05.2019 – en attente du permis

Le 2/05 la commune a reçu le dossier pour notre demande de permis de bâtir. Cela signifie qu’ils ont jusqu’au 22/05 (20 jours calendrier) pour nous confirmer que le dossier est complet ou non. Le 21/05 un papier dans notre boite aux lettres nous indique que nous devons réceptionner un courrier recommandé à la poste… Certainement la commune! Celui-ci n’est disponible « ‘que » à partir du lendemain à 11h à la poste. Heureusement le 22 je suis en télétravail et me rend à la poste vers 11h (on était bien trop curieux de savoir ce que c’était).

En effet il s’agit d’un courrier de la commune! Grosse déception quand j’ouvre la lettre et lit « dossier incomplet » 🙁 un document liste tout ce qui est nécessaire pour que le dossier soit complété + un formulaire à compléter joint d’un post-il indiquant qu’il a également été envoyé à notre architecte. Je scanne la lettre et envoie un mail à notre architecte Mme L. indiquant que le dossier est incomplet en lui joignant ce que la commune nous demande. 20 minutes plus tard celle-ci me téléphone, elle est un peu déçue car elle avait demandé à la commune s’il fallait des documents supplémentaires pour le permis suite à la cession de voirie mais celle-ci avait répondu que non…

Bref à venir:

  • 2 documents à fournir par le géomètre.
  • Une lettre à écrire comme si on demandait à la commune de lui céder une partie de notre terrain, elle va nous l’écrire et nous n’aurons plus qu’à la signer.
  • Le formulaire que la commune nous a joint à compléter.
  • Un extrait de plan cadastral: ici Mme L. essaie de téléphoner au cadastre afin de voir comment essayer « d’accélérer » la procédure car par courrier ça prend 2 à 3 semaines apparemment… (malheureusement elle a téléphonné à 12h01 et ils ferment à 12h00 donc elle réessaiera demain matin).

Il faudra reprévoir un rdv afin de tout signer…

Evidemment cela retarde tout le processus, en espérant que la complétion du dossier ne prenne pas trop de temps…

UPDATE 7/06

Vendredi 7/06 nous avions donc rendez-vous avez Mme L. dans les nouveaux bureaux d’architecte à Dolembreux (tout près de chez PH 😉 ). Le rendez-vous était rapide il suffisait de signer les quelques documents supplémentaires demandés par la commune. Mme L. nous a expliqué qu’elle était allée en personne à la commune lundi ou mardi (je ne sais plus) afin de montrer les documents à la commune et vérifier que tout était ok. Ils ont dit que ça l’était donc ce devrait être bon cette fois-ci ! En effet si le dossier est à nouveau compté comme « non complet » nous ne pouvons pas le réintroduire une 3eme fois et devrions recommencer toute la démarche depuis le début … -_-

Le dossier sera envoyé à la commune le mardi 11/06 (le lundi étant férier) et donc reçu par la commune le 12/06, commune qui aura à nouveau 20 jours calendrier pour confirmer/infirmer la complétude dossier. Ceci nous amène au maximum le 2/07. Mme L. pense que cela pourrait prendre moins de 20 jours étant donné qu’ils n’ont « que » 4 documents à vérifier et plus le dossier complet. Si le dossier est complet, la commune aura alors 75 jours pour accepter ou non notre demande, ce qui nous amène début septembre. Ce qui peut encore nous causer un contre-temps est la cession de voirie qui doit passer au conseil communal, qui n’a pas lieu en juillet, donc le « prochain » aurait lieu fin août. Il ne nous reste plus qu’à surveiller la boite aux lettres et être patients 🙂

UPDATE 26/06

Toujours rien dans la boite aux lettres… Par contre Mr a remarqué sur le site de la commune, dans la rubrique des enquête publiques, une enquête « Élargissement de la voirie communale » à notre nom! 🙂 L’enquête publique est ouverte le 27 juin et s’achève le 26 août 2019 (suspendue du 16 juillet au 15 août). Je suppose alors que le dossier est donc complet mais peut-être que la commune attend avant de nous le communiquer afin de commencer au plus tard la période de 75 jours pour l’obtention du permis (?) En tout cas ce qui nous rassure c’est que la cession de voirie qui pouvait créer de gros retards dans notre projet sera à priori clôturée fin août et on sera « tranquilles » avec ça. Au plus tard la complétion du permis est le 2/07 – si on ajoute à cela les 75 jours calendrier pour l’acceptation du permis, cela nous amène au 15 septembre (au plus tard) pour l’obtention de ce bout de papier qui va tout débloquer 😀 On s’imagine alors très bien à noël 2020 dans notre maison! En effet après l’obtention du graal, il faudra attendre les fameux 30 jours, que les chaises soient placées, que PH organise ses équipes, … Mais les travaux devraient débuter avant l’hiver je pense (j’espère).

UPDATE 02/07

Vendredi passé (28/06), nous recevions un mail de Mme L. (notre architecte) qui nous annonce que suite à un appel à la commune elle nous annonce que notre dossier est complet « en date d’aujourd’hui » – top ! 🙂 Nous avons reçu le recommandé de la commune le mardi suivant (2/07) . Dans ce document il n’est mentionné aucune date donc je ne sais pas si nous devons décompter les 75 jours à partir du 28/06 ou du 2/07 … ça ne fait tout de même pas une grande différence 😉

Pour ceux que cela intéresse, Mr a trouvé un lien très clair qui explique les différents timings d’attente pour l’obtention d’un permis d’urbanisme : http://www.mufa.be/nos-services/guichet-de-l-urbanisme/le-permis-pas-a-pas.html

La suite après les « grandes vacances » !

 

UPDATE 10/07

Décidément, il ne se passe « rien » mais j’ai quelque chose à raconter chaque semaine ! Nous avons reçu une lettre de la commune qui, après examen de notre dossier, nous demande une redevance de 130€ : 100€ pour le permis d’urbanisme et l’enquête publique et 30€pour l’autorisation de raccordement égouts (ça fait cher le papier). C’était notre première dépense totalement imprévue.

Dimanche en revenant d’une visite chez de la famille nous sommes passés sur notre terrain, terrain que nous devons faucher depuis plusieurs semaines (mais soit il fait trop humide suite aux orages soit il fait beaucoup trop chaud, soit nous sommes pris). Nous sommes étonnés de trouver notre terrain ainsi que celui des voisines, les parcelles de l’autre coté de la notre et la prairie derrière totalement fauché et le foin ramassé. Même si cela nous évite une demi journée de travail nous trouvons cela un peu « limite ». En effet on aurait pu se dire que le fermier n’était pas au courant que le terrain avait changé de propriétaire, mais nous avions délimité notre parcelle à l’aide de poteaux en bois et d’une corde. Ceux-ci ont été enlevés et posés dans un coin de notre terrain. On aurait préféré être prévenu, recevoir une petite demande. Faucher le terrain en échange de garder le foin on aurait été tout à fait d’accord. Suite à un petit mail à nos futures voisines, nous avons appris qu’un voisin les a contacté au nom d’un fermier et qu’elles avaient donné leur autorisation pour leur parcelle – elles en étaient désolée mais je peux comprendre que le fermier ne connaisse pas toutes les limites des terrains. Je vais essayer de me procurer le numéro de ce fermier, histoire de savoir si il revient en septembre pour une deuxième récolte, ça nous arrangerait ! Enfin on lui demandera également si il n’a pas besoin de terres… on en aura quelques unes à donner une fois que les fondations seront creusées 😉

UPDATE 19/07 – une p’tite facture

Ce vendredi nous recevons une lettre de BTF (géomètre), cette lettre est en fait une facture qui concerne le plan de cession de voirie pour la commune – vous allez dire que nous avons déjà payé cette facture! Mais celle-ci nous est envoyée car le bureau a du réaliser trois nouvelles versions du plan entre temps (ben oui la commune a changé d’avis, puis elle a demandé des info supplémentaire…). BTF nous informe que ces versions n’étaient pas comprises dans leur offre de départ. Néanmoins, estimant que nous n’étions pas responsables de l’inconséquence de la personne qui a multiplié les demandes de manière fractionnée, ils ont décidé de nous compter les prestations au prix coûtant. C’est sympas ça 🙂

Nota Bene : parce que moi non plus je ne connaissait pas le mot, mais il est parfaitement adapté à la situation : inconséquence = Manque de logique, de cohérence.

Bref bonjour la facture imprévue de 296.91€, et merci la commune …

UPDATE 25/08 – petite surprise

Alors que nous revenions d’une promenade estivale, Mr propose d’aller « voir le terrain ». Je n’en vois pas trop l’intérêt mais ce n’est qu’un détour, donc nous le faisons, et finalement ça en valait peut-être la peine. Alors que nous nous apprêtions à partir après avoir brièvement vu que « l’herbe n’a pas trop poussé », notre regard est attiré par une immense masse grise derrière la ‘haie’. En effet : se trouvent sur notre terrain une énorme citerne de 10.000L ainsi qu’une seconde plus petite. Nous sommes très surpris de voir ces citernes chez nous (après moi je veux bien les garder, on en fera bon usage! ahah) surtout que nous savons que les terrains adjacents au nôtre ne sont pas prêts de bâtir. Cela nous étonnerait que PH ait déjà livré quoique ce soit avant que nous ayons reçu le permis ou versé la première tranche de paiement. Nous envoyons un petit mail à notre commercial Mr D. pour nous assurer que ce matériel ne vient pas de PH, ce dernier va vérifier même si ça l’étonnerait. Plus tard dans la soirée j’ai eu une illumination : plus loin dans la rue (100 ou 200 mètres) un autre couple construit. Devant leur terrain on peut voir un papier avec le permis de bâtir et le nom de ce couple. Devant notre terrain il y le papier pour l’enquête publique pour élargissement de voirie, avec nos deux noms. Et notre futur voisin a le même nom de famille que mon chéri (ah oui c’est pratique). Le « livreur de citerne » ce serait donc peut-être malencontreusement trompé? En attendant nous essayons de contacter ce fameux monsieur. Malheureusement nous n’avons que son nom et son adresse et ne trouvons ni adresse mail ni numéro de téléphone pour le contacter..

En tout cas la discussion au téléphone sera bien drôle :  » Bonjour Mr C. ? oui ici Mr C. ! Je pense que nous avons peut-être reçu vos citernes! »

Nous remarquons aussi autre chose : une nouvelle borne posée par BTF (l’étiquette sur la borne mentionne que ce sont eux qui l’ont placée) – notre géomètre. Par contre nous avons du mal à trouver la seconde borne car… elle est posée sur le terrain suivant! Grosso modo nous avons le terrain B et les bornes sont en jaune sur mon schéma. Etant donné que BTF avait parlé de poser les bornes en même temps que les chaises pour éviter des déplacements multiples, nous sommes assez étonnés de voir ces bornes. Alors soit le terrain C a été reborné, par hasard par le même bureau que le nôtre. Soit BTF est venu reborner le terrain et s’est trompé de terrain… Nous allons envoyer un mail à notre architecte afin d’en savoir plus.

Voilà comme quoi un simple « petit tour » peut faire naître pas mal de questions 😉

 

UPDATE 27/08 – du retard 🙁 

Et oui le temps passe… Le 26/08 était la date de fin de l’enquête publique concernant la cession de voirie, la session de clôture ayant lieu vers 15h le 27/08, nous nous attendons alors à ce que tout “bouge un peu” – de plus il y a conseil communal le 29/08 🙂

Le 25/08 j’envoyais justement un mail à notre architecte (vous savez le bornage “suspect” découvert expliqué dans l’update précédente). Elle me répond et m’indique qu’elle est allée la semaine dernière à la commune pour demander directement à l’architecte de la commune des nouvelles concernant notre permis. Elle nous indique dans son email : “L’enquête publique concernant la cession de la voirie n’était pas terminée pour pouvoir passer au Conseil communal du mois d’août, cela passera donc au Conseil du mois de septembre (fin septembre). [l’architecte de la commune] m’a dit qu’il faudra compter +/- 1 mois et demi ensuite pour que votre permis passe au Collège communal pour octroi.” 

Alors pour nous qui pensions qu’une fois la cession de voirie clôturée le permis suivrait, c’est la douche froide… on parle d’un permis mi-novembre quand nous avions imaginé mi-septembre. De plus nous perdons 1 mois entier pour une questions de quelques jours entre la création de l’agenda du conseil communal du mois d’août et la fin de l’enquête publique concernant la cession de voirie… C’est vraiment râlant 🙁

28/04/2018 : porte ouverte de Braine l’Alleud

Dimanche 28/04 nous nous sommes rendus à la porte ouverte de Braine l’Alleud. Par rapport à nos premières portes ouvertes nous faisons de plus en plus attention aux détails, matériaux et finitions. Je vais ici reprendre les points qui nous ont charmés ou au contraire que nous n’avons pas aimé. Evidemment notre avis ne sera pas le même que le votre et quand je dis « notre avis » il faut savoir que Mr et moi ne sommes pas toujours sur la même longueur d’onde, les goûts les et couleurs il parait que ça ne se discute pas ;p je ne veux surtout pas choquer qui que ce soit! Dans cet article vous trouverez des photos personnelles et les magnifiques photos réalisées par PH et disponibles sur leur page facebook et leur site web.

Nous entrons donc dans cette maison moderne en crépi et aux châssis en aluminium noir. On remarque directement l’énorme fenêtre à châssis fixe à coté de la porte d’entrée qui apporte beaucoup de clarté dans le hall d’entrée.

Très vite nous arrivons dans le salon qui est à l’écart de la cuisine-salle à manger ce qui donne un petit effet « cocon » agréable. Sur la droite il y a un bureau qui est séparé du salon par un mur mais en haut du mur il y a une vitre qui laisse passer la lumière, c’est vraiment sympas ! J’ai ajouté une photo du parquet semi-massif magnifique. ça nous donne des idées de coloris pour les chambres même si nous serions plutôt partis sur du quickstep.

Original : la fenêtre bandeau basse dans le salon est à hauteur des yeux quand on est assis

Ensuite nous arrivons dans le bureau et j’adore leur bureau sur mesure! Bon je ferais certainement des changements mais je prends la petite carte du menuisier 🙂 je ne pense pas que ce sera dans nos premiers achats une fois installés à la maison mais ça reste un de mes souhait : un superbe bureau solide qui se met pile poil dans l’espace prévu pour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le carrelage ne laisse pas Mr indifférent tandis que pour ma part ce n’est pas trop mon dada (je vous l’avais dit , chacun ses goûts!). Par contre je n’ai pas de photo d’un truc que j’ai trouvé complètement génial: vu la configuration de l’escalier, il y a une petite porte qui mène sous l’escalier ce qui donne un petit cagibi de taille sympathique, vraiment top pour optimiser l’espace!

Petit bémol pour ma part: cette fenêtre ouvrante, superbe surface et vue, mais je serais personnellement incapable de l’ouvrir du haut de mes 163cm ! A part ça la cuisine comprenait également une « porte invisible » qui menait à la buanderie. J’ai oublié de la prendre en photo, mais on ne voit pas les charnières, il n’y a pas de chambranle et la poignée est un petit carré qui s’enfonce, ce qui la rend totalement invisible. Personnellement j’ai trouvé la poignée pas très pratique mais j’imagine que c’est une question d’habitude. Mr lui était assez fan du système.

Le hall de nuit présente un su-per-be fenêtre. Certains diront qu’un hall de nuit si grand est une perte d’espace. Moi j’y vois un coin lecture, une salle de jeu, un second coin bureau, … Bref une zone, pourquoi pas plutôt réservée aux enfants tandis que les parents sont au salon ?

Les chambres des enfants sont ultra optimisée avec dressing et bureau: il reste alors tout l’espace restant pour le lit et les loisirs / jeux / autres

Entre la SDD et le dressing de la suite parentale, une porte coulissante qui se glisse derrière le dressing. On a alors l’impression d’avoir une porte à galandage en ayant une « ‘simple » porte coulissante. Encore une belle optimisation de l’espace la porte ne gênera pas du tout 🙂

Petit point technique, mais nous étions content de voir à quoi pourrait ressembler la « zone technique » au garage:

En conclusion une belle journée qui nous donne des idées d’aménagement et nous fait réfléchir.

26/04/2019 : signature des plans pour le permis et du contrat PH

Grand jour pour nous, nous allons faire chauffer les bics!

Nous avons rendez-vous à 10h à Dolembreux chez Perfection Habitat. Accueillis par Mr D. nous devions signer:

  • Le contrat d’entreprise: cette fois nous nous engageons « vraiment » avec PH. Il reste tout de même deux clauses suspensives : obtention du crédit hypothécaire (pas dans notre cas car le crédit a déjà été octroyé, nous avons payé le terrain avec) et obtention du permis de bâtir. Là encore nous sommes donc toujours protégés en cas de problème indépendant de notre volonté.
  • Le devis (final)
  • Le cahier des charges (2018 dans notre cas)

Mr D. nous explique alors comment va se passer la suite des événements (et là ça risque de vous intéresser 😉 ) j’ai pris note parce que je n’ai pas bonne mémoire et il y a pas mal d’informations qui sont passées.

  1. Lorsque nous recevons notre permis de bâtir, il y a un délais d’attente de 30 jours pour la région wallonne. C’est aussi durant cette période que vos futurs voisins pourront « se plaindre » de votre projet.
  2. Après ces 30 jours BTF vient placer les chaises sur le terrain.
  3. Quelques jours plus tard aura lieu notre première réunion « de chantier » avec le chef de chantier et notre architecte Mme L. pour vérifier l’implantation de la maison.
  4. J’imagine un certain temps plus tard, nous seront appelés par le menuisier et par l’électricien. Nous irons « chez eux » choisir ce que nous souhaitons. Tous les suppléments sur ces postes seront payés directement à ces entreprises lors de la réception provisoire (ce qui laisse le temps d’économiser un peu plus).
    • Le menuisier est situé à Aubel
    • L’électricien « illumination et design » est situé +- à Liège
  5. Après ceci nous recevons le « devis jaune » (il est imprimé sur papier jaune). La premier devis que nous avons reçu reprend des points tels que « adaptation des volumes », « ajout d’une douche italienne ». Le devis jaune sera plus technique et détaillé avec des postes tels que la brique, le béton, les hourdis, etc.
  6. Après réception du devis jaune il faudra se renseigner pour les sanitaires et les carrelages. Tous ces suppléments seront aussi à payer à la réception provisoire.
    • Pour les sanitaires ce sera chez FACQ, il vaut mieux prendre rendez-vous (ainsi on aura un vendeur rien que pour nous). FACQ enverra ensuite toutes nos demande à Etienne Piron qui nous envoie la liste pour approbation. Comme dit Mr D. si on se rend compte qu’on a tablé trop haut on peut alors toujours revenir en arrière.
    • Pour les carrelages nous avons le choix entre Caro Confort et Schelfhout. Par contre tous les carrelages devront être pris à la même place, nous ne pouvons pas, par exemple, prendre les carrelages de la salle de bain chez caro Confort et les autres chez Schelfhout.
  7. Quand le bâtiment sera fermé (ça nous amène déjà loin :p )
    • D’une part il faudra alors assurer le bâtiment contre l’incendie, aucune surprise notre banquier nous en avait déjà parlé, et comme les 6 premiers mois sont gratuits il est probable qu’on habite dans la maison avant de devoir payer.
    • Une réunion importante et relativement longue (4h) aura lieu sur le chantier: la RTC – réunion technique de chantier. 3 points seront revus:
      • le chauffage
      • les sanitaires
      • l’électricité: à quelle hauteur mettre les interrupteurs? où mettre les prises? A ce moment il est encore possible d’ajouter des interrupteurs/points lumineux/prises ou d’en retirer par rapport à ce qui était initialement prévu

Voilà un planning alléchant 🙂 Mr D. nous laisse alors nous rendre chez l’architecte à Embourg (d’ici quelques mois / semaines ils seront à quelques pas de chez PH à Dolembreux 😉 ). En parlant un peu portes ouvertes avec Mr D. car il y en avait une de prévue le week-end qui suivait notre signature, nous avons appris que d’une part la prochaine porte ouverte (en mai) aura lieu chez lui! C’est sympas car il nous a parfois parlé de ces choix mais cette fois on verra tout ! Il nous a aussi dit que quand on accueillait une porte ouverte, PH peignait toute la maison en blanc. Moi qui était déjà partante pour accepter qu’on en fasse une chez nous (si on nous le propose) je le suis encore plus si cela peut épargner mes petits bras d’une ou deux couches de peinture 😀

Nous voilà arrivé à Embourg où nous retrouvons madame L. vers 11h et une pile de documents impressionnante! En effet il faut un exemplaire des plans pour nous, un pour le bureau d’architecte et puis ça dépend des communes mais la notre en réclame 6 (va savoir ce qu’ils font avec autant d’exemplaires!). Nous signons et paraphons donc un certains nombre de feuilles: plans, pré-étude PEB, étude impact écologique, dossier pour la demande de permis, … C’est un rendez-vous d’à peu près 1h30 au final. Concernant le planning il est le suivant:

  • Nous sommes vendredi et lundi/mardi prochaine Mme L. ira poser notre dossier à la commune qui aura alors 20 jours calendrier pour valider la complétude du dossier
  • Après ces 20 jours la commune aura 75 jours pour nous octroyer (ou non) notre permis.
  • La cession de terrain que nous avons dû faire au profit de la commune doit passer au conseil communal, ce qui ajoute une inconnue sur le timing de réception du permis. Ce conseil a lieu 1x par mois, à la fin du mois. Nous avons raté celui d’avril mais espérons bien passer fin mai! Les points à l’ordre du jour sont ouverts au public sur le site de la commune mais je ne sais pas si ce genre de « petites choses » apparaissent au programme.

Dans la globalité j’espère une obtention de permis pour cet été en juin ou juillet. La machine se mettrait alors en route début août étant donné que en juillet ce sont les congés du bâtiment.

Le 30/04 nous recevons un mail de Mme L. avec une mauvaise surprise: Le géomètre venait de lui téléphoner pour l’informer qu’il y avait eu des modifications de la commune concernant la cession de voirie. Celle-ci n’est plus de 5,9m par rapport à l’axe de la voirie mais de 3,5m à partir de l’extérieur d’un filet d’eau qui passe plus loin dans le quartier. Ce qui donne une modification de +- 30cm sur notre terrain. La demande de permis avait déjà été envoyée la veille par la poste. La commune a donc juste demandé d’adapter le plan de cession de voirie et de le renvoyer par mail. Mme L. nous a donc envoyé les fichiers adaptés très vite (2/05) et le 3/05 nous renvoyions des scans signés. Nous sommes très contents des réactions rapides de Mme L. et de BTF. Par contre on a déjà un peu peur pour la suite avec la commune vu comment cela débute ..

projet voirie / cession de terrain

LA grosse zone de flou du début de notre projet! Maintenant que nous « savons tout » je retrace l’historique ici – ça servira peut-être d’expérience à certains…

Après notre avant-projet lors d’un de nos premiers rendez-vous avec l’architecte, ce dernier nous annonce que la commune a un « projet voirie ». Ce projet consiste à élargir la voirie, tout comme cela a déjà été fait de l’autre coté de la rue. En effet en face on a une bande de graviers d’environ 1 mètre suivie d’un joli trottoir en pavé. Pour cela, la commune reprendra jusqu’à 1m50 de notre terrain.  L’idée est donc de céder une partie de notre terrain à la commune (au prix du mètre carré c’est tout de même ~3000€ hors taxe et frais de notaires offert), ça ne me dérange pas trop si c’est pour avoir un beau trottoir 🙂 Le seul bémol pour moi est que selon l’architecte nous ne pourrons pas commencer à construire avant que ce trottoir ne soit terminé, ce qui pourrait pas mal retarder notre projet!

Après plusieurs mois dans le flou, alors que nous approchons de la demande de permis nous obtenons des précisions.

Seront repris en terrain communal : 5m90 à partir de l’axe de la voirie (donc forcément comme la route n’est pas droite ce ne sera pas la même  largeur partout). Le lotissement qui se construit à coté de chez nous fera à ses frais le fameux trottoir mais pas nos voisines et nous qui sommes des particuliers, cela coûterait bien trop cher pour nous. Nous cédons donc une partie de notre terrain en attente que la commune réalise « un jour » les travaux d’aménagement. Soit disant passant le déplacement des bornes et la réalisation des plans de cessions de terrain sont à nos frais. Notre architecte a demandé un devis commun pour nos voisines et nous (3 bornes à bouger et 2 plans de cessions à réaliser) à BTF : 691.97€ TVAC, ce qui fait donc à peu près 350€ chacun (merci la commune). Nous gagnons une centaine d’euros à faire ça ensemble plutôt que « chacun de notre coté ». Ce qui coûte le plus cher est la réalisation du plan de cession qui doit de toute façon être réalisé deux fois. Il ne manque plus que ce plan pour compléter notre dossier de demande de permis! L’architecte pensait les recevoir durant la semaine du 18/03 mais nous n’avons pas eu de nouvelle, ce sera donc très certainement pour la semaine prochaine!

 

 

Quelques photo du terrain

Je parle beaucoup de notre perle rare, notre petit coin de paradis… Voici quelques photos qui datent de l’été 2018

Ici vous avez la devanture du terrain avec sa « petite haie » (je suis désolée pour la qualité de la photo que j’ai du réduire fortement pour pouvoir la télécharger sur le blog…). Etant donné que notre terrain et celui d’à coté formaient une seule et même prairie, nous entrons actuellement sur le terrain via la barrière de la prairie => via le terrain de nos voisines. Nous devrons donc obligatoirement couper une partie de cette haie pour que PH puisse amener ses machines… ça tombe bien mon papa manie bien la tronçonneuse 😉 ce qui me fait plus peur ce sont les souches… Je pensais peut-être aussi garder une partie de la haie en la taillant – nous verrons si les arbres n’ont pas trop grandit que pour redevenir une haie de taille « normale ».

Et là vous avez la vue que nous aurions de notre salon (??) bon aucune idée d’où on serait mais c’est la vue arrière 🙂 plutôt sympas non ? C’est ce qui m’a fait fondre!

17/03/2019 : choix des briques

Nous avons finalement arrêté notre choix! En effet une maison avec des briques néo-magnolia et des chassis anthracites (ce que nous avons choisis) se situait non loin de chez nous et nous avions un peu craqué sur son look. On a continué les « visites » mais on est finalement retourné voir cette maison une dernière fois et… on a validé 🙂

Nous avons envoyé notre confirmation à l’architecte ainsi notre choix de brique précis sera dans la demande de permis (même si la mention « brique rouge-rosée » était suffisante). Elle nous avait aussi conseillé de choisir assez tôt car apparemment les délais de commande peuvent être longs. Ainsi PH sait qu’il peut préparer une commande pour nous :p

C’était un vrai casse tête qui se termine par une petite phrase dans un mail.

03/2019 : La cuisine

On n’a pas encore commencé à construire que j’ouvre déjà une catégorie « finition » ahahah !

Cette catégorie reprendra les choix spécifiques comme le carrelage, la menuiserie, les luminaires,… mais aujourd’hui parlons de la cuisine! En effet la cuisine est un des derniers éléments à être installé dans la maison mais son emplacement est nécessaire assez tôt pour les plans techniques: savoir où seront installées les arrivées d’eau par exemple 🙂

Nous avions demandé son avis à notre commercial Mr D. par rapport au timing pour notre cuisine (surtout pour savoir si c’était trop tôt ou pas afin de bénéficier des offres batibouw 2019). Sa réponse était simple: si nous obtenions notre permis avant l’été le timing était ok mais si pas, il valait mieux attendre (par exemple les soldes de juillet?). Une chose était sûre: batibouw 2020 serait bien trop tard. Une zone d’ombre (voir un futur article sur le « décret voirie » de la commune) étant levée nous sommes (à peu près) sûres de recevoir notre permis avant cet été: en effet nous devons le remettre en mars et la commune devrait donner sa réponse avant l’été 🙂

Nous sommes allés à Batibouw et sommes passés au palais des cuisines mais n’avions pas en tête de passer commande maintenant, le but était de « prendre la température » et voir un peu ce qui nous plaisait. Afin de ne pas trop nous éparpiller nous avions « ciblé » 3 cuisinistes, c’était déjà pas mal selon nous. Eggo chez qui mes beaux parents et un couple d’amis ont commandé une cuisine (cuisines pas encore posées mais ils étaient contents du résultat sur plan); Ixina car nous avions fondu devant la cuisine Ixina lors de la porte ouverte à Incourt; et enfin Kvik car nous avions lu un bon retour d’expérience sur un blog.

Arrivés sur le stand de Eggo nous demandons des conseils sur les différents types de plan de travail à une demoiselle très sympathique et qui connait très bien son sujet, elle nous donne plein d’informations. Le stand est très sympas et nous ouvrons chaque porte et tiroirs qui renferme d’ingénieux systèmes de rangement et d’optimisation de l’espace. Sur le stand de chez Ixina nous sommes abordés par un jeune homme, quand nous posons une question sur un plan de travail (qu’est-ce que c’est? est-il résistant à la chaleur?) celui-ci doit regarder dans ses notes, quand on demande si un plan de travail est massif il nous répond « oui je pense » – bref nous ne restons pas longtemps sur le stand! Par après on nous a expliqué que comme Ixina sont des franchisés, on emploie des gens pour le salon (afin de ne pas favoriser un magasin ou l’autre) – mais donc ce ne sont pas des cuisinistes. Enfin nous passons chez Kvik où nous sommes pris en charge par le gérant du magasin de Gosselie, il nous montre différentes choses et là aussi on sent qu’il connait bien son sujet! Et puis il nous parle de leur offre Batibouw « 5 électro Bosh offerts » et nous explique que même si il y a des promos durant les soldes jamais elles n’égalent celles de Batibouw. Alors oui peut-être était-ce des paroles purement commerciales mais je me suis dit qu’on ne devrait alors peut-être pas trop attendre pour la cuisine… de plus les 5 electro Bosh offerts c’était assez tentant!

Nous prenons très facilement rendez-vous chez Kvik à Erpent via leur site web. Nous avons un premier rendez-vous de 2h le 2/03 avec Mr W. Nous annonçons notre budget X et disons que nous pouvons pousser un peu. Nous avons une idée assez précise de ce que nous souhaitons car nous en avions déjà pas mal discuté, on fait des allés retours entre la table où notre cuisine se crée en 3D et différents éléments du showroom. Le vendeur est hyper professionnel et notre cuisine se dessine petit à petit. Kvik se démarque d’une part par ses meubles standards qui sont en fait « XL » ce qui permet (selon leur magasine) de gagner 15% de rangement et d’autre part par leur action sur les electro bosh offerts nous font gagner pas mal d’argent. En effet Kvik propose un four Bosh de base offert et si nous souhaitons un four plus cher il suffit alors de payer la différence. Après avoir tout choisis, sans trop faire de concessions, nous obtenons un devis de X plus ce que nous avions dit que nous pouvions « pousser ». Nous sommes agréablement surpris qu’une cuisine sans vraie concession soit dans notre budget! La seule concession qu’il a fallu faire est que monsieur aimait les plans de travail en céramique mais question de budget nous sommes restés sur le stratifié. Finalement ça m’arrangerait presque car j’adore le contraste que donne les meubles noirs mat dont nous rêvions avec un plan de travail en bois clair. Étrangement le vendeur nous annonce que nous devons nous décider avant le 10 mars pour bénéficier de ces conditions, pourtant les conditions Batibouw sont valables tous le mois..

Le lendemain, un dimanche, nous avons rendez-vous chez Ixina Wavre avec Mr. T. étant donné qu’il nous avait annoncé ne pas avoir rendez-vous avant nous, j’avais demandé s’il était possible de venir un peu plus tôt. Nous sommes donc arrivés 1h à l’avance et le rendez-vous aura duré 3h. Le showroom de Ixina est juste énorme, en fait dès qu’on parle d’un élément il est d’office quelque part dans le showroom et pour les électro il y en a d’office, même d’une autre marque mais de taille similaire qui est exposé. Pour les électro leur gamme est beaucoup plus large que Kvik: Bosh, Siemens, Whirlpool,… mais aussi des « sous marques » : junker / progress – ils reprennent ce qui fonctionne et sont donc en fait une « génération en retard » mais avec la même qualité. C’est du moins ce que j’en ai compris. Nous finissons avec une cuisine similaire à celle de kvik mais avec une Hotte Franke, un frigo progress, un four et micro-onde bosh et des taques à induction whirlpool (une super bonne affaire) le prix total est un peu plus bas que Kvik.

Le week-end suivant nous avons rendez-vous chez Eggo à Gembloux. Ici nous décidons de donner notre budget X et de ne pas dire que nous pouvons pousser plus loin, le but étant de mieux respecter le budget. Le showroom est aussi très grand, presque tout est exposé. Par rapport aux concurrents, notre commerciale a ici profité de nous servir deux verres d’eau pour décrocher son téléphone (il a fallu un certain temps pour être servi), et elle a plusieurs fois décroché son téléphone durant notre rdv, ce que nous n’avons pas fort apprécié. Un petit appel urgent oui, ici j’ai l’impression qu’on passait peut-être « après ». Elle nous met des meubles XL en nous disant que ça ne coûte presque pas plus cher, nous terminons avec une cuisine fort similaire aux deux autres, mais plus cher que les deux autres concurrents! La commerciale nous dit qu’elle va revoir le projet avec un collègue pour avoir un regard neuf sur le projet.. Nous verrons… Ce qui nous a aussi surpris c’est que comme pour Ixina (qui travaille avec le même fournisseur de meubles que Eggo) nous avions des points gagnés avec nos meubles qui nous permettaient de recevoir des électro gratuits, sauf que pour la même cuisine (+-) on avait 2 fois moins de points! Je sais que deux cuisines ne seront jamais parfaitement les mêmes mais tout de même…

L’après-midi après notre visite chez Eggo nous avons notre second rdv chez Kvik. Etant donné que je suppose qu’ils vont essayer de nos faire acheter, je prends le devis de chez Ixina dans mon sac. Nous arrivons toujours bien accueillis par Mr. W., nous adaptons certaines choses (on avais acquis une certaines « expérience » après nos différentes visites et avions réfléchi à des points qui au premier abord ne nous étaient pas venus à l’esprit). Ici je demande si on ne peut pas sortir de Bosh pour la taque à induction afin d’avoir un zone « flex » a prix plus abordable que la taque flex de Bosh, le vendeur nous propose alors une AEG. En fait Kvik travaille uniquement avec Bosh, AEG et Zanussi en électro. Concernant Zanussi qui est peu connu mes beaux parents ont eu des électro de cette marque durant 20 ans dans leur cuisine donc on est plutôt confiants (même si comme toujours une marque il y a 20ans et une marque de nos jours ce n’a plus la même durabilité). Finalement Mr. W. nous propose de signer maintenant, et que dans ce cas en plus de l’offre actuelle il nous offre le supplément de 200€ mis dans un electro… Bon nous on n’aime pas trop être « pressés » ainsi. Il nous laisse un temps entre nous pour discuter. Puis quand il revient je lui parle de l’offre d’Ixina. Il me l’a demande (et là je suis bien contente de l’avoir mise dans mon sac!), il est un peu embêté car évidemment les électro font une grosse différence, par exemple pour lui Franke n’est pas du tout une marque de hotte mais de mitigeurs. Je lui propose de me faire une upgrade sur le lave-vaisselle (tiroir à couverts plutôt que panier) – j’en avais envie mais c’était encore 200€ de plus :'( et après quelques chipotages ils ont une offre 300€ plus cher que Ixina avec de l’électro supérieur, des meubles XL, bref nous avons signés.

J’étais quand même contente de signer et d’en avoir « fini avec ça » car on ne parlait plus que cuisine à la maison et je commençais à en avoir marre de réfléchir à tout ça x) Finalement pas de regret par rapport à la cuisine Ixina, juste une petite déception par rapport au vendeur qui était vraiment sympas! Nous avons envoyé un mail aux commerciaux Ixina et Eggo pour les remercier et aussi pour dire à la dame d’Eggo que ce n’était pas la peine d’aller revoir le projet avec son collègue.

Après cette tartine, quelques photos

Le plan de travail sera celui-ci:

Les meubles et poignées:

01/03/2019 : propriétaiiiiiires!

Ce vendredi matin nous avions rendez-vous chez le notaire pour signer l’acte de notre prêt et de l’acquisition de notre terrain ! A 10h30 nous avons commencé par le crédit (c’est mieux d’avoir l’argent avant d’acheter, n’est-ce pas? ;p ). A 11h un « neveu » du propriétaire du terrain qui avait reçu une procuration de ce dernier et son notaire nous ont rejoints pour la signature de l’acte. (pour rappel le proprio est américain et vit au USA – le voyage était surement long et onéreux pour une signature qui n’a duré que 30 minutes finalement 🙂 ).

Nous n’avions jamais été chez un notaire, et en fait nous n’avions jamais rencontré le nôtre – nous avions tous fait par téléphone pour les premiers conseils et ensuite via mail, ce qui évitait les déplacement inutiles. Je l’ai trouvé bien drôle « donc le propriétaire dit que à sa connaissance il n’y a rien de particulier sur le terrain – mais si vous héritez des taupes ne venez pas vous plaindre » ahahah

Et voilà en une heure tout était réglé ça fait un peu bizarre on ne sent pas tellement la différence car on considérait le terrain comme « le notre » depuis longtemps mais cette fois-ci c’est officiel 🙂

Pour rappel notre premier contact avec l’agence immobilière, où nous avons manifesté notre intérêt pour le terrain date du 7 avril 2018… l’agence avait mis le bien en ligne trop tôt : ils n’avaient aucune info sur le terrains (raccordements, plans, la division de la parcelle initiale n’était pas encore effective…), finalement nous avions signé une promesse d’achat assez vite – qui début juin était acceptée par le propriétaire. Le 2 novembre nous avions signé la compromis de vente qui a voyagé entre la Belgique et les USA et enfin presque un an après notre toute première visite de ce terrain il est enfin à nous!

Je vous rassure : c’est totalement anormal comme délais! Le positif dans l’histoire c’est que nous avons commencé les démarches avec PH sans « être sûrs » d’avoir le terrain (promesse d’achat tout de même signée) et avons ainsi pu faire un prêt « deux en un » pour le terrain et la maison un devis PH n’engageant à rien. On épargne ainsi des frais de notaire (et une seule négociation a dû être faite avec la banque, j’avais peur qu’étant presque « obligés » de faire le prêt maison dans la même banque que le prêt où était le terrain – plus aucune négociation ne soit réellement possible). Finalement nous sommes maintenant propriétaires et la demande de permis sera faite ce mois ci normalement 🙂

Voici une photo de notre petit coin de paradis:

Au départ nous voulions acheter le terrain de droite (légèrement plus petit) mais quand nous sommes allés sur le terrain et j’ai remarqué que la vue était un cabanon pour chevaux tandis que la vue de terrain de gauche avait vue sur un petit lac… j’ai craquéééé 😀  Finalement merci à mon craquage car le bien de droite a finalement été vendu avec le cabanon et la prairie derrière… un cinquantaine d’ares au total, j’aime jardiner mais là ça devient sportif! 😀

18/02/2019: présentation des plans pour le permis

Aujourd’hui nous avons rendez-vous avec Madame L., notre architecte, qui va nous présenter les plans « pour le permis » (que j’appelle « les plans XXL » car ils sont tous simplement imprimés sur un très grand format).  On nous avait prévenu que cette réunion durerait à peu près 2h. Nous avons pris congé, le rendez-vous est fixé à 10h30, après-midi nous avons prévu d’aller voir des maisons « référencées » pour les briques dans la région de Liège et entre Liège et Namur afin de profiter d’aller dans cette région pour voir peut-être des références moins courues dans notre région.

Le rendez-vous de 10h30 m’a semblé passer très vite, mais nous avons terminé à 12h20 donc il a bien duré 2h! Par rapport aux plans de format A4 on y trouve beaucoup plus de détails ainsi que tout ce qui est technique (VMC, évacuation d’eau, isolation, …). Madame L. nous explique à chaque fois comment lire le plan, pour les fenêtres je trouve ça fou chaque ligne signifie quelque chose (et il y en a quelques unes par fenêtres!) en tout cas c’est très intéressant. Nous commençons par le vide ventilé, ensuite le rez-de-chaussée, l’étage et le grenier. Couche par couche nous revoyons chaque pièce et vérifions que tout est ok. Elle nous pose aussi des questions (ils ont par exemple mis l’évier de la buanderie à une place mais nous pouvons évidemment changer cette place ou le mettre dans la garage… il faudra faire un choix). Nous avons par exemple décalé une fenêtre dans une chambre qui arrivait vraiment au coin du mur ce qui me semblait peu pratique avec des rideaux, la fenêtre « correspondante » au rez-de-chaussée a aussi été décalée afin qu’elles restent alignées, heureusement ça ne gênait pas 🙂

Après les plans intérieurs il y a les plans des façades. Ici c’est important car l’intérieur peut un peu changer mais l’extérieur, une fois validé par la commune, ne pourra plus être modifié. Ou si on modifie quelque chose j’imagine qu’il faudra demander à nouveau l’avis de la commune, ce qui peut allonger certains délais. La seule chose qui nous dérangeait sur la façade est que nous avons demandé un bardage en pierre et nous n’avons pas trouvé une seule photo sur internet qui correspondait à ce qui nous allons faire, et nous aurions aimé voir une projection du rendu. Chose souhaitée chose reçue: Madame L. avait deux belles « photos » de notre maison, façade avant et arrière qui donnent un rendu réaliste de notre future maison. C’était vraiment top d’avoir prévu ça et ça nous a rassuré dans nos choix!

Voici un aperçu de ce que nous avons reçu. Il y avait donc 2 « photos » de la maison : façade avant et façade arrière, un plan qui reprend chaque étage (dont les vides ventilés) avec toutes les spécifications techniques et un plan avec le détail de chaque face de la maison.

Etant donné qu’il était déjà 12h20 quand nous sommes sorti du bureau d’architecte et que nous avions prévu un trajet de retour assez long au vu de tous les détours pour aller voir les maisons référencées pour les briques que nous avions choisis, nous avons décidé de manger à « Liège ». ça tombe bien nous avions repéré à notre arrivée un « Huggy’s bar », nous en avions entendu parlé dans l’émission Waldorado qui présente des entreprises wallones. Les Huggy’s bar sont des bars à burger à l’américaine avec des écrans pour regarder le sport un peu partout par exemple. Il est situé dans un zoning rue d’aywaille à Sprimont pour les intéressés 😉 les burgers étaient délicieux et les frites « de vraies bintjes passées 2x » étaient vraiment bonnes 🙂

 

Dans environ 1 mois nous devrions avoir rendez-vous afin de signer tous les plans pour le permis (8 exemplaires pour la commune, 2 pour nous, encore un ou deux pour PH (?)). Bref on va faire chauffer no stylo :p En attendant nous souhaitons choisir définitivement notre brique et réfléchir à l’agencement de la salle de douche et la buanderie (pour les arrivées d’eau entre autre).

 

 

Le choix des briques – casse tête

Etant donné que nous avons décidé de construire une maison en briques il parait évident que nous devons choisir ces dernières – un choix tout particulièrement difficile.

Tout d’abord lors de l’élaboration de l’avant-projet (19/10/2018) nous avions dis +- quel type de briques nous aimions, Mr Decock nous montre la Neo-magnolia et nous disons « oui ce style là » – neo-magnolia était donc inscrit sur notre avant-projet ce qui permet à l’équipe d’architectes de faire des projections 3D « proches » de notre futur chez nous. Le 15/11 lorsque nous avons reçu notre avant-projet par courrier nous avions aussi reçu une liste de briques par marque avec à chaque fois écris « base » ou non, ce qui permet de savoir quelles briques sont « inclues » dans le tarif PH et lesquelles demandent un supplément.

Afin de limiter les surcoûts nous avons parcouru la liste des briques inclues dans le prix de base, on n’a même pas regardé aux autres (le choix était déjà assez large). Nous avons été sur le site des différentes marques et avons éliminé les briques qui ne nous plaisaient pas du tout : celles grises, blanches, jaunes, trop foncées, trop ceci ou trop cela (ça reste un choix très personnel). Ce qui est vraiment difficile avec les briques c’est que le joint change TOUT, sur la plupart des sites vous pouvez changer le joint, ce qui permet d’avoir déjà un aperçu du rendu. La liste de briques pré-sélectionnées comprenait moins de 10 briques. La plupart des marques proposent des listes téléchargeables de constructions réalisées avec telle ou telle brique. Il n’y a que chez Nelissen où il fallait faire la demande pour chaque brique qui nous intéressait, on reçoit alors rapidement un email avec des fichiers excel reprenant différentes adresses. Souvent, avec les adresses, sont mentionnées la couleur de joint (importante) et pas toujours mais c’est aussi très intéressant : la couleur des chassis !

Nous avons éliminé certains choix très vite mais il est parfois déroutant, et c’est ce qui nous est arrivé cet après-midi, de voir que 4 maisons de la même rue sont référencées avec la même brique qui ne ressemble pas vraiment à ce que montre le site web, mais en plus une des quatre sort complètement du lot malgré un joint semblable aux autres! Nous nous dirigeons de plus en plus vers la néo-magnolia (c’est marrant quand même car c’était notre premier choix « au pouf ») mais hésitons avec la magnolia (qui est tout à fait différente en image sur le site web mais pas tant que ça en vrai…)

Bon courage à tous ceux qui sont occupés avec cette phase! Et après il faudra choisir le joint, on n’est pas sorti de l’auberge!