons commandé/réservé une cuisine en U. Nous la souhaitions plus large que notre actuelle (2 meubles de large +-) mais le cuisiniste avait alors du mettre 3 meubles de large, nous avions donc peur que ce soit « trop » large, paraisse énorme et que nous perdions de l’espace de vie dans le salon. La visualisation physique nous aide mais nous sommes toujours un peu dans le doute tout de même. Entre temps j’ai vu sur leur site qu’ils ont des nouveaux meubles d’angle. En effet quand nous y sommes allés ils ne proposaient que les meubles de droite : 60cm d’ouverture avec des « cacahuètes » dedans. Maintenant ils auraient la solution de gauche (que nous avons dans notre appartement actuel) où le meuble est alors plus petit que 60cm… bon par contre il faut changer l’aménagement sur le coté. Nous reprendrons rendez-vous pour en discuter.

 

Vendredi il a plu toute la journée et comme nous nous y attendions les maçons n’ont pas beaucoup travaillé. On remarque l’arrivée de la poutre au dessus des portes de garage, ainsi que la livraison de blocs plus épais qui serviront certainement à réaliser le mur séparant les deux portes.

25-29/05/2020 : fin du rez-de-chaussée !

Lundi le garage continue à monter.

Mardi les blocs pour faire la dernière cloison du Rdc ont été livrés, le garage monte doucement mais surement, et la poutre qui surplombe notre baie vitrée a été posée.

Mercredi, en partant de chez nous, nous relevons le courrier et constatons que nous avons reçu la facture de la tranche 4 de PH pour « hourdis Rdc posés ». Nous sommes un peu dépités en nous disant que les hourdis ne seront posés que semaine prochaine à ce rythme…

Depuis quelques temps lorsqu’on arrive sur notre terrain on ne voit plus notre construction qui est cachée par la construction du voisin, on ne sait pas voir de grands changements de loin pour le coup. Sauf que aujourd’hui je vois une bétonnière en l’air ! Hourdis posés ! Cela signifie que la dernière cloison du Rdc sera construite sous les hourdis, ça m’étonne un peu, enfin c’est leur affaire mais ce n’est peut-être pas le plus pratique (de la façon dont je l’imagine). Le garage continue toujours de monter.  On peut observer deux trous pour la trappe à linge et la future cheminée (nous avons prévu un emplacement pour aménager un jour un petit feu).

 

Jeudi on a compris à quoi servaient toutes ces grandes tiges en fer qui étaient positionnées sur tout le tour du bâtiment : elles servent à maintenir un coffrage de bois pour remplir tous les creux du sol de l’étage afin de former une dalle uniforme pour continuer la construction. Aujourd’hui il semble qu’ils aient coulé les pourtours.

Vendredi, on ne peut pas en être sur à 100% (on ne sait pas monter au 1er) mais je pense qu’ils en ont fini avec la dalle du 1er étage. Ils ont aussi installé un monte charge dans la cage d’escalier (je trouve ça trop cool!) et ont bien sécurisé la zone de la cage d’escalier pour maçonner (la sécurité avant tout ! 🙂 ).

Les ouvriers ont également nettoyé le chantier : les 3 big bags qui servent de poubelle sont rentrés au salon et les planches qui traînaient (en prévision du coffrage j’imagine) ont déménagé.

Samedi c’était à notre tour de travailler au terrain : nous continuons de déblayer les souches qui ont été retirées afin de les emporter facilement au parc à conteneur (pas pour tout de suite au vu des files énormes!). Une des souches reprenait tranquillement racine depuis 2 mois ce fut laborieux! Mr a également passé un petit coup de débroussailleuse sur le tour du bâtiment pour le confort de tous (nous quand nous allons voir l’état des travaux et les ouvriers si ils doivent faire le tour du bâtiment). Nous avons croisé un futur voisin qui nous a dit que le chantier était propre et bien tenu! ça fait plaisir d’entendre ça de la bouche de quelqu’un qui vit en permanence en face du chantier 🙂

Dernière chose : nous avons reçu notre premier planning! C’est un planning sur 2 mois (là c’est un peu l’arnaque car le 2eme mois c’est juillet et les congés du bâtiments ahahah). On nous a dit qu’une mise à jour de ce planning serait réalisée mensuellement. Aussi ils travaillent sur le principe de « plage d’exécution » et donc la date de fin prévaut sur la date de début. On a l’impression que tout va aller assez vite car la fin de la pose de la couverture est prévue pour le 01/07 ! Ce qui est top c’est qu’ils pourraient alors mesurer les ouvertures début juillet et les commander… comme il faut apparemment (info d’une amie qui a construit avec des entrepreneurs) 6 semaines quand on commande des châssis on gagnerait les congés du bâtiment 🙂 . Le bâtiment sera donc fermé pour la mauvaise saison, commencer à construire au printemps est un bon timing, de plus nous avons de la chance avec la météo nous ne comptons encore aucun jour d’arrêt du chantier suite à des intempéries depuis la reprise d’avril.

18/05/2020 : nature et forêt

18/05/2020

Alors que je télétravaillais paisiblement chez moi, j’entends la sonnette. A cette heure c’est certainement le facteur et vais lui ouvrir avec motivation (j’attends un colis), mais celui-ci me donne un recommandé. Bizarre nous n’attendons rien… sur l’enveloppe je lis « département de la nature et des forêts », ça sent mauvais…

En effet il s’agit d’un avertissement car un agent a constaté que nous avons arraché une haie à caractère exceptionnel qui avait au moins 49 ans. Je ne sais pas pourquoi mais je m’en doutais… Je téléphone directement au dit service afin d’éclaircir cette affaire : en effet nous avions bien prévu dans notre permis d’arracher une partie de la haie et d’en recéper une autre comme expliqué dans cet article (bon les souches restantes sont un peu invisibles avec le tas de terre présent sur le bord du terrain pour le moment). Une dame me répond et me dit que je dois contacter l’agent qui a fait le constat, je lui donne son nom, elle me donne son numéro. Je téléphone au monsieur (j’ai quand même eu de la chance à chaque fois les gens ont décroché). J’explique donc à ce monsieur que tout ce que nous avons réalisé était mentionné dans notre demande de permis d’urbanisme qui a été acceptée par la commune. Je l’informe également que nous hésitons à garder le recépage ou à replanter des aubépines sur notre terrain était donné que la haie se retrouve sur un terrain qui a été cédé à la commune dans un contexte d’élargissement de la voirie (la haie risquerait donc de disparaître à terme).

Le Mr est très sympas, il me dit qu’en effet si cela faisait partie de la demande de permis alors le tort est à la commune qui aurait du alors passer par son service pour acceptation. Il est étonné car il a justement téléphoné à la dite commune pour vérifier si une telle demande avait été faite et qu’ils ont répondu que non… Devoir pour nous : lui fournir les preuves que nous sommes bien en règle.

Pour info si cela vous arrive : il me dit qu’en général un arrachage est accepté sur 5m pour accès au chanter (et à la maison), dans certains cas on peut demander aux propriétaires de replanter une haie pour compenser AVANT les travaux (euh oui mais entre le terrassement et les impétrants les bébés arbres sont pas mis en danger non ?).

Dans le document d’octroi du permis d’urbanisme il est mentionné que notre projet n’a pas d’impact sur l’environnement et la biodiversité… ce n’est pas suffisant je pense. J’ai donc demandé à notre architecte de nous envoyer notre demande de permis (on l’a signée mais on n’en n’a pas reçu la copie). Je me souviens que j’avais réalisé une mini étude d’impact environnemental (2-3 pages avec photos) pour la haie qui s’était traduite par un petit paragraphe et une photo dans le permis, j’enverrai donc la demande et mon « étude » au Mr du dpt de la nature et des forêts. Ce qui devrait nous « innocenter » (et nous éviter une grosse amande). Nous attendons pour le moment le document de l’architecte qui est en télétravail et doit donc demander un accès au serveur spécifique du bureau afin d’accéder au document.

19/05/2020

Nous avons reçu la demande de permis par notre architecte et l’envoyons avec le permis d’urbanisme à l’agent du département de la nature et des forêts.

15/06/2020

Etant donné que cela faisait près de 4 semaines que j’avais envoyé tous les documents justificatifs à la DNF j’ai décidé de leur téléphoner afin de savoir si ils avaient eu le temps de regarder aux documents, si il leur manquait quelque chose et si « tout était ok ». Pour rappel dans ma tête la commune n’a pas fait son travail en ne faisant pas passer le dossier chez la DNF et nous n’avons rien à nous reprocher. Apparemment le Mr de la DNF croule sous le travail et n’a pas eu le temps de nous recontacter, j’ai bien fait de sonner tout a déjà été discuté.

Le Mr de la DNF m’explique que la commune dit ne pas avoir accepté l’abattage/recépage de la haie. Je répond au Mr que je suis très étonnée étant donné que le permis d’urbanisme est accepté et qu’il est écrit noir sur blanc qu’il n’y a pas d’incidence sur l’environnement ou la biodiversité… La commune a apparemment dit qu’ils n’ont pas autorisé cette coupe mais qu’ils ne l’ont pas mentionné dans le permis. En effet ils n’ont apparemment pas le temps d’écrire des petites notes pour chaque permis. J’avoue que je crois halluciner quand le gentil Mr de la DNF m’annonce cela… Il m’explique que nous devons donc faire une demande de régularisation à la commune. Il me dit que nous aurons certainement des circonstances atténuantes et que si nous avions des problèmes il voulait bien nous aider. Il me dit que je dois contacter le service urbanisme afin d’avoir le fameux document de demande de régularisation à compléter.

Je téléphone donc au service d’urbanisme. La dame au téléphone me dit qu’en effet nous devons introduire une demande de permis « sans architecte ». Elle devine tout de suite de quel projet il s’agit car ils en ont parlé en interne (tu m’étonnes). Elle me dit que son avis à propos de cette affaire est mitigé, je lui explique donc qu’en toute bonne foi nous avons introduit la demande de coupe de la haie dans notre permis d’urbanisme, celui-ci ayant été accepté nous pensions être en ordre. Je lui donne mon adresse mail afin de recevoir le template de la demande de régularisation. Elle me dit qu’elle me l’enverra, mais pas tout de suite car elle doit d’abord en parler à son chef.

Notre état à Mr et moi-même est pour le moment un état de frustration, mais aussi d’injustice. En effet nous faisons tout dans les règles, nous avons bien attendu notre permis avant de couper le moindre arbre. Nous avons l’impression que le service n’a pas fait son travail et que c’est nous qui ramassons les pots cassés. Je commence donc à rédiger des arguments, plans, rassembler photos et scans de document en vue de remplir cette fameuses demande… Si vous avez des conseils je suis évidemment preneuse.

18-22/05/2020 : petite semaine, le rdc continue et début du garage

Lundi le mur porteur intérieur de la maison a été terminé

Mardi on a l’impression qu’il n’y a pas beaucoup de changements mais on mesure aussi mal la charge de travail. Ils ont monté le mur entre le hall d’entrée et la buanderie et ont coulé deux zones de béton armé de part et d’autre de la baie vitrée.

Mercredi les coffrages autour des zones de béton armé ont été enlevés et ils ont commencé le garage. Des poutres en métal ont été posées à certains endroits (au dessus d’ouvertures / fenêtre), il en reste deux à poser : au dessus de la baie vitrée et des portes de garages. Ces poutres sont à mon avis beaucoup trop lourdes pour être posées « à la main » par les ouvriers.

On trouvait que les joints des blocs du corps de logis étaient propres, mais au garage ils sont vraiment très nets. En effet les blocs du garage resteront visibles, il est donc prévu dans le cahier des charges d’avoir un joint net et propre.

 

Jeudi c’était férié et vendredi les ouvriers ont certainement fait le pont car quand nous sommes passés fin de journée rien n’avait bougé.

11-15/05/2020 : rez de chaussée

Lundi nous nous rendons sur le terrain hyper motivés mais l’excitation redescend très vite : les trous entre les hourdis qui restaient n’ont pas été rebouchés, au final ils ont juste distribué du gros gravier tout autour de la maison. Le chantier a également été fermé avec des barrières heras. Après ce rapide tour du chantier je passe livrer des Tupperwares à un ami qui habite le village où nous construisons, et c’est la 2eme fois qu’une livraison me rend une bonne surprise ! En effet nous faisons demi-tour pour rentrer chez nous mais remarquons un 4×4 garé près de notre chantier et que les barrière Heras sont grandes ouvertes! J’ai donc été à la rencontre du Mr : c’était un des maçon ! Il m’explique qu’il habite tout près (10min. en voiture) et que comme le camion l’avait prévenu qu’il allait passer déposer des matériaux ça ne le dérangeait pas de venir lui ouvrir les barrière. Il me dit qu’ils auraient du finir les intersections entre hourdis mais ils étaient à court du mélange nécessaire à cette réalisation (ah ça explique pas mal de choses!). J’en profite pour discuter un peu avec lui (à 5m de distance et dehors je pense qu’on était ok pour la distanciation xD) et prendre des infos. Il me dit que pour une maison comme la notre ils sont en général entre 5 et 6 ouvriers mais ici avec les distances à garder ils sont plutôt 3 ou 4 (sachant qu’il faut aussi plus de camionnettes car ils ne peuvent être que 2 par camionnettes maximum). Par rapport aux matériaux il me dit que ça arrive mais « au compte goutte » et que les camions passent moins souvent que d’habitude. J’ai trouvé cette conversation intéressante et le Mr très sympas.

Mardi nous étions tout sourire en arrivant sur le chantier car il y avait des murs! La maçonnerie est bien propre c’est du joli travail, on dit que seuls les joints des blocs du garage qui restent apparents sont lissés mais eux le font partout! Il y a tout de même un petit kwak : notre fenêtre bandeau de la cuisine descend jusqu’au sol, petite erreur de leur part ^^ (photo de droite) nous décidons de téléphoner assez tôt le lendemain à notre chef de chantier pour qu’il leur passe l’info qu’il y a une erreur, je suppose que plus tôt c’est dit, plus facile c’est à réparer. Sinon le chantier est propre et ils ont déjà préparé des tas de bloc pour maçonner demain ! 🙂

Mercredi matin Mr téléphone à notre chef de chantier et l’informe de la fenêtre qui est devenue une baie vitrée. ça tombait bien car il avait justement prévu de se rendre sur le chantier le jour même avec le gestionnaire des sous-traitants. Il prend bonne note de notre remarque et en profite pour répondre aux questions que nous avions posées dans notre mail de fin de semaine passée. Il l’avait lu mais n’avait pas eu le temps de répondre. C’est un mail qui reprenait nos observations de la semaine avec à chaque fois la question de savoir si c’était « normal » ou pas (ben oui quand on n’y connait rien…)

  • Mr avait remarqué qu’à certains endroits l’enduis des murs qui seront souterrains n’allait pas parfaitement jusqu’au drain coffrant : bien vu pour Mr car apparemment non ce n’est pas normal (moi qui disait « oh ce doit être ok »). Quand nous passons sur le chantier le soir ils ont rectifié le tout
  • Par rapport à l’utilisation des sacs de ciments cela semble être « habituel » mais il en parlera avec le responsable sous-traitant

Au soir nos observons la correction de la fenêtre de la cuisine, les murs montent, quelques échafaudages sont déjà montés. Mr me fait remarquer « tiens aujourd’hui ils n’ont pas préparé les bloc à maçonner demain » et puis…. mais en fait il ne reste plus de blocs sur le chantier !! Bon j’espère que le camions passera jeudi matin sinon à part mettre les bloc ytongs au garage qui n’a pas encore été commencé ils ne sauront pas beaucoup travailler..

Sur la photo de droite vous pouvez observer notre fenêtre qui était devenue une porte fenêtre.

Jeudi Bon apparemment le matériel est arrivé et le travail a bien continué.

Vendredi ce sont les murs (porteurs) intérieurs qui ont débutés. Les murs extérieurs de logis sont presque tous terminés: il manque juste un morceau au dessus de la baie vitrée, à mon avis ils attendent la poutrelle qui doit venir au dessus. Ce n’est pas qu’on n’a pas confiance, mais on a mesuré les pièces (car l’erreur est humaine alors autant la réparer tant qu’il est encore temps). Et nous sommes surpris de la précision de la maçonnerie : c’est au cm près! Chapeau ! On st très content de cette maçonnerie propre, nette et bien réalisée. Concernant les déchets de chantiers ils sont dans un coin à l’abris du vent et même si l’amas est conséquent, comme tout est dans un coin le chantier reste propre (autant qu’un chantier puisse l’être 😉 ). C’est une belle semaine qui s’achève !

 

4-9/05/2020 : vides ventilés suite et fin

Lundi & mardi la maçonnerie des vides ventilés semble terminée. On identifie les chutes d’eau avec mon homme : wc, douche, etc. Nous remarquons que la chute de la cuisine est placée comme mentionné sur les plans mais que ce n’est peut-être pas la « meilleure » place car l’évier et le lave-vaisselle seront placés sur un mur à coté. C’est un peu dommage que l’architecte ne nous ait pas posé la question cela aurait peut-être facilité le travail des ouvriers plus tard ? Le mur du coté droit de la maison a été enduit de béton également.

 

Mercredi tous les murs extérieurs des vides ventilés ont été entièrement enduits de béton. On observe bien 4 « entrées » vers les vides ventilés, qu’on imagine pour les impétrants. Des « lintaux » ont été posés sur les ouvertures des vides ventilés, certainement pour pouvoir poser les hourdis. C’est un peu le bémol avec le covid-19 : on doit éviter de croiser qui que ce soit sur le chantier mais on aimerait parfois avoir des explications sur ce qui est fait, pourquoi, quelle est la prochaine étape… Ici on vient chaque soir on constate et on fait des suppositions 😉

Jeudi comme annoncé par notre chef de chantier les hourdis ont été posés sur les vides ventilés. A certains endroits où il n’y avait pas la place pour un hourdis entier on retrouve des plaques de béton avec grilles sur lesquelles doit être coulé du béton. Par contre à d’autres endroits on retrouve des hourdis super minces. Bref on ne comprend pas la logique mais le puzzle semble être mis en place. Entre certains hourdis ou à la sortie de certains tuyaux on retrouve de la mousse jaune, certainement mise afin d’éviter que le béton qui sera coulé « dans les trous » ne tombe dans les vides ventilés. Il en manque pas mal mais nous imaginons qu’ils termineront demain. Les cabines WC sont aussi arrivées! Je me disais « enfin les pauvres ouvriers qui n’avaient pas de vrai endroit pour pouvoir y aller… », d’après mon homme c’est peut-être aussi le signe que les journées sur chantier seront peut-être plus longues à partir de maintenant !

  

 

Vendredi la plupart des interstices entre les hourdis ont été remplis de béton. Je pensais qu’un camion « toupie » viendrait pour le béton mais j’ai des doutes car je ne comprend pas pourquoi alors tous les interstices ne seraient pas remplis. Peut-être ont-ils eu besoin de plus de béton que prévu car il y a eu de grosses fuites entre certains hourdis? Ont-ils fait le béton à la bétonneuse? Aucune idée.. Il semble également que les ouvriers soient tombés à court de mousse car ils ont rempli certains interstices avec des emballages de sac de ciment, pour le coup pas mal de béton est tombé dans les vides ventilés… Alors oui ce ne sont « que » des vides ventilés mais j’espère que pour des parties plus importantes du bâtiment ils ne feront pas ce genre de « bricolage ». Les murs extérieurs des vides ventilés ont également été recouverts d’un enduis noir.

Samedi un peu de « jardinage » pour nous : au début du chantier les souches des arbres qui bordaient notre terrain ont été mise en tas dans un coin, deux possibilités: les enterrer au fond du jardin lors du terrassement ou les apporter nous-même au conteneur. Etant donné le caractère très « volontaire » de l’aubépine et ne voulant pas nous retrouver avec des arbres qui poussent « n’importe où », nous avons choisi la 2eme option. Ce n’est par terminé mais nous avons commencé à retirer la terre des souches et à couper les plus grosses racines ou branches restantes afin que nous puissions emporter le tout dans nos coffres (et oui pas de remorque et on ne veut embêter personne cette fois).